fbpx
Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste

Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste

Comment décoder les comportements du buste?

Nous traiterons donc ici, de la zone appelée le buste, réunissant les épaules, la poitrine, les hanches et l’abdomen. Etant donné que le buste abrite plusieurs organes vitaux, le cerveau fait de son mieux pour protéger cette zones en cas de stress ou de menace, et c’est pour cela que, tout comme les pieds et les jambes, les comportements liés au buste montrent les véritables sentiments. Voyons donc sans plus attendre comment, comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste.

Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste avec le retrait du buste

Tout comme d’autres parties du corps, le buste réagit face au danger en tentant de s’éloigner des potentielles source de stress ou de menace. Si une personne que nous n’apprécions pas s’approche un peu trop près de nous, nous inclinerons notre buste de manière à l’éloigner de la personne. De la même façon, nous nous écartons lorsqu’un projectile arrive sur nous. Ce sont des réactions honnête car le buste représente un certain poids pour nos membres inférieurs et cela demande donc de l’énergie ainsi que de l’équilibre, le buste s’écarte car c’est le cerveaux qui le lui ordonne. Nous avons aussi tendance à nous éloigner des choses nous mettant mal à l’aise, par exemple des photos déplaisantes peuvent nous faire incliner le buste.

Il faut observer si cet écart se produit petit à petit ou bien de manière brusque, un léger décalage du buste suffit à montrer un sentiment négatif.

Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste avec  la face ventrale

Notre face ventrale, où se trouve les parties génitales, l’abdomen, le cou, le visage etc… est extrêmement sensible aux personnes et aux choses que nous apprécions ou non. Lorsque tout va bien, nous orientons notre face ventral vers ce qui nous plait et à l’inverse, lorsque rien ne va, nous détournons notre face ventral. Etant donné que la face ventrale est la zone la plus vulnérable du corps, le cerveau limbique ressent inconsciemment le besoin de la protéger. C’est donc pour cela que nous nous détournons quand un individu que nous n’apprécions pas s’approche de nous. Au contraire nous montrons notre face ventrale aux personnes que nous apprécions, par exemple si vos enfants viennent vers vous pour vous faire un câlin, vous écarterez vos bras de manière à exposer votre face ventrale, et nous n’offrons notre face ventral qu’aux personnes que nous aimons. Tourner le dos est une façon de montrer des impressions négatives envers quelqu’un ou quelque chose car nous donnons notre face ventral aux gens que nous aimons et notre dos à ce que nous n’aimons pas. De la même façon nous inclinons le buste et les épaules vers ce que nous aimons.

En nous rapprochant et en montrant notre face ventrale à autrui, nous montrons que nous l’apprécions, et lorsque la personne en face adopte la même position, cela démontre la bonne entente et l’harmonie entre les deux personnes.

Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste avec  les bras croisés

De nombreuses choses ont été dites à propos des bras croisés, et notamment que cela est signe d’inconfort. Est-ce vrai? est-ce faux? nous allons voir cela.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Rougissements sur le visage: Quelles sont les significations?

Ils nous arrive fréquemment de croiser les bras, et la plupart du temps lorsque nous faisons cela nous sommes complètement détendu, a l’aise, et peut être même dans une position d’attente. En revanche, ce qui est important d’observer comme toujours, c’est le changement de comportement, passer d’une position d’ouverture à une position de fermeture.

Par exemple, vous discutez avec une personne et à un moment dans la discussion celle-ci se met soudainement en position bras croisés, cela est peut être un indice qu’une chose que vous avez dit ou fait a provoqué ce comportement. Ce n’est pas forcément de l’inconfort, mais ça peut quand même en être. Pareil si vous parlez avec cette même personne est qu’au moment où une troisième personne rejoint la discussion, votre interlocuteur croise les bras, vous pouvez vous demander ci c’est l’arrivé de cette personne qui à provoqué le croisement de bras.

C’est pour cela qu’il est important de toujours observer en cluster c’est à dire observer un ensemble de comportement. Par exemple, si durant la conversation, votre interlocuteur croise les bras et “fait la mou” ( pousser ses lèvres vers l’extérieur), cela traduit généralement un désaccord envers ce qui a était dit ou fait, et vous pouvez donc en déduire que le croisement des bras est lié à de l’inconfort. Si en revanche il croise les bras et rigole, alors cela, n’a rien d’un comportement d’inconfort.

Regardons maintenant les différentes variantes existantes en cas d’inconfort.

Dans certaine situation il est compliqué de se pencher afin de s’éloigner de quelque chose ou d’une personne que nous n’aimons pas. C’est là que nous utilisons inconsciemment nos bras, des vêtements, ou même des objets, pour nous “protéger”.

Les femmes couvrent encore plus leur buste que les hommes, notamment quand elles se sentent mal à l’aise et nerveuses. Elles peuvent par exemple croiser les bras sur le ventre afin d’essayer de protéger leur buste et de s’apaiser. Ce comportement leur sert à s’isoler et à se préserver, surtout lorsqu’elles sont tendues.

Les objets que nous plaçons contre nous, notamment sur le ventre, sont la plupart du temps là dans le but de nous réconforter. Si vous observez une personne qui se protège le buste, vous pouvez en déduire que cela est signe d’inconfort.

Les hommes quant à eux, ont d’autres façons de se protéger le buste. Par exemple un homme passe son bras sur son buste pour toucher son bracelet ou sa montre. Ils peuvent aussi ajuster le col de leur chemise, le nœud de leur cravate etc… en prenant leur temps, cela permet au bras de protéger la partie ventral de la poitrine et du cou. Ces comportements indiquent un léger malaise.

Avoir les bras croisés devant soi est une position plutôt confortable qu’il nous arrive tous d’adopter, mais en revanche lorsque qu’une personne croise soudainement les bras puis serre ses bras dans ses mains, cela est un signe d’inconfort. N’oubliez jamais, que c’est en observant les changements par rapport à un comportement de référence ( la ligne de référence) que vous avez la possibilité de savoir à partir de quel moment le malaise est survenu, puis voyez à quel instant la personne se détend et expose sa face ventral. Je sais que je me répète et que j’ai déjà expliqué cela plus haut, mais c’est vraiment très important. Pour tous ces comportements, observez toujours en cluster, car parfois cela n’a rien d’un comportement d’inconfort.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Réussir sa carrière professionnel en améliorant son langage corporel
Les bras croisé en communication non verbale
Ici je croise les bras de manière détendu. C’est une position dans laquelle bien des personnes sont à l’aise.
Bras croisé tendu en communication non verbale
Certaines personnes vont jusqu’à croiser les bras et les serrer fermement avec leur main, cela est un signe d’inconfort.

Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste avec le haussement d’épaules

Les haussements d’épaules peuvent avoir de multiples significations en fonction du contexte. Par exemple, si vous demandez à une personne pourquoi ses parents sont en colère et qu’elle vous répond en vous disant qu’elle ne sais pas, tout en haussant légèrement les épaules, il y de forte chance pour qu’il ne se sente pas concerné par la chose. Quand une réponse est honnête, les deux épaules se soulèvent de la même manière, confirmant ce qui a était dit. En revanche quand une personne remonte à peine les épaules ou n’en hausse qu’une seul, c’est qu’il y a de forte probabilité pour qu’il ne soit pas impliqué dans ses propos et que son comportement soit évasif ou même trompeur.

Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste avec  la position avachi

En générale, lorsque nous nous tenons avachi sur une chaise ou un canapé c’est que l’on se sens bien, cette posture montre que la personne se sent à l’aise sur son territoire. Mais quand il s’agit de parler sérieusement, ce comportement manifeste le manque de respect et l’indifférence envers la personne en face de nous. Imaginez que vous vouliez parler de quelque chose de sérieux et d’important à une personne (dans le milieu professionnel, à votre enfant, ou autres) est que cette personne se tient complètement avachi sur sa chaise ou son canapé, cela n’est jamais très plaisant. C’est un comportement montrant le manque de respect ainsi que l’indifférence.

être avachi communication non verbale
Se tenir avachi est un comportement de manifestation de territoire. C’est un comportement acceptable lorsque nous sommes chez nous ou avec des amis, mais dans un cadre plus sérieux comme aux travail, un tel comportement signifie l’irrespect et l’indifférence.

Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste: La respiration

Lorsqu’une personne est stressée, il est possible d’observer sa poitrine se soulever et s’abaisser rapidement. Lorsque le système limbique est éveillé et prêt à fuir ou à affronter la menace, le corps essai d’emmagasiner un maximum d’oxygène en respirant plus profondément ou encore en haletant. Quand vous observez une personne se mettant soudainement à avoir ce genre de comportement non verbal demandez-vous pourquoi commence t-elle à stresser.

Vous comprenez désormais qu’il est important d’observer le buste, les réactions s’y trouvant sont particulièrement honnête, car en raison de la présence des divers organes vitaux s’y trouvant, le cerveau limbique prend soin de protéger le buste. Vous êtes désormais capable de comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste, servez-vous en afin d’améliorer votre empathie et vos relations avec autrui.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous à plu, et me suivre sur les réseaux sociaux ;).

A bientôt.

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 139
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :