fbpx
Mentir sur ses émotions

Mentir sur ses émotions

L’incapacité de prévoir, formuler et répéter le mensonge n’est que l’une des raisons pour lesquelles le menteur donne accidentellement des indices de tromperie. Des erreurs sont également commises à cause de la difficulté de dissimuler ou jouer une émotion. Mentir sur ses émotions n’est pas chose facile et nous allons voir pourquoi.

Pourquoi mentir sur ses émotions peut poser problème?

Les mensonges n’impliquent pas tous une émotion, mais ceux qui entrent dans cette catégorie posent des problèmes particuliers au menteur. La tentative pour dissimuler une émotion lorsqu’elle est ressentie peut être trahie par les paroles, mais en dehors du lapsus verbal, ce n’est généralement pas le cas.

A moins de désirer avouer ce qu’il ressent, le menteur n’est pas obligé de traduire en paroles l’émotion qu’il dissimule. Il est moins facile de cacher une expression faciale, une modification du rythme respiratoire ou une tension dans la voix.

Quand des émotions surviennent, des changements se produisent automatiquement et involontairement en une fraction de seconde. L’individu ne choisit pas le moment où il éprouve une émotion. Au contraire, il la subit généralement et, dans le cas d’émotions négatives comme la peur ou la colère, elle survient malgré sa volonté.

Non seulement l’individu ne peut choisir le moment où elle se produit, mais généralement il ne peut pas choisir de manifester ou non les signes de cette émotion. Il n’existe pas d’interrupteur émotionnel. Il se peut même que l’individu ne puisse maîtriser ses gestes si l’émotion éprouvée est intense. Une émotion intense explique, même si elle ne les justifie pas, des conduites déplacées.

Je ne voulais pas hausser le ton (taper sur la table, vous insulter, vous frapper), mais j’ai perdu la tête. Je ne pouvais plus me maîtriser.

Quand une émotion survient progressivement et non soudainement, lorsqu’elle commence à un faible niveau (agacement plutôt que fureur), les modifications de comportement sont mineures, et relativement faciles à dissimuler lorsque l’individu est conscient de ce qu’il éprouve… ce qui n’est généralement pas le cas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Cligner des yeux rapidement: Quelles sont les significations?

En effet, quand une émotion survient progressivement sans s’intensifier, elle est parfois plus visible pour autrui que  pour l’individu lui-même, qui n’en prend conscience qu’une fois qu’elle est devenue intense. Cependant, une fois à ce stade, l’émotion est beaucoup plus difficile à contrôler.

Dissimuler les modifications du visage, du corps et de la voix exige un effort. Même lorsque la dissimulation est réussie et qu’il n’y a pas de fuite d’émotion, cet effort est parfois perceptible et devient un indice de tromperie. Mentir sur ses émotions peut donc s’avérer compliqué, selon les circonstances.

Dissimuler une émotion n’est pas facile, mais feindre une émotion que l’on n’éprouve pas ne l’est pas davantage.

Il ne suffit pas de dire simplement: “Je suis en colère” ou “J’ai peur”. Pour être cru, le menteur doit paraître fâché ou effrayé. Il n’est pas facile de mobiliser les gestes adéquats et les modifications spécifiques de la voix nécessaires pour feindre les émotions. Il existe certains mouvements faciaux, par exemple, que très peu d’individus peuvent exécuter volontairement et qui sont indispensables pour feindre avec succès détresse, peur ou colère.

Feindre devient beaucoup plus difficile lorsque c’est le plus nécessaire, pour dissimuler une autre émotion. Essayer de paraître en colère n’est pas facile, mais encore moins si l’individu a peur quand il tente de feindre: il sera tiraillé d’un coté par un ensemble d’impulsions provoquées par la peur, de l’autre par la tentative délibérée de paraître en colère.

Par exemple, la peur provoque un haussement involontaire des sourcils. Mais pour feindre la colère, l’individu doit les froncer. Souvent, les signes de cet effort intérieur entre émotion éprouvée et émotion feinte trahissent la tromperie.

Qu’en est-il des mensonges qui n’impliquent pas des émotions, les mensonges concernant les actions, projets, pensées, intentions, faits et fantasmes? Sont-ils trahis par le comportement du menteur?

Les émotions qui sont provoquées par l’acte de mentir

Les tromperies n’impliquent pas toutes de dissimuler ou feindre des émotions. Celui qui détourne de l’argent dissimule son crime. Le plagiaire dissimule le fait d’avoir emprunté l’oeuvre d’un autre en la faisant passer pour la sienne. Le quadragénaire coquet dissimule son age en teignant ses cheveux gris et en prétendant avoir 7 ans de moins.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Sourire: Quels sont les différents types de sourires et pourquoi sourions-nous?

Pourtant, même quand le mensonge dissimule autre chose qu’une émotion, des émotions peuvent être impliquées. Qu’il s’agisse de mentir sur ses émotions ou sur autres choses, cela n’est jamais facile.

Le coquet peut être gêné par sa coquetterie. Pour réussir dans sa tromperie, il doit dissimuler non seulement son âge, mais aussi sa gêne. Le plagiaire peut éprouver du mépris pour ceux qu’il trompe. Il doit donc dissimuler l’origine de son oeuvre et prétendre à un talent usurpé tout en dissimulant son mépris. Le détourneur d’argent peut éprouver de la surprise si un autre employé est accusé à sa place. Il doit dès lors dissimuler cette surprise, ou du moins sa véritable cause.

Des émotions sont donc souvent impliquées dans des mensonges qui n’étaient pas au départ destinés à dissimuler des émotions. Une fois impliquées, les émotions doivent être dissimulées pour que le mensonge ne soit pas découvert. Mentir sur ses émotions peut donc jouer de mauvais tours au menteur.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :