fbpx
Surveillez les positions de la paume de la main de vos interlocuteurs

Surveillez les positions de la paume de la main de vos interlocuteurs

Les signaux corporels transmis par les paumes dans la poignée de main et lors des gestes démonstratifs (indications ou instructions) figurent parmi ceux que l’on remarque le moins. L’orientation de la paume de la main de votre interlocuteur est pourtant un indice non verbal qu’il est important d’observez au même titre que les autres comportements.

Les différentes positions de la paume de la main

Il y a 3 positions principales:

– La paume en supination (vers le haut).

– La paume en pronation (vers le bas).

– La paume fermée avec index pointé.

Vous demandez par exemple, à une personne de vous apportez un stylo. Vous lui avez demandé avec les mêmes mots, le même ton dans la voix, et les mêmes expressions faciales.

La paume en supination (vers le haut)

La paume tournée vers le haut est un geste de soumission et de bienveillance, pouvant rappeler un mendiant, ou un homme montrant qu’il est désarmé. La personne à qui vous demandez ce service ne se sentira ni contrainte, ni menacée par votre demande. C’est le geste à adopté pour lui faire savoir que vous êtes prêt à l’écouter.

La paume en pronation (vers le bas)

La paume tournée vers le bas projette une image d’autorité. Votre interlocuteur aura l’impression de recevoir un ordre, et il pourra même ressentir de l’hostilité envers vous. Cela dépend bien sûr des relations que vous entretenez avec lui ou de votre position hiérarchique. Si vous aviez utilisé la paume vers le haut, peut être qu’il se serait accommoder plus facilement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tromperie: Pourquoi est-il si compliqué de détecter le mensonge?

Si nous revenons un peu en arrière dans l’histoire, le salut nazi avec la paume de la main en pronation était l’un des symboles du troisième Reich. Peut être que ce geste n’aurai pas eu le même impact avec la paume en supination.

La paume fermée avec index pointé

La posture de la main fermée avec l’index pointé, symbolise la volonté de contraindre son interlocuteur à la soumission, ce qui déclenche chez lui des sentiments négatifs. Inutile d’utiliser ce geste si vous désirez obtenir un service de quelqu’un.

C’est l’un des signaux corporels les plus agressifs que vous puissiez employer lorsque vous parlez. En Malaisie et aux Philippines, il constitue même une injure, car l’index y sert à désigner les animaux. C’est le pouce qui est utilisé pour montrer les gens ou pour donner des directives.

L’expérience de l’orientation des paumes des mains

Une expérience a été mené avec huit conférenciers auxquels il a été demandé de privilégier l’un de ces trois gestes durant un discours de dix minutes devant des publics divers.

Les conférenciers qui ont essentiellement recouru au geste de la paume tournée vers le haut ont provoqué chez leur auditoire 84% de réactions positives.

Ceux ayant délivré exactement la même prestation en tournant le plus souvent possible la paume vers le bas n’en ont obtenu que 52%.

Quand à la main fermée avec index pointé, elle n’en a recueilli que 28%, et certains auditeurs ont même quitté la salle avant la fin du discours.

En plus de ce faible taux de réactions positives, les résultats de l’expérience ont montré que l’auditoire du conférencier qui s’exprimait avec l’index pointé, se rappelait moins bien du contenu du discours que les autres.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment choisir la meilleure place où s'asseoir à une table ou lors d'un événement

Comme vous pouvez le constater, il est donc préférable d’employer le geste des paumes vers le haut, pour que vos interactions soit plus détendues, et que vos interlocuteurs soient mieux disposés à votre égard.

Les auditeurs ont décrit les orateurs avec la paume vers le haut comme des personnes “réfléchies, “motivées” et “déterminées”.

Les pointeurs d’index étaient en revanche ressentis comme “agressifs”, “belliqueux” et “brutaux”, tandis que le taux de mémorisation des discours était nettement plus faible. Les auditeurs étaient en effet plus occupés à les juger qu’à les écouter.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

 

 

 

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :