fbpx
7 mythes et fausses croyances sur le langage corporel

7 mythes et fausses croyances sur le langage corporel

Le langage corporel joue un rôle important dans votre vie, de vos premières expériences en tant qu’enfant à l’établissement de relations professionnelles une fois adulte, votre communication non verbale intervient dans tous les aspects de votre vie. Mais malheureusement il existe de nombreux mythes et fausses croyances sur le langage corporel, que l’on peut voir et entendre un peu partout.

Mythes et fausses croyances sur le langage corporel

Nous allons donc voir plus en détails 7 mythes et fausses croyances sur le langage corporel:

Le langage corporel représente 93% de la communication

Bien que j’adore tout ce qui touche à la communication non verbale, si vous pensez que tout ce que vous avez à faire pour communiquer efficacement consiste à surveiller votre langage corporel, alors vous sous-estimerez grandement le pouvoir de votre message verbal.

Le mythe des 93% est basé sur cette citation d’une étude classique du Dr. Albert Mehrabian: «L’impact total d’un message est basé sur:

-7% de mots utilisés.

-38% le ton de la voix et le volume.

– 55% des expressions faciales, des gestes des mains, des postures et d’autres formes de langage corporel. »

Dans cette étude, Mehrabian menait des expériences sur la communication de sentiments et d’états d‘esprit. Cette influence disproportionnée de l’intonation et du langage corporel était uniquement importante lorsque la situation était ambiguë. À moins qu’un individu ne parle de ses sentiments ou de ses états d‘esprits, ces résultats ne sont pas applicables.

De plus, il est compliqué de quantifier et de donner un pourcentage exact à notre communication verbale et non verbale. De nombreuses autres études sont venues remettre en question celle de Mehrabian en donnant d’autres résultats, avec d’autres pourcentages.

Quoi qu’il en soit, je pense que connaitre le pourcentage exact de l’utilisation de nos canaux de communication n’a pas grande importance, et que ce qu’il faut surtout retenir, c’est que notre communication non verbale à une place importante dans notre vie et qu’il ne faut pas la négliger.

Mythes et fausses croyances sur le langage corporel: Les menteurs évite le contact visuel

C’est certainement le plus grand mythe existant sur le langage corporel. Alors que certaines personnes (en particulier les enfants) peuvent avoir du mal à mentir en vous regardant, d’autres individus, en particulier les plus effrontés ou habitués, peuvent se forcer à maintenir un contact visuel afin de “prouver” qu’ils ne mentent pas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Les positions de puissance du langage corporel pour être plus confiant

Si vous établissez une corrélation entre le manque de contact visuel et le mensonge, vous interpréterez mal les comportements de personnes timides, introverties ou issues de cultures où un contact visuel prolongé est considéré grossier ou menaçant.

La plupart des gens n’aiment pas maintenir un contact visuel prolongé avec une personne car cela les rend mal à l’aise, qu’ils mentent ou non. Bien sur cela dépend aussi grandement du contexte.

Les power pose nous rendent plus performant

Le concept selon lequel deux minutes de «power pose» (par exemple, écarter les pieds, et poser les mains sur les hanches) augmente la testostérone (hormone de la puissance) et diminue le cortisol (hormone associée au stress) a été popularisé par le discours TED d’Amy Cuddy.

Ces résultats impressionnants ont été cités dans divers articles et vidéos sur le langage corporel (y compris les miens). Mais la réaction de Dana Carney, co-chercheuse de Cuddy, et l’incapacité des autres universités à reproduire les résultats ont jeté le doute sur cette affirmation.

Cependant, ce qui est certain, c’est qu’une bonne posture vous permet de vous sentir plus en confiance. Il n’y a donc que des avantages à adopter “les power pose” même si leur effet a peut être été exagéré.

Les bras croisés sont toujours synonyme de barrière

Bien sûr, les bras croisés peuvent indiquer une certaine résistance, mais cela peut également signifier beaucoup d’autres choses (et même rien du tout) en fonction du contexte. Si une personne est assise sur une chaise sans accoudoirs, le risque de croisement des bras augmente, tout comme quand il fait froid.

Si quelqu’un est plongé dans ses pensées et fait les cent pas, croiser les bras est un moyen courant d’accroître sa concentration, de plus c’est une position dans laquelle nous sommes à l’aise. Le problème avec le mythe des bras croisés est que vous ne réalisez peut-être pas que le geste vient d’une personne qui a froid, qui se concentre ou qui adopte simplement une position confortable.

Afin de ne pas faire de fausses interprétations je vous invite à toujours mettre en place les 3 règles d’or dont je parle souvent.

Mythes et fausses croyances sur le langage corporel: La direction des yeux à une corrélation avec le mensonge

En Programmation Neurolinguistique (PNL), il a été suggéré que regarder à droite indiquait le mensonge, alors que regarder à gauche suggérait la vérité (pour simplifier grossièrement). Ceci, cependant, a été réfuté par la recherche. L’Université d’Édimbourg a mené trois études distinctes et n’a trouvé aucune corrélation entre la direction du mouvement des yeux et le fait que le sujet dise la vérité ou mente.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Que peut nous apprendre la science à propos du contact visuel?

Vous pouvez savoir ce que quelqu’un pense en analysant son langage corporel

Non, vous ne pouvez pas et moi non plus. Nous ne lisons pas dans les esprits. Bien que le langage corporel puisse offrir un aperçu de l’état émotionnel d’une personne (en colère, triste, heureux, dégoûté, craintif, méprisant, etc.), nous ne pouvons pas savoir pourquoi quelqu’un exprime ces émotions.

Le langage corporel est un outil efficace pour dissimuler vos vrais sentiments

Le problème avec ce mythe réside dans le fait que des recherches ont montré que tenter de réprimer une émotion authentique nécessite un effort conscient. Chaque fois que vous tentez de dissimuler un sentiment fort et d’en simuler un autre, votre corps «dégage» presque toujours des indices non verbaux qui sont captés consciemment ou inconsciemment par vos interlocuteurs.

Les recherches menées par l’Université de Stanford sur la suppression émotionnelle montrent pourquoi il est si difficile de cacher ses vrais sentiments:

Dans cette expérience, on a demandé aux sujets de cacher leurs émotions. Résultat, ils se sont sentis mal à l’aise, distraits et préoccupés. Et cela a été validé par une augmentation constante de leur pression artérielle. Mais une autre découverte assez inattendue a montré une augmentation correspondante de la pression artérielle chez ceux qui écoutaient les sujets. Le stress de la suppression n’était pas simplement palpable, il était contagieux.

J’espère que cet article sur les 7 mythes et fausses croyances sur le langage corporel aura répondu à vos questions.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :