fbpx
Pouvons-nous savoir si un individu est un leader en observant son visage?

Pouvons-nous savoir si un individu est un leader en observant son visage?

En 2008, le psychologue suisse John Antonakis a invité un groupe d’écoliers dans son laboratoire et leur a demandé d’imaginer un scénario dans lequel ils s’embarqueraient pour un voyage en mer aventureux. Il a demandé aux enfants de choisir un leader pour leur navire et il leur a montré deux photos.

Une photo de Barack Obama et une autre d’Hillary Clinton, les deux leaders de l’investiture démocrate à la présidence des États-Unis. Cependant, aucune de ces deux personnes n’étaient aussi connu qu’aujourd’hui à cette époque, surtout chez les écoliers en Suisse. La majorité des jeunes ont choisi Obama pour commander leur navire.

Ce résultat est difficile à interpréter. D’un côté, on aurait pu s’attendre à ce que les enfants choisissent Obama simplement parce qu’il est un homme et que le stéréotype d’un capitaine de la marine est un homme. D’un autre côté, nous aurions pu prédire qu’ils choisiraient Clinton avec ses caractéristiques européennes familières. En d’autres termes, la race et le sexe sont des variables confondantes dans cette expérience.

Antonakis a donc reproduit l’expérience, mais cette fois-ci, en utilisant des photos de candidats de 57 élections législatives françaises, dont aucun n’était familier en Suisse. Dans chaque cas, les images ont été appariées pour la race et le sexe. Les écoliers ont prédit le vainqueur des élections 71% du temps. Et quand il a demandé aux adultes suisses de faire de même, il a obtenu des résultats similaires. Ces résultats suggèrent que les adultes peuvent utiliser les mêmes processus de prise de décision que les enfants pour choisir leurs leaders.

Alors est-il possible de savoir si oui ou non un individu est un leader en observant son visage?

Une revue de la littérature sur les jugements de la capacité de leadership montre des modèles intéressants. Lorsque les chercheurs demandent aux gens de prédire lequel des deux candidats a remporté l’élection simplement en regardant des photos de leur visage, les résultats ont montré que:

  • Les gens n’ont besoin que d’une fraction de seconde pour faire des prévisions précises.
  • Il y a un accord général concernant la personne qui ressemble le plus à un leader.
  • Des résultats similaires sont obtenus même dans des cultures différentes.
  • Les jeunes enfants et les personnes âgées ont des jugements très similaires concernant l’image de leadership.

Ces données suggèrent que nous possédons des mécanismes innés nous permettant de déduire le potentiel de leadership d’une personne à partir des caractéristiques de son visage. En fait, nous examinons toutes sortes d’informations utiles sur les autres simplement en les regardant.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Le comportement de référence du langage corporel

Par exemple, nous pouvons juger assez précisément de la force physique et de la santé générale d’ une personne simplement en regardant son visage. Nous sommes également assez bons quand il s’agit de discerner si une personne est extravertie ou non. Ces qualités sont toutes basées sur la symétrie faciale, qui est un indicateur honnête de la diversité génétique et d’un système immunitaire fort. De manière générale, nous trouvons que les personnes avec des visages symétriques sont davantage attirantes.

Cependant, juger des personnes en observant seulement leur visage peut nous induire en erreur. Nous avons tendance à supposer que les personnes attirantes sont aussi intelligentes, c’est ce que l’on appelle l’effet de «halo». Cela signifie que nous ne jugeons pas très bien à quel point les personnes attirantes sont intelligentes. D’un autre côté, nous sommes bien plus en mesure de prédire l’intelligence des personnes “peu attirantes”. Donc, il doit y avoir d’autres indices d’intelligence sur le visage, mais nous les ignorons dans le cas des “jolies personnes”.

Il n’est pas certain que les traits du visage aient une influence sur le leadership, bien que la symétrie faciale en ait probablement une. Mais bien sûr, la question vraiment importante est de savoir si ces signaux faciaux, quels qu’ils soient, nous aident à sélectionner des personnes qui seront de bons leaders.

Et la réponse est non, du moins pas dans la société moderne. Les caractéristiques faciales permettent de prédire l’élévation d’une personne à des postes de direction, mais elles ne prédisent pas l’efficacité de cette personne en tant que leader.

Pourquoi, alors, choisissons-nous des leaders sur la base de caractéristiques faciales qui ne permettent pas de prédire le potentiel de leadership? L’une des raisons est évolutive. Les caractéristiques faciales peuvent en fait prédire un bon leadership dans le contexte d’une société de chasseurs-cueilleurs, où l’objectif est d’organiser de petits groupes pour atteindre des objectifs spécifiques.

Cela peut être vrai aussi dans la vie moderne. Si nous choisissons le capitaine de notre équipe de football amateur ou le président d’un comité spécial au travail, l’endurance et les compétences sociales sont probablement les deux caractéristiques les plus importantes d’un leadership efficace. Et nous sommes assez bons pour discerner ces qualités sur le visage des gens.

Rappelez-vous en début d’année à l’école, quand personne ne se connaissait encore vraiment, c’était souvent les mêmes élèves qui étaient choisis en premier quand il fallait faire des équipes, et c’était également souvent les mêmes élèves qui étaient choisis en dernier. Bien souvent cela se faisait par rapport à l’idée que l’on se faisait d’un individu en observant son physique et sa capacité à sociabiliser avec le groupe.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Carrière professionnelle: Gravir les échelons grâce au langage corporel en 8 étapes

Antonakis spécule que le “visage d’un leader” peut aussi provenir d’un processus connu sous le nom de prophétie auto-réalisatrice. Nous sommes naturellement attirés par certains types de visages, que nous interprétons comme fort, extraverti et compétent. Nous approchons ensuite ces personnes, leur transmettant subtilement nos attentes, et elles assument à leur tour ces comportements et qualités attendus.

Dans les études que nous venons de passer en revue, les personnes ont été invitées à faire des jugements sur la base d’images. Cependant, dans la vraie vie, nous faisons des jugements sur d’autres personnes, non seulement sur la base de caractéristiques faciales statiques, mais aussi sur des indices de langage corporel dynamiques. Et la recherche montre que le bon langage corporel et les aptitudes sociales peuvent surmonter les mauvaises caractéristiques du visage.

Si vous aspirez à une position de leader, il y a peu de choses que vous pouvez faire si vous n’avez pas déjà le “visage d’un leader”. Mais le langage corporel et les compétences sociales peuvent être appris, et il existe de nombreux livres vous permettant d’apprendre comment devenir un leader efficace. ( Les livres de Dale Carnegie sont une valeur sûr, pour un prix très peu élevé).

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Référence:

Antonakis, J. & Eubanks, D. L. (2017). Looking leadership in the face. Current Directions in Psychological Science, 26, 270-275.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :