fbpx
Le langage corporel de la victoire

Le langage corporel de la victoire

Une étude de l’Université d’État de San Francisco (SFSU) a constaté que quelques millisecondes après la victoire, la réaction instinctive d’un athlète est souvent un affichage non verbal de sa domination sur son adversaire. Le langage corporel de la victoire a été analysé chez les vainqueurs de combat de judo olympique et paralympique.

“Nous pouvons observer certains comportements qui se produisent, comme une cage thoracique sortit, la tête levée, les bras levés au-dessus des épaules, les poings fermées, un mouvement de coups de poing, un visage soit grimaçant ou montrant l’agressivité et la colère”, a déclaré David Matsumoto SFSU Professeur de psychologie, qui a co-écrit l’étude avec Hyisung Hwang.

langage corporel

Les chercheurs croient que, du point de vue de la psychologie évolutionniste , les positions dominantes découlent d’une volonté biologique d’établir l’ordre, la hiérarchie et le statut dans la société. De telles réactions corporelles sont également communes chez les animaux, mais elles n’ont jamais été étudiées chez les humains jusqu’à présent, a déclaré Matsumoto.

langage corporel

Pour étudier l’exposition aux positions dominantes chez les humains, Hwang et Matsumoto ont examiné le premier mouvement corporel effectué par un athlète en apprenant qu’il était victorieux, pour déterminé si cette action faisait partie de celles considérés comme constituant un «triomphe» et évalué l’intensité de l’action sur une échelle de cinq points.

Les actions jugées triomphantes comprenaient lever les bras au-dessus des épaules, pousser la poitrine, incliner la tête en arrière et sourire. Ces comportements été observés chez les athlètes gagnants de plusieurs disciplines et même chez les athlètes paralympiques aveugles, suggérant que le comportement est biologiquement inné.

Langage corporel de la victoire et langage corporel des animaux

langage corporel animal

“Beaucoup d’animaux semblent avoir une position dominante qui consiste à rendre leur corps plus grand”, a déclaré Matsumoto. “Le mâle alpha va combattre un autre mâle dans un groupe et le tuer. Le mâle alpha montre alors qu’il est victorieux en agrandissant son corps et en rugissant, afin de montrer, qu’il faut faire attention à lui et ne pas le sous estimer.

Alors que des douzaines de comportements différents ont été observé chez les compétiteurs de judo au moment de gagner ou de perdre un match, un comportement cohérent parmi les vainqueurs a été l’affichage d’un corps élargi avec des expressions faciales agressives, a déclaré Matsumoto. C’est comme dire, “Qui c’est le patron!!??”

langage corporel sportif

Des études antérieures ont observé des athlètes aveugles et découvert des affichages identiques non verbaux de triomphe et de position dominante après la victoire. Matsumoto, qui a dirigé les équipes de judo des États-Unis en 1996 et en 2000, fait référence à une étude spécifique des combattants de judo aveugles de naissance, des Jeux paralympiques de 2004 qui ont montré la même position de domination innée.

langage corporel tennis

“Ils produisent également les mêmes expressions faciales, même s’ils n’ont jamais pu voir depuis leur naissance”, a-t-il ajouté. “Ils n’ont pas appris ça en regardant les autres, donc ça doit être quelque chose de bien ancré en chacun de nous.”

Matsumoto a également observé que l’intensité des démonstrations agressives des champions sportifs semblait différer d’une culture à l’autre. La théorie est que les expressions de triomphe pourraient dépendre de la “distance de pouvoir” de l’origine culturelle ou de la nationalité d’une personne. L’indice de distance de puissance fait partie de la “théorie des dimensions culturelles” de Geert Hofstede et est une mesure qui représente le degré auquel une culture encourage ou décourage le pouvoir, le statut ou la hiérarchie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Le langage corporel du flirt

Affichages des positions de domination du langage corporel de la victoire

Au cours de toutes ces années de compétition sportive, nous avons pu observer de nombreuses expositions de position de domination à la ligne d’arrivée des courses et sur les courts de tennis. Plus la distance est courte et anaérobie, ou plus l’adrénaline et la testostérone sont intenses, plus il semble probable qu’il y aura une position dominante. Il est intéressant de noter que, peu importe la façon dont un compétiteur prétend consciemment agir, il y aura des positions de domination que ce soit sur le terrain du golf Masters à Augusta, ou sur les terrains de gazon à Wimbledon.

Dans une étude distincte publiée en novembre 2013, Hwang et Matsumoto ont découvert que la culture d’un athlète affecte l’intensité avec laquelle il affiche son langage corporel. “Les cultures qui sont plus axées sur le statut ont plus d’individus qui produisent ces comportements que les individus qui viennent de cultures plus égalitaires”, a déclaré Matsumoto.

langage corporel golf

Dans les recherches antérieures de Matsumoto et Hwang, les observateurs ont qualifié le langage corporel des athlètes vus dans des poses victorieuses de «triomphe» et ont établi le triomphe comme étant une expression distincte de la fierté, qui nécessite plus de réflexion cognitive. La nouvelle étude, cependant, est la première à se demander si les expressions de triomphe sont la réaction immédiate d’un athlète après la victoire.

Langage corporel de la victoire et distance de puissance

“C’est une expression très rapide, immédiate et universelle qui est produite par de nombreuses personnes différentes, dans de nombreuses cultures, immédiatement après la victoire”, a déclaré Matsumoto. “Beaucoup d’animaux semblent avoir une position dominante qui consiste à faire paraître leur corps plus grand.”

Dans leur autre étude, Hwang et Matsumoto ont comparé l’intensité des expressions de triomphe d’un athlète à la «distance de pouvoir» (DP) de sa culture, une mesure qui indique dans quelle mesure une culture encourage ou décourage le pouvoir, le statut et les différences hiérarchiques. Ils ont constaté que les athlètes issus de cultures à DP élevée produisaient un langage corporel plus “intense” que ceux issus de cultures à faible DP.

langage corporel golf

Matsumoto pense que ces statistiques ont du sens étant donné la nécessité d’afficher une position dominante afin d’établir un statut dans les pays qui mettent davantage l’accent sur la hiérarchie ou qui ont un plus grand besoin de langage corporel qui aide à établir le pouvoir et le statut. Mais il est d’accord que le pouvoir du langage corporel et de la communication non verbale est universel et influence tout le monde.

“D’autres chercheurs ont créé un moyen de mesurer comment les différentes cultures sont axées sur le statut égalitaires. Nous avons pris les données de différents pays que nous corrélons avec nos données”, a déclaré Matsumoto. “Les nations en haut du spectre DP peuvent avoir un plus grand besoin de montrer le langage corporel de la victoire montrant le pouvoir et le statut”, a t-il ajouté.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Mensonge: Découvrez la vérité et les erreurs à ne pas commettre

Selon les chercheurs, les pays ayant le plus fort DP sont la Malaisie, la Slovaquie et la Roumanie, tandis que les pays les moins avancés sur le DP sont Israël, l’Autriche et la Finlande. Les États-Unis et le Royaume-Uni tombent au milieu de la DP, avec des pays comme la Hongrie, l’Iran et l’Italie.

Pour conclure sur le langage corporel de la victoire

langage corporel politique

Dans presque tous les discours, nous voyons des politiciens utiliser le langage corporel, des gestes de la main et des expressions faciales pour rassembler une foule et tenter de gagner des élections. Les politiciens les plus efficaces sont des maîtres de la communication non verbale qui savent persuader les électeurs avec le langage corporel de la victoire, en utilisant des gestes de triomphes et des positions de dominations montrées avec tact.

Matsumoto a dit: “Si vous êtes dans une réunion, la personne assise dans le” fauteuil du chef” va être plus droite, plus grande, elle va utiliser une voix forte, et va utiliser des gestes de la main afin de montrer sa domination. ” Il conclut: “S’il y a un conflit, la personne qui crie le plus ou qui est la plus sévère sera considérée comme le leader et établira la hiérarchie dans ce contexte.” Je suis légèrement en désaccord avec la conclusion de Matsumoto selon laquelle les gens qui crient ou qui sont sévères seront automatiquement considérés comme les leaders d’un groupe. Perdre son sang-froid est souvent une mauvaise chose.

patron toxique

Comme Amy Cuddy le fait remarquer dans sa conférence TED, le leader idéal a un haut taux de testostérone et un faible taux de cortisol, ce qui conduit à être confiant et peu stressé. Je pense que la clé d’un leadership efficace réside dans le fait de pouvoir maintenir son calme tout en dirigeant son équipe.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour voir si ces résultats peuvent être reproduits dans d’autres contextes. Matsumoto conclut: “J’espère également approfondir la question sur quand est-ce que ces types de comportements se produisent et ce qui les déclenche, ainsi que recueillir des données supplémentaires pour soutenir la théorie selon laquelle le triomphe est une expression distincte de la fierté.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Référence: Lien de l’étude.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :