fbpx
Expressions faciales: Découvrez ce que cache le visage de votre interlocuteur

Expressions faciales: Découvrez ce que cache le visage de votre interlocuteur

Le visage est l’attraction principale. C’est la première chose que nous regardons chez une personne et c’est également la chose dont nous nous souvenons le plus sur un individu. Il est donc important de comprendre comment fonctionne les expressions faciales.

Pensez-y, combien de personnes reconnaissez-vous juste grâce à leur visage. Il y a t-il autre chose que vous pouvez distinguer aussi rapidement et facilement?bébé

En fait, les chercheurs débattent de savoir si nous avons ou non une partie spéciale dans notre cerveau ayant pour but de reconnaître les visages.

Les visages ne sont pas seulement facilement distinguable, ils sont aussi activement et inconsciemment analysés dans notre environnement, dès le moment de notre naissance. Les bébés savent reconnaître les visages, ils peuvent reconnaître la forme des yeux et de la bouche, même si c’est une poupée avec un visage “abîmé”. Ils imitent aussi instinctivement l’expression qu’ils perçoivent, souriez et ils souriront en retour.

Nous pouvons même voir des visages là où il n’y en a pas vraiment, (comme par exemple la forme de la nourriture dans notre assiette, ou la forme d’un nuage) nous sommes programmés pour rechercher et reconnaître les visages d’une manière très biaisée.

Mais pourquoi exactement? Que pouvons-nous tirer d’une telle capacité?

Les expressions faciales sont faites pour la communication

Les expressions faciales sont faites pour la communication. Et plus précisément, conçues par l’évolution pour projeter nos émotions ou intentions aux autres.

C’est une distinction légère, mais importante, parce que tout ce que nous appelons “communication non verbale” n’est pas littéralement destiné à communiquer. La plus grande partie est involontaire, une projection des pensées et des sentiments internes. Lorsque vous savez lire le langage corporel, vous savez comment interpréter ces signes.

Mais les expressions faciales sont un cas différent, notre visage est une sorte de planche à dessin, affichant soit une véritable émotion, soit de faux affichages pour atteindre des objectifs sociaux (le sourire poli par exemple). En conséquence, nous sommes très attentif pour ce qui est de rechercher et comprendre les visages.

Remarque: L’autre composante majeure qui nous aide à comprendre les émotion, est le ton de la voix. Lorsque la voix et le visage racontent la même histoire (visage en colère avec un ton de colère), le message semble clair et authentique.

Il est facile de deviner pourquoi nous avions besoin (et aujourd’hui encore) de cet outil, car l’une de nos spécificités en tant qu’espèce est notre capacité à nous comprendre et à coopérer. Et puisque nous avons commencé à vivre en groupe avant même que nous ayons un langage verbal, il est logique que les expressions faciales soient devenues très efficaces et spécialisées.

Une autre preuve solide que les expressions faciales ont évolué pour communiquer aux autres, et non pour notre seul bénéfice, est le fait que nous les employons beaucoup moins lorsque nous sommes seuls. S’il n’y a pas de spectateur, pourquoi prendre la peine de jouer?

Les caractéristiques de vos expressions faciales

7 émotions universelles

Avant même que nous commencions à parler des différentes expressions faciales et comment elles affectent notre perception, parlons des caractéristiques du visage.

Nous avons déjà dit que nous identifions les autres grâce à leur visage, et puisque nous avons tendance à faire des jugements très rapides basés sur les apparences physiques (c’est automatique), votre visage devient la fenêtre de votre personnalité.

Cela signifie que certaines choses, pas vraiment sous notre contrôle, façonnent déjà la façon dont les autres nous voient. Selon cette recherche, ces traits faciaux sont répartis sur 3 dimensions:

Etre accueillant

Un visage peu sembler accueillant ou non. Naturellement, un sourire est l’effet le plus positif qu’un visage peut donner.

Domination

Un visage peut paraître dominant et autoritaire. Les traits durs et masculins tels que les sourcils bas et épais, les pommettes visibles, la mâchoire carrée et les yeux plissés contribuent à cela.

Attirance

Bien sûr, cela dépend du sexe, mais les caractéristiques du «visage de bébé» telles que les grands yeux, le petit nez et la bouche ont tendance à plaire à la plupart, surtout aux hommes.

Naturellement, il y a une interaction entre de telles caractéristiques, paraître jeune sape l’attribut dominant par exemple. Chacun peut donner un avantage dans différentes circonstances (non, vous ne pouvez pas avoir le meilleur de tous les mondes!)

Donc, la première étape dans la lecture des expressions faciales d’une personne est essayez d’évaluer ses caractéristiques. Prenez note de ces marques de trait et d’autres signes permanents (les rides sont une histoire écrite sur le visage) pour voir comment ils affectent vos jugements. Certaines personnes semblent plus sinistres ou autoritaires simplement parce qu’elles ont une mâchoire carrée et des sourcils épais. Vous ne pouvez pas échapper au biais naturel que vous avez, mais vous pouvez en tenir compte lorsque vous évaluez une personne.

Mensonge et expressions faciales

Parlons maintenant de la tromperie et du visage.

Il est tout à fait naturel qu’avec autant de concentration sur le visage, nous apprenions à masquer nos émotions ou à utiliser de fausses expressions lorsque cela est nécessaire sur le plan social.

Nous apprenons à sourire poliment et à cacher la colère derrière un visage vide. Mais masquer les émotions et les tromper n’est pas la même chose.

Il semble que nous ayons deux voies neuronales principales qui contrôlent les expressions faciales, l’une est volontaire, et l’autre ne l’est pas.

Le chemin involontaire est activé lorsque nous ressentons de fortes émotions et n’exige pas notre attention. C’est comme un preréglage, prêt à montrer tous les bons ajustements aux moments appropriés.

Le volontaire est activé de la même manière que vous activez d’autres muscles de votre corps, c’est pourquoi cette expression est généralement isolée. Lorsque vous simulez un sourire, vous savez consciemment tirer les bords de votre bouche, mais vous négligez les yeux, les sourcils ou le nez (d’autres composants qui apparaissent dans un sourire sincère).

C’est pourquoi forcer l’affichage de véritables émotions peut être extrêmement difficile. Agir en colère, triste ou surpris exige de la pratique et une pleine conscience de la façon dont les traits de votre visage apparaissent et bougent.

Il y a bien sûr une façon plus naturelle de fausser les émotions , la façon dont les acteurs s’entraînent: utiliser leur imagination ou des souvenirs personnels d’événements similaires pour éveiller de tels sentiments en eux-mêmes et les manipuler pour la scène. Cette méthode ne se concentre pas sur l’expression du visage elle-même, mais l’évoque naturellement en réponse à ses propres pensées et sentiments.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comprendre le fonctionnement de notre langage corporel

Comment utiliser cela?

Nous allons maintenant voir comment utiliser ces connaissances, et d’aiguiser certains points concernant les expressions faciales afin que vous puissiez ajuster volontairement ce que vous communiquez ou interprétez à leur sujet.émotion

Dévoiler le masque

Nous avons vu que simuler des émotions n’est pas chose facile, donc repérer la tromperie est une question d’observation, de voir quand l’expression est tendue et délibérée.

Je tiens à énumérer quelques conseils afin de vous aider à distinguer le vrai du faux. Je recommande également d’apprendre les caractéristiques des expressions faciales universelles pour mieux comprendre leur apparence naturelle.

1. Les vraies émotions ne durent pas longtemps sur le visage

Un vrai sourire ne dure pas éternellement, gardez-le trop longtemps et il a l’air plâtré ou simplement idiot. En fait, certains des signaux les plus authentiques que nous avons sont des micro-expressions.

Remarque: Les micro-expressions sont des expressions de visage qui durent une fraction de seconde. Elles sont pertinentes dans les moments de stress, quand quelqu’un garde une apparence neutre, mais que durant une fraction de seconde, le masque tombe et l’émotion réelle déborde. C’est une fuite émotionnelle qui ne dure pas longtemps. Le problème est bien sûr de remarquer de telles expressions, si vous êtes vraiment intéressé, il y existe des logiciels pour s’entraîner à les reconnaître.

2. Elle n’ont pas besoin d’être exagéré

Les gens qui veulent simuler des sentiments le font souvent à la manière d’acteurs de théâtre. Leur problème est qu’ils le rendent excessif; ils veulent que les autres voient ce qu’ils ressentent d’une certaine manière, mais en réalité, les émotions authentiques sont souvent à peine visibles.

3. Ils ne sont pas toujours sous une forme “pure”

Quand il s’agit de la réalité, vous verrez qu’il est assez difficile d’isoler les émotions uniquement à partir des expressions faciales, même si vous savez à quoi elle ressemble, simplement parce qu’elles ne sont pas statiques. C’est pourquoi vous obtenez des expressions mixtes ou des expressions de visage en “transition”.

C’est pourquoi il est souvent difficile d’identifier l’émotion correctement quand c’est instantané. Sans le contexte et  en voyant ce qui a précédé et suivi cette expression, nous ne pouvons pas toujours être certain de ce dont il s’agit.

Même si vous avez tout fait correctement, vous devez vous rappeler que très souvent, votre meilleur allié dans la lecture du langage corporel est votre propre intuition. Les définitions et les méthodes peuvent vous aider, mais il est parfois impossible de donner une expression aux mots. Alors ne vous y cramponnez pas, utilisez votre intuition et permettez à vos neurones miroirs de faire le travail pour lequel ils sont conçus.

Ne pas rester coincé

Parlons de la façon dont votre visage est généralement défini, quelle est votre expression de visage naturel “par défaut”. J’ai déjà parlé des fonctionnalités du visage et de leur impact sur les premières impressions. Vous ne pouvez pas changer cela, mais vous pouvez modifier et réguler vos expressions si vous êtes assez dévoué et avez de bons amis.

Considérant que vous ne vous voyez pas vous-même, excepté les fois où vous vous regardez dans le miroir, vous ne savez pas vraiment à quoi vous ressemblez “normalement”. Cela signifie que la façon dont les autres vous voient et ce à quoi vous vous imaginez ressembler n’est pas tout à fait la même chose.

Par exemple, vous pouvez avoir un visage “froid” et sérieux, juste parce que vous avez l’habitude de tenir cette expression, même si vous vous sentez vraiment heureux. D’autres personnes, bien sûr, ne le savent pas et peuvent se sentir mal à l’aise en face de vous.

D’un autre côté, vous pouvez paraître juvénile et peut-être un peu naïf si vous souriez trop. Vous cherchez à être amical, mais les autres peuvent vous juger comme faibles et nécessiteux, et certains d’entre eux peuvent même essayer de profiter de vous.

Si vous avez une image qui vous dérange, cela peut impliquer que c’est votre expression naturelle du visage qui vous mine. Et c’est là que vos amis, votre famille ou les personnes qui vous connaissent bien peuvent vous aider. Demandez-leur, qu’est-ce qu’ils pensent de vous, avez-vous une expression «par défaut» ou des bizarreries qu’ils ont l’habitude de voir en regardant votre visage?

Si vous pensez que oui, vous devez effectuer un contrôle manuel. La première étape est la conscience de soi, je ne m’attends pas à ce que vous soyez conscient de votre visage toute la journée, mais vous pouvez pratiquer, et être plus attentif lors d’occasions spécifiques. Si nous revenons à l’exemple du visage “froid” et sérieux, vous pourriez essayer de sourire plus, lorsque vous participez à des rassemblements sociaux. Oui, votre sourire de sera pas sincère, mais parfois c’est mieux que rien.

N’ayez pas peur de pratiquer devant le miroir aussi!Sentez comment vos muscles se comportent dans différentes expressions et essayez de les imiter sans regarder le miroir.

Cela peut sembler anodin et mineur, mais rappelez-vous que c’est une boucle, la façon dont vous vous présentez affecte la façon dont les autres vous jugent et vous traitent, ce qui affecte vos sentiments et votre impression de vous-même, ce qui affecte à son tour votre visage et votre posture.

Si vous avez l’intention de rompre ce cycle, vous devez modifier l’une des étapes. Etant donné qu’il est difficile de contrôler ce que vous ressentez, et qu’il est peut-être même plus difficile de changer ce que les autres pensent de vous, la première chose à faire est de changer votre propre comportement et vos croyances.

Les outils de vos expressions faciales

Dans cette dernière partie, nous allons nous concentrer sur quelques astuces que vous pouvez faire avec les expressions faciales.

Utilisez les sourcils

Apprenez à contrôler et à être conscient de vos sourcils. Nous ne pensons généralement pas aux sourcils quand nous parlons avec les gens, mais ils peuvent ajouter du volume à vos mots si vous savez ce que vous faites.

regard de travers

Voyons quelques exemples sur la façon de le faire:

Les sourcils clignotent

Chaque fois que nous rencontrons quelqu’un qui nous est familier, nous élevons légèrement nos sourcils en signe de reconnaissance. C’est pour notre corps la façon de dire quelque chose comme “Oh! Quelle surprise de vous voir ici!” Cela arrive inconsciemment et rapidement, cela ne nous dérange pas vraiment. À moins que la personne en face ne le fasse pas, et quand cela arrive, cela donne l’impression que cette personne ne nous connaît pas vraiment ou ne nous aime pas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment devenir une meilleure personne grâce au langage corporel?

Et comment pouvons-nous l’utiliser?

Tout d’abord, en vous souvenant de cela, vous disposez automatiquement d’un outil supplémentaire pour envoyer un message positif ou négatif dès le début de la rencontre. Vous pouvez volontairement définir le ton de l’intéraction en choisissant de montrer ou de négliger les sourcils.

Et bien sûr, c’est aussi un excellent moyen de saluer et de rencontrer de nouvelles personnes!

Vous voyez, maintenir un contact visuel, montrer un petit sourire, ainsi qu’élever et baisser légèrement vos sourcils, équivaut (ou même mieux) à dire “salut” aux gens que vous ne connaissez pas.

Apprenez à intégrer ce “flash des sourcils” à vos salutations verbales ou apprenez même à saluer uniquement par ce geste, et vous verrez que vous obtiendrez automatiquement plus de réactions positives de la part des étrangers.

Semer le doute

Froncer le front est une expression de doute. Si vous choisissez le bon moment avec les bonnes personnes, vous pouvez facilement en profiter pour saper l’autorité de quelqu’un. Naturellement, plus vous le faites intensément plus cela devient “comique”, alors n’ayez pas peur de l’adopter dans des scénarios humoristiques ou affectueux.

C’est aussi un joli geste de liaison, semblable au clin d’œil, puisque c’est comme envoyer un message privé secret à quelqu’un d’autre. C’est comme si on disait: “Regarde, ce mec ne sait pas vraiment de quoi il parle, n’est-ce pas?”

Tu ne m’impressionne pas!

Froncer le front, comme dans l’exemple précédent, mais destiné à l’orateur, montre une attitude sceptique et quelque peu supérieure sans prononcer un mot. Celui qui parle devrait faire plus d’effort pour vous convaincre, car vous n’êtes pas impressionné.

Poker Face et régulation émotionnelle

Nous connaissons le visage du joueur de poker (poker face) comme étant neutre. C’est supposé être la position la plus neutre et la plus modeste de nos traits faciaux. chat poker

Mais malgré sa prétendu neutralité, cela n’est pas toujours le cas. Lorsque c’est involontaire, comme par exemple durant l’ennui, un processus de pensées profondes ou d’évaluation / temps de décision, dans certains cas cela peut même être vu comme de l’hostilité.

Pourquoi l’hostilité? Parce que le manque d’émotions exprimées peut être interprété comme un manque de coopération. Quand vous souriez à quelqu’un et qu’il ne sourit pas en retour, vous ne verrez pas cela comme un signe positif ou neutre, c’est la même chose que de ne pas répondre à une salutation, cela montre un manque de rapport.

En passant, l’autre technique est appelée réévaluation cognitive. C’est en quelque sorte l’itinéraire opposé, vous changez la façon dont vous voyez quelque chose afin de vous sentir mieux à ce sujet. Dans cette méthode, vous apprenez à décrire l’événement sous un jour plus positif ou neutre, non en changeant ce que vous voyez, mais en ajoutant des détails d’arrière-plan pour vous convaincre de le voir sous un autre angle.

Maintenant vient une grande question? devrais-je réguler mes émotions? et si oui, quelle est la meilleure technique?

Tout d’abord, réguler ses émotions est souvent une bonne idée, et vous le faites probablement de toute façon inconsciemment, parfois vous voulez cacher votre colère et garder votre sang-froid, d’autres fois vous voulez l’augmenter parce que vous croyez qu’elle peut mieux vous servir, par exemple quand vous voulez réprimander quelqu’un.

En régulant consciemment vos émotions cependant, vous avez plus de contrôle et de conscience sur ce que vous ressentez, et par conséquent, vous agissez.

Je vous ai montré deux façons de le faire, et empiriquement la technique de réévaluation fonctionne mieux que la suppression. Pourquoi? parce qu’apparemment si vous choisissez de traiter un certain problème avant que vous le rencontriez réellement, cela vous aide à réduire la quantité d’émotions négatives que vous pouvez ressentir après. La suppression, d’un autre côté, fonctionne une fois que vous êtes déjà dans le processus du sentiment, vous êtes déjà en colère/triste/dégoûté, vous ne le montrez pas.

Donc, la plupart des conclusions aujourd’hui sur la régulation émotionnelle montrent que les deux techniques fonctionnent à un certain niveau, mais la réévaluation a un meilleur effet psychologique.

Cela ne signifie pas que l’adoption d’un visage “poker face” est inutile, car cela fonctionne sur le principe que votre cerveau et votre corps sont un système de “feedback” à deux voies, si vous agissez habituellement en étant calme et neutre, vous vous sentirez plus calme et neutre. Mais si vous essayez d’ignorer ou de supprimer les émotions en cours, vous pouvez causer des tensions et à long terme, vous pourriez même avoir des problèmes de santé liés au stress.

Pour terminer

Agir de façon “zen” peut sembler sage, mais pour y arriver, il faut une bonne compréhension de votre position émotionnelle et psychologique. Donc, si c’est important pour vous, traitez-le sur les deux fronts:

1. Si quelque chose vous dérange vraiment, et que vous ne pouvez pas faire grand-chose maintenant, regardez cela sous un angle différent: Souvent, une attitude objective, “froide”, “regardant les faits”peut vous aider à vous concentrer et à soulager la tension émotionnelle associée à la situation.

2. Adoptez un langage corporel positif et calme. Si vous adoptez habituellement une position puissante, ouverte, confortable et stable avec votre corps, vous adoptez facilement une mentalité plus calme et concentrée. Cela ne marche pas seulement dans un sens “si je suis calme, je vais agir calmement” mais aussi dans l’autre sens.

Essayez et pratiquez, cela en vaut vraiment la peine.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 23
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :