fbpx
Cold reading: Découvrez comment décoder vos interlocuteurs

Cold reading: Découvrez comment décoder vos interlocuteurs

Comment apprendre le cold reading?

Le cold reading, “lecture à froid” en français, est une pratique allant au-delà de la simple étude de la gestuelle du corps, et qui explore, la tenue vestimentaire, les tatouages, les piercings, les bijoux, et tout autres accessoires, mais également la coiffure, l’état de la peau, des dents, des ongles etc…. Le cold reading s’intéresse à l’aspect esthétique du non verbale et cela peut vous aider à en savoir plus sur une personne en analysant tous ces éléments. Il est alors possible de déduire, quel genre d’endroit et d’individu fréquente la personne, quel est son statut, etc… Le cold reading à aussi son importance en communication non verbale, car l’apparence physique est la première chose que l’on voit chez une personne et même si cela peut parfois être trompeur, il est quand même important de si intéresser.

L’habit fait-il le moine?

Etant donné que la communication non verbale inclut aussi des symboles, il est important de s’intéresser aux vêtements et aux nombreux ornements portés sur le corps. Le célèbre proverbe raconte que l’habit ne fait pas le moine, êtes vous de cet avis? Moi pas totalement, de nombreuses études ont montré que ce que nous portons, ainsi que les couleurs des vêtements et accessoires influencent autrui.

Nos vêtement en disent long et peuvent faire beaucoup, durant les phases de séduction nous nous habillons pour charmer, au travail nous nous habillons de manière à être le plus présentable et efficace dans nos domaines respectifs.

Les vêtements peuvent être discret, sinistre comme ceux des gothiques, très voyant comme ceux de certaines stars, reflétant la personnalité de qui les porte. On choisit nos accessoires avec précaution, afin de montrer son statut social, professionnel ou économique. Cela explique pourquoi on s’inquiète de sa tenue lorsque l’on doit se rendre à un rendez-vous important ou que l’on doit prendre la parole devant de nombreuses personnes. Les vêtements et accessoires permettent de montrer notre “pedigree” ou notre appartenance à un groupe particulier.

L’apparence en dit très long: notre tenue signifie que nous faisons la fêtes ou que nous sommes en deuil, que notre statut social est élevé ou bas, que nous nous conformons aux normes sociales ou que nous appartenons à une communauté.

Dans le monde entier, la richesse s’expose souvent aux yeux de tous par des objets précieux ou des ornements portés sur les bras. Dans certaines régions du globe il n’est pas rare que les femmes et les hommes montrent toutes leurs richesse en portant des bagues, bracelets, et montre de grande valeur en signe de richesse.

D’autres emblèmes sociaux, dont des manifestations de son histoire personnelle ou de sa carrière, peuvent aussi être exhibés de diverses manières sur les bras. Les ouvriers du bâtiment, les soldats et les athlètes exhibent parfois les cicatrices des blessures subies durant l’exercice de leur profession.

Pour l’observateur attentif, une analyse des bras peut révéler des informations sur le mode de vie. Les coudes lisses et soignés de ceux qui passent leur journée dans un bureau sont très différents des coudes rappés et user que l’on peut retrouver dans d’autres professions plus physique. Certaines personnes vont jusqu’à se tatouer sur le bras le nom ou le signe de personne ou de groupe qu’ils affectionnent.

Cependant il ne faut pas tirer de conclusions hâtives de l’analyse de la signification d’un vêtement ou accessoire particulier car, d’une part, une fonction dans l’entreprise peut imposer de porter une tenue particulière et, d’autre part, nous faisons des choix conscient concernant notre habillement.

Malgré cela, l’habillement est à prendre en compte dans l’analyse du non verbal. Il est important de porter des vêtements en harmonie avec le message que nous voulons transmettre aux autres.

Apprendre le cold reading

Il y a beaucoup d’idée reçu sur le cold reading et le mentalisme en général, mais la réalité est bien autre, analyser une personne n’est pas une compétence “sur-naturelle” que l’on peut faire à distance les mains dans les poches avec grande facilité 😉 .

En communication non verbale et en cold reading, il faut tout d’abord avoir la capacité de parler, discuter, susciter des émotions, et savoir poser les bonnes questions pour s’améliorer dans ces domaines. Ce qui est d’ailleurs complémentaire au fait que le cold reading ne donne que des pistes à suivre et des indices, il faudra évidemment approfondir ses recherches afin de vérifier la pertinence des déductions et voir si oui, ou non, nous avons raisons. Ce n’est pas vraiment efficace sans confirmation. Le cold reading n’est pas si facile que ça à pratiquer, mais ne vous découragez pas nous allons voir comment se servir au mieux de cette compétence 😉 .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  La micro-expression de mépris

Dans un premier temps, apprendre la communication non verbale est presque indispensable car se sont deux domaines très liés et complémentaires. De plus, le non verbal est plus simple et accessible lorsque l’on débute, je vous conseil donc de commencer par là, tous les articles trouvable sur ce blog devrait plutôt bien vous aider dans votre apprentissage du non verbal.

Le non verbal vous permettra de décoder les émotions, pensées et intentions de vos interlocuteurs, alors que le cold reading de vous donne que le contexte. De plus, avec le non verbal vous aurez bien plus vite fait de confirmer vos suppositions, c’est aussi plus précis que le cold reading, il sera donc plus simple de trouver la signification d’une gestuelle du corps, plutôt celle de tel vêtement ou accessoire.

Dernier point le non verbal est universel, un tatouage ou un geste n’aura pas la même signification en fonction des pays. En revanche, les émotions s’expriment de la même manière de partout dans le monde.

Etudier le non verbal vous permettra de vous lancer par la suite dans le cold reading avec bien plus de facilité. Vous apprendrez à reconnaître et différencier chaque détails, votre analyse sera précise et structuré.

Trois éléments à analyser pour le cold reading

Le principe du cold reading est donc d’analyser l’apparence d’une personne afin d’en déduire un maximum d’informations sur sa personnalité, ses goûts, ou encore son passé. Il important d’avoir conscience que les analyses de cold reading repose sur l’usage de stéréotypes, et qu’il y donc une certaine marge d’erreur que seul l’expérience permet de diminuer.

Nous allons voir une technique permettant aux mieux d’exploiter les vêtements, accessoires et habitudes d’une personne, en nous basant sur trois données. Les éléments de l’apparence, les éléments de confort, les éléments de sécurité.

Confort

Le but des éléments de confort est de simplifier et de rendre plus confortable la vie de leur propriétaire. La beauté et la résistance sont ici secondaire.

Un individu ayant tendance à privilégier le confort au détriment de l’esthétique et de la robustesse, vie dans un environnement sécurisé sans forcément côtoyer des milieux très “haut de gamme”. Il ne semble pas avoir vécue une enfance très difficile.

Il préfère la facilité et la simplicité et évitent les endroits mal fréquentés et pouvant être menaçant. Cette personne pourrait avoir un caractère plutôt égocentrique ou introverti.

Apparence

Ces éléments ne sont pas spécialement confortable ni pratique, ils servent surtout pour des besoins sociaux tel que la séduction. Les talons aiguilles en sont un parfait exemple.

Un individu privilégiant l’apparence au confort et à la sécurité, peu montrer un caractère extraverti. Une personne ne privilégie pas son apparence si elle ne sait pas assuré au préalable de sa sécurité.

Des bijoux, accessoire et vêtements de marques très voyant, sont des indices pouvant nous aider à en savoir plus sur la personne.

Sécurité

Ces éléments ne privilégie ni la beauté, ni le confort, mais ils ont pour objectif d’offrir une bonne protection à son propriétaire. Le treillis militaire en est le parfait exemple.

C’est un élément intéressant à observer, il peut supposer une enfance compliqué sans trop de repères. Les vêtements militaires, les armes et tous ce qui y est lié à cet “univers” peuvent vous servir dans vos analyses. Des comportements et habitudes protectrice peuvent aussi être de bon indices.

Les éléments divers

Certains éléments présentent plusieurs caractéristiques, des chaussures peuvent par exemple être esthétique et confortable tout en étant robuste. Si un vêtement ou accessoire ne vous permet pas de faire une analyse précise laissez le de coté et passez à autre chose, cherchez d’autres éléments. Chaque éléments observés vous donnera une idée assez général des habitudes et du passé de la personne. Mal utilisé un élément risque de gâcher votre analyse.

Quand vous analysez une personne avec cette technique il est important de bien hiérarchiser les éléments, car tous n’est pas bon à prendre.

La fiabilité de vos observations dépendra de vos facultés à différencier les éléments visibles de ceux que vous voulez vraiment voir. C’est à dire que vos observations ne doivent pas confirmer l’idée que vous vous faites d’un individu, elle doivent à l’inverse vous aider à construire cet idée.

Cette technique est pratique, mais un peu trop simpliste et réductrice. Il est donc important de bien réfléchir à la pertinence des éléments que l’on observe et de les comparer avec d’autres sources d’informations.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Se tenir par la main: Les différentes façons et significations de ce comportement

Approfondir son analyse

Nous avons vu la base pour débuter juste au dessus, mais cela reste assez léger. Je vous propose d’approfondir un peu la chose avec une autre méthode de trois étapes.

Vision:

La première étape est de simplement voir. Toute personne ayant des yeux qui fonctionne est capable de réaliser cet première étape sans difficulté 😉 .

Observation:

Voici une étape un peu plus compliqué, c’est ici que bien des personnes échouent dans leur analyse de cold reading. Il y a quelques petites choses à respecter au sein de cette étape.

– Il faut d’abord ce concentrer sur quelques éléments à analyser et non pas se disperser en regardant de partout inutilement, pour au final peut être ne rien trouver du tout.

– Concentrez-vous sur les fait et n’allez pas tirer des conclusions hâtive. Restez toujours objectif.

– Il faut serte se servir de sa vision, mais n’oubliez pas que vous avez cinq sens. L’odeur et le son par exemple peuvent vous donner d’importantes informations.

Déduction:

Ici nous cherchons dans notre mémoire des connaissances et  informations utiles pour notre analyse. Plus notre esprit à enregistré de connaissance lié à une situation, plus il développent la capacité de répondre à cette même situation.

Voyons maintenant comment mettre tous cela en place dans vos analyses.

Vision:

il suffit donc d’ouvrir les yeux 😉 .

Observation:

Il faut ici appliquer les trois petites sous étapes qui feront que votre observation sera plus fiable et efficace.

Définir le contexte:

Cela est indispensable car en fonction du contexte chaque indice change de signification.

Faites vous plusieurs opinions:

Sur cette base d’observations, commencez à élaborer plusieurs théories correspondant au indices trouvé.

Modifier vos opinions:

En fonctions des nouveaux indices mettez constamment à jours vos théories et opinions car cela peut évoluer en permanence au cours de vos observations.

Faites le tri:

Éliminer au fur et à mesure les théories en fonction de leur probabilité, pour choisir la théorie la plus probable.

En suivant ces étapes, en respectant le contexte ainsi qu’en ayant un esprit critique sur vos opinion et théories, vos cold reading vous aiderons bien plus dans votre décodage.

Il ne vous reste plus qu’à pratiquer, avec de l’entrainement ainsi qu’ avec une bonne méthode, vos cold reading seront de plus en plus efficace, et se rapprocheront le plus possible de la réalité.

Le cold reading est un précieux allié, mais n’oubliez pas que tout n’est pas déductible et que pas mal de facteurs sont lié à la chance. C’est pour cela qu’il ne faut pas négliger l’apprentissage de la communication non verbale en parallèle pour analyser de manière encore plus fiable et précise. Se sont deux compétences qui se complètent vraiment très bien.

Par exemple lors d’une rencontre avec un inconnu, vous pouvez d’abord rapidement analyser sa tenue vestimentaires, sa coiffure, l’état de sa peau, de ses dents, ongles, si il a un tatouages, des bijoux etc… bref toutes la partie cold reading qui est l’aspect esthétique, se que l’on découvre en premier sur la personne. Cela peut déjà vous donner quelques indices sur la mentalité, le statut social, le genre d’endroit et de personne que l’individu fréquente etc.. mais cela ne peut jamais être exact à 100% c’est pour cela que vos analyses ne sont que des théories plus ou moins proche de la réalité.

C’est la qu’intervient ensuite toute la partie observation du langage corporel qui viendra alors compléter d’avantage votre analyse. Bien sûr il y a la partie verbale qui à bien sûr aussi toute son importance mais ce n’est pas le sujet de ce blog donc je ne m’attarderais pas dessus.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bous offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :