Le langage corporel du leadership peut vous faire défaut

Le langage corporel du leadership peut vous faire défaut

Avant le début de la réunion, Franck adopte une «position de puissance», debout, les mains sur les hanches et les pieds écartés, pendant deux minutes complètes, pour en tirer tous les avantages annoncés. Et ça fonctionne. Il peut presque sentir son niveau de stress diminuer et sa confiance en soi augmenter. Au moment où il entre dans la salle de conférence, prend place à la tête de la table et établit un contact visuel étroit avec tous les participants, Franck inspire autorité, pouvoir et statut. Bref, il adopte le langage corporel du leadership.

Anne se trouve dans une autre réunion. Naturellement empathique et sympathique, Anne sourit beaucoup, hoche la tête pour encourager les autres à continuer de parler et incline la tête, de manière à «donner une oreille attentive». Elle attend poliment avant d’exprimer ses propres pensées, et quand elle le fait, elle parle d’une voix douce et chaleureuse.

Franck a pour tâche d’animer une réunion hautement collaborative au cours de laquelle tous les membres de l’équipe doivent partager leurs points de vue et leurs préoccupations concernant un projet à venir.

La réunion d’Eve est sa première séance de stratégie avec des hauts dirigeants et une occasion d’améliorer sa «présence de leadership» en étant perçue comme crédible et compétente.

Franck et Anne ont tous deux adopté le langage corporel du leadership, mais ont fait de mauvais choix.

Comment se servir du langage corporel du leadership?

Dans le monde du travail, nous évaluons continuellement et inconsciemment les leaders sous deux ensembles distincts de signaux non verbaux. Le premier est chaleur/sympathie/empathie et le second est autorité/pouvoir/ statut. De toute évidence, l’art de mélanger la bonne quantité de chaleur et de signaux d’autorité est, la plupart du temps, la “recette secrète” de l’efficacité du leadership. Il existe toutefois des situations dans lesquelles il est préférable de privilégiez un ensemble de signaux plutôt qu’un autre.

La puissance et le statut ne sont pas verbalement affichés en hauteur et en espace. La capacité à projeter l’autorité est une des forces du langage corporel du leadership. Mais, comme toute force, utilisé de manière excessive ou inappropriée, cet actif peut devenir un handicap. Et il est facile pour certains comportements de devenir des signes d’arrogance. Par exemple, un signal de confiance non verbal consiste à garder la tête haute, mais si vous inclinez la tête même légèrement en arrière, le signal se transforme en un signe arrogant de “regarder les gens de haut”.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Le langage corporel du flirt

Les signaux chaleureux du langage corporel sont évalués presque instantanément, les gens vérifient si vous êtes un “ami ou un ennemi”, ou dans un contexte d’entreprise, si vous prenez ou non leurs intérêts à cœur, avant même qu’ils ne se soucient de votre niveau de compétence. Si vos signaux de statut sont trop forts, vous pouvez passer pour une personne insensible aux yeux des autres.

Lorsqu’il s’agit de faciliter la collaboration d’équipes et de créer des environnements de travail où règnent une grande confiance, les comportements de “haut statut” peuvent saper vos efforts. Après tout, si vous agissez comme “le patron qui a toutes les réponses”, pourquoi quelqu’un d’autre aurait-il besoin de participer?

Franck aurait été plus efficace s’il avait semblé plus inclusif et moins «responsable». Par exemple, il aurait pu s’asseoir au milieu de la table au lieu de se mettre dans une position de pouvoir au bout de la table. Il aurait pu sourire davantage, inclinez la tête et orienter tout son corps vers la personne qui parle, indiquant silencieusement qu’il accorde toute son attention aux autres parce que leurs contributions compte à ses yeux.

Anne a fait face à une situation de leadership totalement différente et les indices qui auraient pu être si utiles à Adam lui ont été préjudiciables.

Un langage corporel chaleureux comprenant hochement de tête, inclinaison de la tête, inclinaison vers l’avant, envoie des signaux de convivialité, d’intérêt et d’inclusion, mais des signaux chaleureux excessifs ou inappropriés peuvent également être source de confusion et être un voleur de crédibilité. Même un sourire (qui est l’affichage le plus positif de chaleur) peut jouer contre vous si vous souriez trop lorsque vous transmettez un message sérieux ou exprimez une objection. Il existe également des cas où des signaux chaleureux peuvent vous rendre trop docile, ce qui n’est pas la meilleure image à projeter lors d’une réunion où votre objectif est d’impressionner les cadres avec votre confiance et votre expertise.

Les inclinaisons de tête d’Eve ont bien fonctionné lorsqu’elle a voulu manifester de l’intérêt pour les autres membres de l’équipe, mais lorsqu’elle a exprimé ses propres opinions, il aurait été plus sage de garder la tête droite dans une position plus autoritaire. Ses réponses avec une voix douce ont également joué contre elle, réduisant l’impact de ses commentaires. Elle a besoin de parler plus fort si elle veut que ses remarques reflètent sa véritable compétence.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Émotions: Nos expressions faciales sont-elles vraiment universelles?

Un langage corporel puissant et confiant est expansif. Lorsque vous manifestez un langage corporel du leadership puissant, vous êtes perçu comme plus influent. Lorsque vous devez être perçu comme très puissant ou confiant, rappelez-vous que la puissance est affichée en hauteur et en espace. Si vous vous tenez debout, vous aurez l’air plus puissant pour ceux qui sont assis. Si vous vous déplacez, l’espace supplémentaire que vous prenez ajoute à cette impression. Si vous êtes assis, vous pouvez toujours projeter le pouvoir en vous tenant droit avec les deux pieds sur le sol et en étalant vos affaires sur la table de conférence pour revendiquer davantage de territoire.

Le langage corporel du leadership affecte non seulement la façon dont les autres vous voient, mais aussi la façon dont vous vous voyez. Pour vous assurer que votre langage corporel ne vous fait pas défaut, vous devez comprendre ce qui est en jeu dans une situation donnée et vous ajuster en conséquence. Si vous voulez être évalué comme faisant autorité, assurez-vous que votre corps renforce ce message. D’autre part, si vous souhaitez encourager les autres à participer, utilisez des signaux non verbaux plus chaleureux pour renforcer la collaboration.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :