fbpx
Comment choisir la meilleure place où s’asseoir à une table ou lors d’un événement

Comment choisir la meilleure place où s’asseoir à une table ou lors d’un événement

Dans cet article, nous allons parler de la disposition des places; que se passe-t-il dans notre esprit lorsque nous devons choisir une place? Il y a t-il de meilleur choix que d’autres quand il s’agit de s’asseoir?

Vous désirez connaitre les pensées, émotions et intentions des personnes autour de vous? Téléchargez votre formation offerte pour décoder le langage corporel de vos interlocuteurs de manière simple, rapide, et efficace (cliquez ici).

Je suis certain que ce genre de scénario vous est déjà arrivé, vous venez d’arriver dans un nouvel endroit bondé, et vous devez vous décider, vous devez choisir une place où vous asseoir. Comment la choisissez-vous?

Parfois, la réponse est assez simple, vous avez un siège favori, ou bien vous avez juste repéré quelqu’un que vous aimez bien et à qui vous voulez parler, et donc vous vous asseyez près de lui. Et si c’était une nouvelle pièce pleine d’inconnus? Que diriez-vous d’une salle de classe ou d’une salle de conférence, choisiriez-vous la première rangée ou bien vous positionnerez-vous aussi loin que possible à l’arrière?

J’imagine que ces questions semblent peut être avoir peu d’importance à vos yeux, et que vous ne planifiez pas vraiment le choix du siège dans lequel vous vous asseyez. Dans la plupart des cas, vous avez un comportement “par défaut” pour vous guider, ou des codes sociaux qui vous aident à comprendre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas (vous n’entrerez pas dans le bureau de votre patron, n’est-ce pas?).

Donc, dans cet article, je veux plonger un peu plus dans la psychologie derrière de tels choix. Nous allons également voir la façon dont vous pouvez utiliser les sièges dans certaines circonstances; comme faire en sorte que vos invités se sentent chez eux ou se positionner au bon endroit dans le public pour se sentir impliqués et attentifs.

Gardez poliment ses distances

J’ai mentionné que nous avons un modèle “par défaut” quand il s’agit de choisir un siège, et cela est particulièrement vrai lorsque l’on parle de circonstances inconnues.

Ce qui se passe, c’est que la plupart des gens choisissent leur siège d’une manière très prévisible: ils choisissent généralement un siège qui leur permet d’avoir beaucoup d’espace personnel; mais en même temps, ils ne s’assoiront pas trop loin des autres, comme pour ne pas les offenser en gardant trop de distance.

Par exemple, s’il y a une seule rangée de chaises, et qu’un étranger est déjà assis au dernier siège de cette rangée, vous choisirez probablement un siège quelque part au milieu de cette rangée, cela vous permettra d’avoir votre “propre” espace et vous n’aurez pas l’air d’avoir envie de rester loin de l’autre personne. La prochaine personne choisira probablement le premier siège, pour les mêmes raisons.

Cette règle ne s’applique pas aux urinoirs dans les toilettes des hommes, car dans ce cas, la meilleure option est de rester aussi loin que possible des autres jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’autre choix que d’être adjacent à quelqu’un d’autre (et de préférence un côté).

Ce que je veux souligner ici est simple, nous aimons notre espace et nous essaierons de rester à distance des étrangers. Mais, en même temps, nous aimons avoir des gens autour de nous et nous reconnaîtrons leur existence en étant assis quelque part à proximité.

Le sentiment de sécurité

Notre sentiment de sécurité provient principalement de notre capacité à nous contrôler et à contrôler notre environnement. J’ai bien dit à partir de la capacité, et non du contrôle réel, parce que nous n’avons pas à l’exercer pour nous sentir en sécurité. Par exemple, si vous êtes un homme très fort physiquement et que vous êtes certain de votre force physique, vous n’aurez pas besoin de montrer à tout le monde à quel point vous êtes fort pour vous rassurer à ce sujet. D’autre part, une personne peu sûre demandera souvent l’approbation et l’attention des autres pour renforcer son sentiment de sécurité.

Mais pourquoi est-ce que je parle de cela?

Parce que si vous êtes responsable, vous pouvez organiser les paramètres de votre maison ou de votre bureau pour que quelqu’un se sente plus en sécurité. Cela ne signifie pas que vous devez fournir à vos invités des casques et des manuels d’instruction sur la façon de se défendre. Cela signifie créer une aura de lieu sûr et confortable pour interagir. Supposons que vous souhaitiez obtenir la coopération ou l’amitié d’une certaine personne, comment arrangeriez-vous votre espace pour qu’il se sente à l’aise avec vous?

C’est simple, laissez-lui un sentiment de contrôle sur son environnement proche. Pour définir la bonne étape:

* Évitez d’être territorial, enlevez ou cachez tout ce qui pourrait mettre votre invité mal à l’aise, et faites en sorte que votre invité se sente comme chez lui.

* Donnez-lui suffisamment d’espace personnel, et allouez suffisamment de place sur votre table (si vous en utilisez une) pour son usage, même si ce n’est que pour reposer ses bras quelque part.

* Asseyez votre invité de façon à ce qu’il soit dos à un mur ou à un autre élément solide. Ne le placez pas dos à une porte, une fenêtre ou un passage. Les gens ont tendance à être plus nerveux quand il y a une possibilité que quelque chose se faufile derrière eux et les attaque, à un niveau subconscient bien sûr.

* Définir un pied d’égalité entre vous deux. Si vous souhaitez établir la confiance et l’empathie, vous devez faire en sorte que l’autre partie se sente égale et semblable à vous. Asseyez votre invité dans une chaise semblable à la vôtre, et surtout ne vous élevez pas au-dessus de lui. En outre, essayez de vous asseoir avec lui au coin, ou du même côté de la table. On verra cela plus en détail dans la suite de l’article.

Apprentissage avant

Parlons maintenant un peu des salles de classe, des salles de cours ou de tout autre environnement constitué d’une scène et d’un public. Du point de vue de l’auditoire, il y a une grande différence dans l’attention, la motivation et la rétention de la conférence, en fonction de sa position assise dans la pièce.salle de classe

Je tiens à souligner que c’est une voie à double sens, notre choix de siège est dérivé de nos sentiments d’implication et de motivation, et pendant la conférence notre position dans l’auditoire à l’envers affecte ces sentiments.

Lors de la planification des places assises, les rangées de devant sont généralement réservées aux personnes de statut supérieur et aux VIP concernés par l’activité présentée. C’est la rangée la plus exposée et la plus “impliquée”, elle se compose donc principalement de gens qui sont vraiment concernés par le sujet et/ou de personne qui parle ou intervienne. Par exemple, les étudiants dévoués à l’école.

Les participants se trouvant au milieu sont aussi un groupe très attentif et impliqué. Ce groupe participera en général plus souvent, en raison du sentiment de sécurité ajouté que l’on peut ressentir lorsque l’on est entouré par d’autres personnes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Langage du corps: Pourquoi se touche t-on le cou?

Clairement, de l’autre côté du spectre, vous pouvez trouver les gens qui sont trop timides ou désintéressés pour être à l’avant ou au milieu, et qui se placent cachés à l’arrière ou sur les côtés. Par exemple les étudiants désintéressés par les cours à l’école.

Note: Parfois nous ne pouvons pas vraiment choisir nos places, car soit elles sont déjà prises, soit quelqu’un les a choisi pour nous. 

D’après mon expérience, j’ai découvert que les gens ont tendance à remplir les derniers rangs et les rangs du milieu avant d’entrer dans les premières rangées quand ils ne sont pas familiers avec le conférencier ou l’endroit. Le raisonnement derrière cela est compréhensible. La première rangée est une position exposée et vulnérable, les gens qui sont assis derrière vous peuvent vous regarder alors que vous ne pouvez pas les voir. Dans un cadre familier cependant, les gens se sentent plus à l’aise avec le conférencier et le sujet, ils se permettent donc de s’asseoir plus près, afin se sentir plus impliqués.

Alors, où est-il préférable de s’asseoir? Si vous souhaitez apprendre au mieux et vous sentir inclus, choisissez le devant ou le milieu de la salle. Si vous voulez faire une bonne sieste, je suis sûr que vous trouverez votre bonheur sur les cotés et/ou au fond de la salle. Si vous n’êtes pas sûr, je recommande toujours d’être assis dans une position centrale, car sinon vous pourriez avoir envie de manquer le spectacle.

Choisir la place où s’asseoir autour d’une table

Il y a pas mal de chose à savoir à propos de l’organisations des sièges autour d’une table, ainsi nous explorerons cela à partir de 2 perspectives:

Tout d’abord, nous parlerons de la forme de la table et de la façon dont elle crée l’atmosphère de notre interaction: que ce soit un thème coopératif, conflictuel, décontracté ou court et direct.

Ensuite, nous allons nous concentrer sur la relation entre les personnes en fonction du choix de leur siège. Donc, même si vous ne pouvez généralement pas faire grand-chose au sujet de la forme de la table disponible, vous pouvez toujours vous asseoir dans une position spécifique en fonction de vos objectifs ou de votre humeur.

Jeux de pouvoir

Différentes formes de tables affectent l’humeur et l’attitude des participants assis autour d’elle. Cela signifie, qu’en sachant cela, vous pouvez définir la bonne “étape” pour vos besoins si vous choisissez la bonne table. De plus, chaque table “façonne” différemment la répartition du pouvoir entre les participants.

Qu’est-ce que je veux dire par “répartition du pouvoir”?

Laissez-moi vous expliquer cela à travers un exemple:

À l’époque médiévale, lorsque les rois s’assoyaient sur leur trône avec leur suite autour d’eux, tout le monde connaissait le statut des personnes présentes grâce à leur position. Cela se reflétait dans leur relative proximité avec le roi, et de quel côté ils étaient assis. En fait, l’une des explications pour le terme “homme de droite” est basée sur le fait que le conseiller du roi \ empereur \ tsar \ était toujours à portée de main pour aider le roi à gouverner, tout comme sa main droite.

Nous n’utilisons plus de trônes (contrairement à ce que nous avions l’habitude de faire), mais nous considérons toujours que certains sièges sont plus prestigieux et les réservons automatiquement aux personnes influentes. Ces sièges sont traditionnellement des positions centrales et dominantes, ils permettent souvent à la personne d’avoir un point de vue sur les autres participants\environnement ou tout simplement être proche de l’action.

Vous désirez connaitre les pensées, émotions et intentions des personnes autour de vous? Téléchargez votre formation offerte pour décoder le langage corporel de vos interlocuteurs de manière simple, rapide, et efficace (cliquez ici).

J’ai dit que généralement, des personnes de haut statut ou/et  influentes, occuperont ces sièges centraux, mais même une personne de statut inférieur dans une position centrale peut se sentir (et être considérée) plus confiante et impliquée dans la conversation.

Rappelez-vous, la forme du langage corporel n’est pas seulement une manifestation de votre personnalité et de votre humeur, mais aussi un outil que vous pouvez utiliser pour vous modeler. Donc, si vous voulez avoir plus d’influence, essayez de vous positionner dans une position centrale, même si ce n’est pas votre norme. En changeant vos habitudes, vous finissez par changer l’image que vous projetez aux autres, et peut-être plus important encore, la façon dont vous vous percevez.

Forme de table

Regardons maintenant de plus près les spécificité de chaque forme de table.

La table ronde

table ronde

L’exemple le plus célèbre pour cette table est la Table Ronde du Roi Arthur. Chaque chevalier qui était assis autour de la table ronde était considéré comme égal à ses pairs en l’honneur et le titre, et il n’y avait pas de position centrale puissante.

C’est une excellente table pour des discussions pacifiques et coopératives, tout le monde se sent impliqué. C’est aussi un excellent arrangement pour le “brainstorming”, car il encourage la libre circulation des idées de chacun.

Mais il y a tout de même un petit problème: si cette table est le symbole de l’égalité, la présence d’une personne au statut plus élevée (comme le roi Arthur lui-même) sera toujours considéré comme la source d’influence dans ce scénario. Ses “lieutenants”, ses plus fidèles et loyaux serviteurs, seront souvent assis juste à côté de lui, et sont donc deuxième dans la “pyramide de la hiérarchie”.

Table rectangulaire

table rectangulaire

C’est la table traditionnelle. Sur les petites extrémités de la table, vous trouverez les personnes les plus influentes. Si c’est une réunion entre deux camps rivaux, vous trouverez très probablement les chefs de chaque camp en face à face, avec leurs partisans près d’eux.

Il y a un climat général de compétition et de confrontation avec ce type de table puisque la plupart des gens vont s’asseoir l’un en face de l’autre avec la table comme barrière entre eux.

Il est souvent très difficile d’instaurer la coopération et l’esprit d’équipe dans un tel contexte, mais cela fonctionne bien dans le monde des coopératives, où une personne dominante (le patron) contrôle le déroulement de la réunion et où tout le monde le regarde et l’écoute en attendant la décision finale.

Le plus puissant des extrémités courtes est celui opposé à l’entrée, car il obtient un point de vue sur le point d’accès et sur les personnes qui entrent.

Table carrée

table carrée restaurant

Ce sont les tables habituellement réservées aux conversations détendues, confortables et informelles, vous verrez souvent ce genre de tables dans les salles à manger, les cafétérias, les cafés et les restaurants.

Ces tables peuvent également être utilisés pour des réunions sérieuses dans le monde des affaires. Dans ce schéma, il n’y a pas de position de pouvoir au dessus d’une autre, mais faites attention à qui se trouve en face de qui, parce qu’ils trouveront le terrain d’entente le moins commun.

Position assis

Maintenant, nous allons parler des positions assises en elles-même. Comment est-il préférable de s’asseoir avec quelqu’un, pour un but décontracté\compétitif\romantique\collaboratif \sérieux\”ne pas déranger”?

Avant de commencer, il est important de clarifier certains points:

1) Ce que nous allons voir ici est principalement pertinent pour les tables rectangulaires ou carrées standard. Ce n’est pas un manuel décrivant toutes les formes de table existantes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  S'habiller pour réussir:Quel est le lien entre succès et tenue vestimentaire?

2) Votre position assise reflète votre statut et votre association avec le reste du groupe et dans le même temps l’affecte. Cela signifie qu’il y a un emplacement qui convient mieux à votre statut, mais vous pouvez toujours choisir un autre siège de façon à manipuler l’interaction comme bon vous semble.

3) Peu importe à quel point vous essayez, vous n’avez aucun pouvoir sur les sentiments et les pensées des autres. Ainsi, alors que vous pouvez essayer de vous positionner de la manière qui vous semble la plus adaptée, parfois les gens ne coopéreront pas avec vous, cela se reflétera dans leur langage corporel et dans leur choix de siège par rapport à vous. Mais ne vous en faites pas, vous ne pouvez pas toujours tout contrôler. Faits simplement de votre mieux.

Maintenant que cela est clair, commençons:

S’asseoir en coin de table

assis en coin de table

Cette position est la plus confortable pour les conversations détendues et informelles.

Elle permet à chaque personne d’avoir un espace libre devant lui pour balader son regard, ce qui soulage beaucoup la pression de l’interaction. Cela vous donne la possibilité d’alterner votre regard entre la personne (lorsque vous écoutez attentivement) et le reste de la pièce (pour rassembler vos pensées).

De plus, le coin de la table sert de barrière subtile entre les personnes, ce qui permet de maintenir une certaine zone de confort tout en laissant suffisamment de place pour les gestes.

C’est une disposition très confortable, particulièrement lorsque l’on rencontre de nouvelles personnes. Elle a l’avantage d’avoir un cadre de confrontation en face à face.

S’asseoir côte à côte

cote à cote

S’asseoir côte à côte à une table ajoute un esprit de coopération à la conversation. Les deux parties travaillent ensemble, à partir de la même position.

C’est une position assise idéale pour la collaboration. Par exemple, lorsqu’une équipe travaille sur le même projet du même côté de la table, cela crée automatiquement un sentiment d’intérêt et d’effort mutuels. Dans un sens, vous regardez les choses dans la même perspective que votre partenaire, et cela aide à établir un lien plus intime.

Il n’y a t-il que des avantages?

Tout d’abord, une position doit répondre à vos besoins. Votre objectif n’est peut-être pas de coopérer avec, mais plutôt de confronter ou d’interroger l’autre partie. Dans ce cas, ce n’est pas la meilleure position pour le faire, parce que c’est une position beaucoup moins formel que dans un contexte de confrontation.

Il y a aussi le fait que cela exige de la confiance et de l’intimité avant de pouvoir être utilisé efficacement. Ce n’est pas un tour de magie, ce n’est pas parce que vous êtes assis à côté de quelqu’un que vous devenez soudainement son meilleur ami, cela signifie simplement que cela peut vous aider à collaborer si vous travaillez sur le même problème ensemble.

Peut-être vous rappelez-vous d’un moment où vous étiez à l’école et où vous étiez placé juste à côté de quelqu’un que vous n’aimiez pas vraiment … Qu’avez-vous fait pour l’éviter? Vous lui avez dit de rester “de son côté” et peut-être même de tracer une ligne pour marquer la frontière entre vous deux. Alors que les adultes ne reviendront probablement pas à de telles mesures, n’essayez pas de forcer votre présence sur les gens qui ne vous aiment pas.

C’est également vrai lorsque l’on parle de parfaits inconnus. Ils ne se sentiront pas très en sécurité si vous vous asseyez soudainement juste à côté d’eux sans les avertir avant. Donc, si le but est d’obtenir la coopération d’inconnus, je vous recommande de partir d’une position plutôt neutre (assis au coin, ou côte à côte, mais pas très proche) et de vous déplacer juste à côté d’eux une fois que vous aurez “brisé la glace” et que vous serez près à travailler ensemble.

S’asseoir face à face

bureau

Dans cette position assise, la table sert de “barrière et de bouclier” pour chacune des personnes. C’est un peu comme deux bases ennemies, avec comme frontière le milieu de la table. Idéal pour jouer aux échecs 😉 .

Dans un contexte d’affaire, cette position est employée pour “parler sérieusement”. Si un patron veut parler à son employer, il l’invitera à son bureau et le fera s’asseoir devant lui. La table sert ici à créer une “distance émotionnelle”.

C’est également la position assise que vous utiliserez lors d’un entretien d’embauche ou lors d’une relation avec des fournisseurs de services ou des commerçants. Cette position assise a tendance à rendre les réunions courtes et efficaces.

Dans les contextes sociaux, la signification est différente. Il est très fréquent que les gens s’asseyent de cette façon lors d’événements occasionnels, en particulier dans les restaurants. Il permet à chaque partie d’avoir son propre espace privé pour son repas, et de toujours converser face à face.

Cependant, peux être que le fait de vous asseoir côte à côte ou en coin la prochaine fois que vous serez au restaurant, (si  possible), améliorera l’humeur et le flux de l’interaction. Enfin ce n’est qu’une supposition, c’est à essayer.

S’asseoir en diagonale

Etre assis en diagonale envoie un message clair, “Je veux être tranquille, ne me dérange pas.”

Cette position assise ne permet pas un moyen de communication très confortable: il y a beaucoup de distance, et un angle gênant pour maintenir le contact visuel. C’est pourquoi cette position projette (et peut être interprété comme) l’indifférence, le manque d’intérêt ou l’hostilité envers les autres.

C’est par exemple très commun dans les bibliothèques, où la socialisation n’est pas la chose la plus bienvenue. Les gens sont venus lire et apprendre dans un envirronement calme, donc ils vont prendre des positions diagonales par rapport aux autres pour signaler qu’ils ne veulent pas être dérangés.

Trouver le bon emplacement peut être quelque chose de délicat, mais en étant conscient des différents effets de chaque position assise, vous devancez quiconque n’en aillant pas conscience de cela.

Je sais que choisir la bonne place ne semble pas vraiment être un gros problème, car après tout, c’est seulement un siège. Mais faire ce choix correctement signifie que vous vous placez dans de bonnes conditions dès le départ. De plus, rappelez-vous qu’un bon langage corporel concerne les petits détails: les petits indices subtils distinguent l’expert des amateurs.

Je vous recommande d’être plus conscient de la façon dont les différentes positions assises influencent vos interactions quotidiennes, même avec des personnes que vous connaissez depuis longtemps. Par exemple, vous découvrirez peut être que lorsque vous vous asseyez avec vos amis autour d’une table rectangulaire, vous trouverez plus facilement un terrain d’entente avec les amis qui sont assis à vos côtés qu’avec ceux qui sont assis à l’opposé.

Télécharger votre formation offerte!

Décodez vos interlocuteurs de façon fiable et efficace!

Vous désirez connaitre les pensées, émotions et intentions des personnes autour de vous? Téléchargez votre formation offerte pour décoder le langage corporel de vos interlocuteurs de manière simple, rapide, et efficace (cliquez ici).

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu






Téléchargez votre formation offerte pour décrypter le langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :