fbpx
Comment reconnaître les comportements non verbaux de réconfort

Comment reconnaître les comportements non verbaux de réconfort

Savoir identifier les comportements non verbaux de réconfort

Lorsque le cerveau limbique est à l’aise, le bien être mental et physiologique se reflète par des manifestations non verbales de grande confiance. Mais à l’inverse, lorsque le cerveau limbique n’est pas à l’aise, le langage corporel se reflète par des comportements emblématiques de manque de confiance ou de stress. Le cerveau enrôle le corps pour qu’il effectue des gestes de réconfort afin de revenir dans des conditions normales. Etant donné que se sont des signaux extérieurs visibles immédiatement, ils peuvent être analyser et décoder en contexte. Il est important de connaitre les comportements non verbaux de réconfort afin de décoder efficacement les pensées d’autrui et savoir comment agir en conséquence. Voyons donc comment le cerveau et le corps interagissent pour nous réconforter et nous redonner confiance.

Les comportements non verbaux de réconfort

Les comportements non verbaux de réconfort peuvent s’observer sous de multiples formes. Quand nous sommes stressés, nous avons tendance à nous apaiser en nous touchant les cheveux, en nous massant le cou, en nous caressant le visage etc.. ce sont des gestes automatiques. Le cerveau veut être réconforté et donc notre corps réagit de manière à nous réconforter.

Tout geste ayant pour but de toucher le visage, le cou, la tête, les épaules, les bras, les mains ou les jambes, suite à un stimulus négatif, tel qu’une situation embarrassante, une question compliqué, un stress venant d’une pensée, d’un bruit ou autres, est un comportement de réconfort. Ces comportements nous aident à rester calme pendant que nous cherchons une solution, ils nous apaisent.

Regardons de plus près les comportements non verbaux de réconfort les plus visible et fréquent. Demandez-vous toujours pourquoi la personne à besoin de s’apaiser. Lorsque vous arrivez à faire le lien entre le comportement de réconfort et le déclencheur de stress, cela peut vous aider à comprendre les sentiments, pensées et émotions de la personne en face de vous, vous serez alors capable de lui venir en aide plus facilement.

Le cou

Se toucher ou se caresser le cou est l’un des comportements de réconfort le plus souvent observer en cas de stress. Certaines personnes se caressent la nuque, d’autres les cotés du cou, ou bien au niveau de la pomme d’Adam,  il existe bien des variantes mais il faut retenir que c’est dans cette zone que se trouvent les terminaisons nerveuses faisant baisser la pressions sanguine et ralentir le rythme cardiaque, et apaisent une fois qu’elles sont stimulés.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  La micro-expression de surprise
Se toucher le cou communication non verbale
Nous massons ou caressons notre cou, afin de calmer un gêne. Les hommes ont tendance à se masser le cou plus fermement que les femmes, pour apaiser leur sentiment d’inconfort.

Les femmes procèdent à des gestes où elles manipulent leur collier si elles en ont un, ou bien se touchent la fourchette sternale. Elles touchent ou couvrent cette partie lorsqu’elles sont stressés, anxieuses ou mal à l’aise.

Le visage

Se toucher ou se caresser le visage est également un comportement apaisant face au stress. Ici aussi les gestes consistent par exemple, à ce frotter le front, tirer le lobe de ses oreilles, caresser son visage ou même sa barbe et ses cheveux. Le visage possède de nombreuses terminaisons nerveuses, c’est donc l’endroit parfait pour les gestes d’apaisement.

Les cuisses

Se frotter les cuisses est un comportement d’apaisement passant malheureusement souvent inaperçue, car il se déroule lorsqu’une personne est assise, donc si une table ou un bureau viens entraver votre vision, se geste passera à coté de votre œil de décodeur. Ce geste apaisant consiste à placer les mains sur les cuisses, paumes vers le bas, et à les faire glisser vers les genoux. Il y a des personnes qui ne font ce geste qu’une seul fois, mais la plupart du temps il est exécuté à plusieurs reprises, comme si la personne se masser les jambes. Le principal objectif de ce geste est de se débarrasser de la tension, ce comportement confirme que l’individu est stressé.

Mains frotté sur les jambes communication non verbale
En cas de nervosité ou de stress, une personne peut se frotter les mains sur les cuisses afin de se calmer.

Pour repérer ce geste même lorsqu’un obstacle vous bloque la vue, observez bien quand la personne en question met les bras sous la table. Si elle se frotte les mains sur les cuisses le haut des bras et des épaules bougent en même temps que les mains frottant les jambes.

Se ventiler

Quand une personne glisse un doigt dans le col de son t-shirt, chemise, polo ou autres, afin d’écarter le tissu de sa peau, elle procède à une action de ventilation en réaction au stress. Les femmes peuvent aussi relever leur cheveux de la nuque ou bien ventiler le devant de leur chemisier.

Se ventiler le cou communication non verbale
Se ventiler le cou soulage le stress et l’inconfort

Le bâillement

Il arrive que des gens stressés se mettent à bailler, comme en cas de stress la bouche devient sèche, le bâillement permet d’exercer une pression sur les glandes salivaires et ainsi d’humecter l’intérieur de la bouche. Dans ce cas ce n’est pas l’ennui ni le manque de sommeil, mais bien le stress qui provoque les bâillements.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment avoir de meilleures relations avec son public?

Le son

Certaines personnes sifflent afin de s’apaiser quand elles se trouvent dans un endroit inconnu, il y en a même qui se parlent pour se calmer lorsqu’elles sont stressés.

Conseils pour bien décoder et interpréter les comportements non verbaux de réconfort

Avant de nous quitter, voici quelques conseils qui vous seront utile si vous désirez en savoir plus sur une personne grâce aux comportements non verbaux de réconfort qu’elle emploie.

–  Soyez bien attentif et repérez les comportements de réconfort dès le moment où ils apparaissent.

– Regardez si il y a une augmentation des comportements de réconfort par rapport à la norme.

– Demandez-vous toujours quel est la raison du comportement de réconfort, pourquoi la personne est elle mal à l’aise.

– Etant donné qu’un comportement de réconfort sert à se calmer après un stress, vous pouvez en déduire que des paroles ou événements stressant ont précédé et provoqué ce comportement.

– Afin d’en savoir plus sur les pensées et intentions de votre interlocuteur, il est intéressant de faire ou dire quelque chose dans le but de voir si cela le stress (vous le remarquerez grâce à une augmentation des comportements de réconforts).

– Retenez bien quelle partie du corps est employé pour s’apaiser. Il faut savoir que plus le stress est haut plus les frottements aux niveau du cou et du visage sont nombreux.

–  En général, plus le stress est élevé, plus les comportements de réconfort s’enchaîne rapidement.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offer que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 147
    Partages

2 thoughts on “Comment reconnaître les comportements non verbaux de réconfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :