fbpx
Plaisir de mentir: Les émotions positives que peut susciter le mensonge

Plaisir de mentir: Les émotions positives que peut susciter le mensonge

Jusqu’ici, nous n’avons abordé que les sentiments négatifs qui peuvent apparaître lorsqu’un individu ment: la crainte d’être démasqué et la culpabilité de tromper la cible. Mais mentir peut également susciter des émotions positives. Le mensonge peut être vu comme un exploit. Le menteur peut ressentir un réel plaisir de mentir.

Le menteur peut éprouver de l’excitation, soit dans l’anticipation du défi à relever, soit au moment même du mensonge, quand la réussite n’est pas encore certaine. Par la suite, il peut connaitre le plaisir du soulagement, la fierté de l’exploit accompli ou un mépris satisfait envers sa cible.

Le plaisir de mentir recouvre tout ou partie des sentiments qui peuvent, s’ils ne sont pas dissimulés, trahir la tromperie. Nous trouvons un exemple innocent du plaisir de mentir lorsqu’une plaisanterie consiste à mener en bateau un ami crédule.

Le plaisantin doit dissimuler son plaisir de mentir, même si sa performance est en grande partie destinée à un public qui apprécie que le naïf se laisse berner.

Le plaisir de mentir est plus ou moins intense. Il peut être inexistant, presque insignifiant en comparaison de l’appréhension de détection ressentie, ou bien être si intense que certains signes comportementaux le trahissent.

Un individu peut avouer sa tromperie afin de partager le plaisir qu’il a éprouvé à jouer un bon tour. Certains criminels révèlent leurs méfaits à des amis, des inconnus, voire même à la police afin d’être reconnus et appréciés pour leur habileté à avoir réussi une tromperie particulière. Comme l’alpinisme ou les échecs, le mensonge peut être agréable seulement s’il comporte un certain risque.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Les signes de possession et de hiérarchie en communication non verbale

Il existe d’autres manières d’augmenter le plaisir de mentir. Une victime qui a la réputation d’être difficile à berner peut ajouter un peu de sel à l’exploit et accroître le plaisir de duper.

Des tiers au courant de ce qui se trame peuvent également augmenter le plaisir, même s’ils ne sont pas physiquement présents, du moment qu’ils sont attentifs et connaisseurs. S’ils sont présents et savourent la performance du menteur, celui-ci peut éprouver un tel plaisir qu’il aura beaucoup de mal à le dissimuler.

Quand un enfant ment à un autre devant des camarades, il peut être si comblé de voir combien il les distrait que son plaisir prend le dessus et met fin à toute la comédie.

Un joueur de poker habile et capable de contrôler tout signe de plaisir de mentir. S’il reçoit une main gagnante, son comportement doit conduire les autres à penser qu’elle n’est pas très bonne, afin qu’ils augmentent la mise et restent dans le jeu. Et il doit également se dissimuler vis-à-vis des spectateurs de la partie, par exemple en évitant tout contact visuel avec eux.

Il est possible que certains individus soient plus prédisposés au plaisir de mentir. Aucun scientifique ne les a encore étudiés ni n’a même vérifié leur existence. Pourtant, il semble évident que certaines personnes se vantent plus que d’autres et sont donc plus vulnérables au plaisir de mentir.

Quand il ment, un individu peut éprouver du plaisir à mentir, de la culpabilité de tromperie et de l’appréhension de détection (successivement ou simultanément).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment détecter le mensonge dans la voix de vos interlocuteurs

Si nous reprenons l’exemple du poker, dans un bluff, quand un joueur qui a une mauvaise main prétend en avoir une bonne afin que les autres se couchent, il peut y avoir une appréhension de détection si les mises sont très élevées. A mesure que le bluffeur voit ses adversaires se coucher, il peut également ressentir du plaisir à tromper. Comme les informations fausses sont autorisées, il ne doit éprouver aucune culpabilité de tromperie, du moment qu’il ne triche pas.

Un individu qui détourne de l’argent éprouve les trois émotions: du plaisir d’avoir trompé ses collègues et son employeur; de l’appréhension à tout moment quand il pense qu’il y a des soupçons; et peut être de la culpabilité d’avoir enfreint la loi et trahi la confiance que lui avait accordée son entreprise.

Pour résumer le plaisir de mentir

Pour résumer, le plaisir de mentir est le plus intense quand:

– La cible représente un défi, a la réputation d’être difficile à berner.

– Le mensonge est un défi à cause de ce qui doit être soit dissimulé, soit inventé.

– Des tiers assistent au mensonge ou en sont informés et apprécient l’habileté du menteur.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu






Téléchargez votre bonus offert de 50 pages pour décrypter le langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :