fbpx
La micro-expression de mépris

La micro-expression de mépris

Comment reconnaître une micro-expression de mépris

Regardons plus en détail les caractéristiques de la micro-expression de mépris.

micro-expression de mépris

Dans cet article je parle d’unité du système Facial action Coding Système qui est une méthode de description des mouvements du visage, développée par les psychologue Paul Ekman et Wallace Friesen en 1978. C’est devenu le principal outil de description utilisé dans des études s’intéressant à l’expression faciale.

Dans ce  système FACS, les contractions ou décontractions du visage sont décomposées en unités d’action (ou action unit, AU). 

Par exemple, l’AU1 correspond au mouvement de lever “l’intérieur”(partie la plus proche du nez) des sourcils. Chaque AU peut correspondre à la contraction ou à la détente d’un ou plusieurs muscles, qui se traduit par un mouvement d’une partie donnée du visage. 

Le mépris est la seule expression faciale universelle qui est asymétrique. Contrairement aux autres expressions vu avant, le mépris ne s’exprime que d’un seul coté du visage.

Son unité d’action est la 12, caractérisée par l’étirement du coin des lèvres.

On peut ressentir du mépris lorsque l’on se sent supérieur à une personne. Il y a derrière cette expression une intention de supériorité. Le mépris peut s’observer chez une personne qui pense avoir raison sur vous. Parmi les expressions universelles c’est la seule qui est unilatéral.

Elles étire le coin des lèvres en remontant légèrement vers le haut un seul coté du visage, en fonction des personnes cela peut être à droite ou à gauche.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Ce que signifie plisser les yeux

Quand c’est une micro-expression, c’est un sentiment négatif, en revanche lorsque cette expression dure plus longtemps, ce sentiment négatif peut être faible voire même amical.

En faite le mépris est inversement proportionnel à la contraction. Si le repli des lèvres est important, le mépris est faible, voir amical, tandis que si la contraction est faible (tentative de la dissimuler), le mépris est plus important.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :