fbpx
Posture: Tout savoir sur les différentes positions du corps à adopter et à éviter

Posture: Tout savoir sur les différentes positions du corps à adopter et à éviter

Dans cet article, nous allons parler de la posture et du langage corporel à partir du sentiment général ou de l’attitude qu’il représente, des positions confiantes et dominantes, à la soumission ou à la paresse pure.

Il est important de prêter attention et d’ajuster votre posture régulièrement parce que la posture est une question d’habitude, et avoir de mauvaises habitudes entraîne des problèmes de santé et d’image, alors que de bonnes habitudes mènent à une bonne santé et à une bonne première impression. Par exemple, les personnes avec les épaules voûtées sont perçues comme paresseuses, passives et indécises par rapport aux personnes qui se tiennent droites avec les épaules ouvertes et les mains sur les hanches.

Bien que la posture en elle-même ne soit pas aussi expressive que les expressions faciales ou les gestes de la main, elle peut encore augmenter ou contredire l’intensité de ces expressions. Si vous vous penchez en avant, par exemple, vous amplifiez le message comme quoi vous écoutez attentivement et que vous êtes intéressé par ce qui est dit. Se pencher en arrière laisse l’impression inverse naturellement.

OK alors, commençons par quelque chose qui est aussi important pour votre santé que pour votre communication:

Garder une posture droite

Bonne posture vs Mauvais posture

Quand vous étiez petit, vous avez peut être entendu votre mère vous dire de vous tenir droit, pour de pas finir voûter.

Et votre mère avait raison de soucier de votre posture. Bien que, certes, il était assez difficile de s’y habituer au début et que les vielles habitudes reviennent vite.

Alors pourquoi avoir une posture droite?

Tout d’abord, avoir une posture droite et détendue a de nombreux avantages pour la santé, j’en parle plus en détail dans cet article, cliquez ici.

Parce que le langage corporel affecte la façon dont vous vous sentez, rester debout ou assis dans une posture droite est un excellent moyen d’augmenter votre humeur et de vous donner plus d’énergie, parce que vous avez une posture confiante et alerte. Lorsque vous interagissez avec les autres, vous donnez l’impression d’être une personne active et confiante, qui sait comment se tenir.

D’autre part, une mauvaise posture reflète une mauvaise image de soi et des sentiments négatifs, cela peut être un état temporaire lorsque nous nous sentons déprimés, ou cela peut être le résultat de mauvaises habitudes accumulées au fil des années.

Il est préférable d’éviter d’avoir le dos voûté et les épaules en avant à moins que vous ne vouliez être perçu comme, triste ou paresseux. Quand je marche dans la rue, j’ai souvent l’occasion de voir des “personnes âgées” (et même des  “jeune”) qui ont une telle posture, que l’on pourrait croire qu’elles portent tous leurs problèmes sur leur dos.

Je tiens à préciser que je ne suis pas ici pour juger les personnes âgées en raison de leur posture. Je sais que beaucoup d’entre elles souffrent de problèmes de santé qui ne leur permettent pas de se tenir droit, et nous ne pouvons évidemment pas empêcher complètement la détérioration de notre corps. Pourtant, nous pouvons prendre des mesures pour la ralentir et avoir l’air en bonne santé et dynamique même dans les dernières étapes de la vie. Il y a également des personnes d’un certain âge, qui peuvent égaler et surmonter le niveaux de condition physique et de santé de personne bien plus jeune qu’elles, seulement parce qu’elles se soucient de leur corps.

Se tenir droit

Alors, quelle est la bonne posture à adopter? Facile:

  • Tête haute en position neutre avec les oreilles alignées aux épaules.
  • Les épaules en arrière
  • Ouvrez votre poitrine et respirez profondément avec votre abdomen. Votre poitrine doit être ouverte, mais pas non plus gonflée.
    Imaginez que vous êtes une marionnette et qu’une corde tire le sommet de votre tête vers le ciel.
  • Il est préférable d’avoir les deux pieds fermement ancré au sol, en répartissant le poids uniformément entre les deux jambes.
  • Il est important de ne pas trop étendre la courbe de votre dos ou de la contracter afin de pouvoir bouger. Vous n’êtes pas une bûche de bois.
  • Vous devriez avoir une très légère tension au niveau des muscles de l’abdomen et des fesses. Restez gainé.

Mais c’est dur de rester comme ça tout le temps!

Notre posture est une question d’habitude, et il faut du temps pour la changer, mais avec un dévouement suffisant, vous réussirez, et cela en vaut vraiment la peine. Lorsque vous vous surprenez à vous affaisser et à vous sentir déprimé, adoptez une posture droite et constatez qu’après quelques instants, vous commencerez à vous sentir beaucoup mieux. Tout est une question de dévouement et de sensibilisation, il n’y a pas de secrets ici.

Je comprends que lorsque vous travaillez beaucoup devant l’ordinateur, vous avez naturellement tendance à affaisser vos épaules vers l’avant. Un bon moyen de relâcher cette tension est de faire une petite pause pour marcher et dégourdir vos épaules.

Une autre option est d’opter pour un bureau debout.

Donc, si vous avez une mauvaise posture, il est temps de changer cela!
Vous le devez à vous-même, pour être en meilleur santé (physique et mentale) et projeter une image plus forte et énergique.

La méthode la plus efficace pour ne plus avoir les épaules en avant et améliorer sa posture reste avant tout un travail musculaire, mais bien que cela m’intéresse beaucoup ce n’est pas le sujet de cet article ni de ce blog. Je vous met tout de même deux vidéos très intéressantes si vous voulez en savoir plus.

Nous allons maintenant nous concentrer sur le langage corporel défensif: les signaux qui révèlent l’insécurité ou une attitude hostile. Nous allons voir quand est-ce que cela arrive, pourquoi, et comment cela nous affecte et quelques moyens subtils pour le cacher.

Cacher et protéger

Il est intéressant de voir comment notre langage corporel évolue à mesure que nous grandissons, car il change rapidement pour s’adapter à notre environnement social. Les gens apprennent à exprimer les mêmes émotions et attitudes que les enfants, mais avec beaucoup plus de subtilité et de maîtrise de soi, notament dans les sociétés où il n’est pas approprié d’exprimer des sentiments publiquement. Le langage corporel défensif en est un bon exemple:

Les petits enfants qui se sentent en insécurité se cachent souvent derrière un meuble ou la jupe de leur mère, cherchant refuge et protection. À mesure qu’ils mûrissent, ils ne peuvent pas utiliser ces moyens évidents et inappropriés pour couvrir leur manque de confiance, de sorte qu’ils créent d’autres obstacles artificiels pour les aider à se sentir plus en sécurité.

Le geste le plus connu et le plus commun pour le confort de soi est de croiser les bras. Ce comportement protège la zone vulnérable de la poitrine, qui contient le cœur et les poumons. Cela nous donne inconsciemment un sentiment de sécurité. croiser les bras

Il y a différentes façons de croiser les bras:

  • Avec des poings serrés.
  • Les bras pliés étroitement ou vaguement.
  • Avec les mains cachées ou révélées.
  • Avec les mains serrant les bras.
  • Avec les mains sous les aisselles, et d’autres variantes …

Tous ces gestes projettent une attitude défensive, mais chacun à une échelle différente.

Naturellement, plus le geste est “tendu”, plus la réaction est sévère, ou alors c’est tout simplement le signe que cette personne est “froide”. Si les bras sont tenus sans serrer, cela peut être le signe d’une attitude fermée ou d’un rejet.

Les bras qui se replient avec les poings fermés sont une attitude plus agressive et hostile que le repliement habituel des bras, et peuvent même servir d’avertissement avant un assaut physique. Vous pouvez souvent voir ce geste chez les videurs et autres personnels de sécurité, le message est: “ne plaisantez pas avec nous”.

Qu’en est-il de croiser les jambes?

D’autres formes de langage corporel défensif apparaissent au niveau des jambes ou des chevilles. Croiser les jambes est un moyen plus subtil et plus doux de cacher l’insécurité. Cela ce remarque beaucoup moins car la plupart des gens ont tendance à ignorer le bas du corps lors de leurs observation.

Croiser les chevilles peut également signaler un certain inconfort.

Croiser les jambes, cependant, peut dériver de vieilles habitudes, et non pas d’une attitude défensive. C’est une position dans laquelle nous sommes parfaitement à l’aise et parfois cela n’a rien de défensif.

Et il en va de même pour le croisement des bras. Alors comment savoir si la personne adopte une posture habituelle dans laquelle est est à l’aise ou si elle adopte une posture défensive? Nous allons voir cela dans la suite.

La position “Feuille de Figue”

mains devant les parties génitales

Ici les mains sont croisées sur les organes génitaux, également appelée “feuille de figue”. C’est un geste de confort qui révèle la vulnérabilité, car il protège une autre partie sensible de notre corps, nos organes génitaux. On le voit souvent lors de funérailles ou d’autres événements sombres, lorsque les gens se sentent mal à l’aise, et qu’il est inapproprié de croiser les bras.

Il peut aussi révéler une personnalité introvertie, timide ou innocente, une personnalité qui n’aime pas afficher sa sexualité en public. C’est le geste opposé à d’autres affichages qui soulignent la zone de l’entrejambe, comme le geste des pouces dépassant des poches ou des pouces dans la ceinture, pour montrer “qui est l’homme”.

Moyens subtils

Voyons maintenant des formes plus avancées et subtiles de langage corporel défensif.

Les gens qui ont une plus grande conscience de leur langage corporel, comme les personnalités publiques, savent que le fait de plier les bras peut envoyer un message indiquant qu’ils se sentent peu sûrs ou sur la défensive. Ainsi, afin de protéger leur image, ils essaient d’éviter les gestes évidents d’inconfort. Mais, puisque nous ne pouvons pas entièrement contrôler notre langage corporel, particulièrement en période de stress, leur insécurité est révélée par des moyens plus subtils, tels que:

Ce sont des exemples de gestes de langage corporel défensif “avancés”, équivalents au pliage des bras, mais ils sont supprimés de manière intelligente. Recherchez ces signes chez les personnes qui souhaitent garder “le contrôle” mais qui sont en réalité sous stress.

  • Remettre en place ou jouer avec sa montre/bracelet ou autres accessoires sur le bras. C’est un geste d’auto-contact qui protège également le corps, et fournit une excuse pour le faire. Vous pouvez remarquer ce geste lorsque quelqu’un est dans une situation difficile, comme être sur le point de prononcer un discours, par exemple.
  • Tenir différents objets devant le corps, un livre, un sac, un parapluie, une tasse, etc…
  • Tenir un verre de boisson avec les deux mains, nous n’avons pas vraiment besoin des deux mains pour supporter le poids du verre, mais le maintenir de cette façon crée une petite zone de confort.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Sourire pour améliorer ses relations: Pour devenir plus confiant et apprécié

Des excuses…

Certains peuvent dire qu’ils utilisent une posture de langage corporel défensif parce qu’ils se sentent à l’aise de l’utiliser, et non pas parce qu’ils se sentent menacés. Le fait est que le langage corporel reflète inconsciemment notre humeur intérieure, pas parce que nous choisissons de l’afficher. Ce qui veut dire que si nous nous sentons à l’aise de croiser les bras, il y a quelque chose qui nous dérange et nous nous en protégeons subconsciemment et c’est la raison pour laquelle nous nous sentons bien dans cette position.

Cependant, je vais un peu me contredire car il y a une certaine nuance à comprendre ici. Il arrive que nous croisons les jambes ou les bras lorsque nous sommes parfaitement à l’aise, comme quand nous sommes chez nous par exemple.

Ce qu’il faut comprendre en communication non verbale c’est qu’il y a des règles a respecter lorsque vous observer une personne. Pour analyser efficacement le langage corporel d’une personne il faut respecter 3 règles:

– Le contexte: L’environnement dans lequel se déroule une situation. Chez vous, au travail, dans la rue, chez des amis, dans une salle d’attente, à la gare, etc.. En fonction du contexte nous ne nous comportons pas de la même manière.

– Le comportement de référence: C’est le comportement habituelle d’une personne. C’est la façon dont elle se comporte quand elle est parfaitement à l’aise. En connaissant le comportement de référence d’une personne, vous pourrez facilement apercevoir tout changement dans son comportement.

– Observer en cluster: C’est à dire observer un ensemble de gestes et de comportements ayant une même signification et se déroulant dans un même laps de temps. Car un geste isolé ne signifie pas grand chose, il faut en repérer au moins 3 pour pourvoir faire une analyse fiable et efficace.

Si vous voulez en savoir plus sur comment analyser efficacement le langage corporel je vous invite à aller voir cet article sur les 3 règles indispensable, cliquez ici.

Blocage des pensées

Les études faites sur le langage corporel défensif ont découvert que cela créait une position négative envers l’interlocuteur et bloquait jusqu’à 38% des informations. C’est beaucoup d’informations disparues seulement parce que nous sommes sur la défensive. Aussi, plus nous resterons dans cette position, plus nous paraîtrons antipathique aux yeux de notre interlocuteur.

Rappelez-vous juste que cela va dans les deux sens, votre langage corporel reflète et affecte par inadvertance notre état d’esprit en même temps. Donc, même si nous nous intéressons vraiment à ce qui est dit, une attitude défensive peut nous amener à adopter une position défensive et fermée. Un corps ouvert est un prélude à un esprit ouvert.

Supposons que vous vouliez que quelqu’un vous écoute attentivement et que vous ayez repéré la posture fermée de son corps. Votre but devrait être de désarmer délicatement votre interlocuteur de cette position en l’engageant d’une manière ou d’une autre. Tout ce qui nécessitera à votre auditeur d’ouvrir son corps est une option, comme lui offrir un papier à examiner, par exemple.

Une autre excellente façon de libérer cette tension est de laisser votre interlocuteur présenter ses doutes et ses objections. Demandez-lui simplement s’il a des questions ou des préoccupations à propos de ce que vous venez de dire; laissez-le sortir de son système, cela lui fera sentir que vous vous souciez de ses préoccupations, et vous pourez procéder plus en douceur.

Tout n’est pas mauvais

Je ne veux pas laisser l’impression que le langage corporel défensif est mauvais et que vous devriez toujours l’éviter. Comme tous les autres signes du langage corporel, il reflète quelque chose que nous ressentons à l’intérieur et il est naturel que nous l’exprimions. Donc, si vous êtes avec un groupe d’étrangers, il est normal que vous ne vous sentiez pas très en sécurité et restez sur vos gardes jusqu’à ce que vous les connaissiez et les appréciez plus.

Une autre option à considérer lors de l’interprétation du langage corporel est que nous avons tendance à copier le langage corporel des autres d’une manière intuitive. Un groupe de personnes conversant avec leurs bras croisés peut être une manifestation mutuelle d’unité, et non pas un conflit à venir entre eux.

Mais passons à autre chose: si votre objectif est de paraître accessible et dynamique, alors le langage corporel défensif ne fera que vous gêner, le contraire vous servira beaucoup mieux, c’est à dire un langage corporel ouvert:

Le langage corporel ouvert

Quand je parle de langage corporel positif, je veux dire ouvert, intéressé et accessible, et opposé au langage corporel défensif dont nous avons parlé plus haut. Cela ne signifie pas que c’est le “meilleur” langage corporel que vous devriez toujours utiliser, mais plutôt un ensemble de signaux qui dégagent une attitude ouverte et amicale.

Cela peut bien sûr être une bonne chose, alors voyons ce que nous pouvons faire pour que les autres “s’ouvrent” à nous et établissent la confiance en faisant preuve d’attention et de volonté de coopérer.

Éviter les obstacles

Afin d’établir la confiance avec qui que ce soit, nous devons leur montrer que nous ne sommes pas une menace pour eux, et que nous ne les craignons pas non plus. Rappelez-vous que le langage corporel défensif affecte notre attitude. Donc, si nous sommes sur la défensive, il serait difficile pour les autres de nous approcher, et pour nous de les accepter.

Pour cette raison, nous avons besoin d’un langage corporel ouvert, qui évite les obstacles.

Nous avons parlé du langage corporel défensif un peu plus haut, donc vous savez quoi éviter si vous voulez sociabiliser. Notre but en supprimant nos défenses, pour ainsi dire, est de créer une atmosphère accueillante, chaleureuse et confiante, vous montrez ainsi que vous n’avez pas peur des autres, et qu’ils ne devraient pas avoir peur vous non plus.

Cette “ouverture” est évidemment un processus; Les parfaits inconnus ne deviendrons pas immédiatement vos plus grands alis. Mais si vous connaissez les bonnes étapes, vous pouvez accélérer les choses, ou au moins comprendre leur attitude générale envers vous.

1. Au début, les parfaits inconnus assumeront confortablement la posture fermée de leur corps avec leurs bras et leurs jambes. Ils vont également garder une distance considérable les uns des autres. Et ils pourraient même fermer leur manteau ou tenir un objet devant eux.

2. Au fur et à mesure que les relations se réchaufferont, la barrière des jambes disparaîtra et ils se rapprocheront un peu plus.

3. Ensuite, les gens vont commencer à utiliser leur gestuelle plus et à révéler leurs paumes de main.

4. Les bras se décroiseront.

5. Ils se pencheront l’un vers l’autre.

Prendre l’initiative et assumer la position suivante pourrait aider les autres à s’ouvrir à vous aussi, car nous copions inconsciemment le langage corporel des personnes autour de nous. Vous pouvez également inverser le processus en assumant vous-même une position défensive.

Cette vitesse de processus dépend du contexte (une rencontre avec un inconnu dans la rue), du caractère (introverti ou extraverti) et de la culture.

Je n’ai rien à cacher …

Éviter les gestes barrières est la première étape de la projection d’un langage corporel positif, il est maintenant temps de faire preuve d’honnêteté et de confiance, ce qui construit de bonnes relations à long terme.

Vous souvenez-vous de la façon dont vos parent ou bon ami vous ont accueilli après un long départ? Ils ont probablement étendu leurs bras vers le haut et exposé leurs paume. Ce geste très ouvert et positif uni les personnes.

bras en l'air

Vous ne pouvez pas l’utiliser dans des situations quotidiennes avec tout le monde (votre patron peut suspecter que vous avez gagné à la loterie ou que vous êtes en vacances), mais vous pouvez utiliser des gestes similaires pour projeter un langage corporel ouvert, honnête et positif.

Une bonne façon de le faire est de garder vos paumes exposées, cela montre la volonté et l’honnêteté, vous n’avez rien à cacher et vous voulez que les autres vous fassent confiance. D’autres signaux qui peuvent vous aider à projeter la sincérité et la coopération sont:

  • Garder votre corps droit, afin de projeter de la confiance et de l’énergie.
  • Gardez un bon contact visuel, cela montre que vous êtes attentif et confiant.
  • Gardez votre tête en position neutre, ne la baisser pas, mais ne les regardez pas de haut non plus.
  • Gardez votre corps ouvert et évitez de tenir des objets devant vous.
  • Souriez.

Se pencher en avant

Plus vous vous rapprochez de quelqu’un ou de quelque chose, plus vous êtes intéressé. Par conséquent, se penché en avant, surtout lorsque cela est combiné avec un hochement de tête et un sourire, est la façon la plus distincte de dire non verbalement: “oui, j’aime ce que vous dites, continuez”.

Cela signifie-t-il que vous devriez toujours vous pencher et incliner la tête?

Bien sûr que non, l’exagération conduit à un problème:

Bien que nous nous penchons inconsciemment vers les choses ou personnes que nous apprécions, en dépassant votre inclinaison, vous pouvez involontairement envahir l’espace personnel et créer une gêne pour l’autre personne. C’est aussi la raison pour laquelle nous nous penchons en avant quand nous essayons d’intimider une personne.

Ne soyez pas trop “ouvert”

Comme je l’ai mentionné plus haut, un langage corporel positif et ouvert n’est pas forcément la meilleure des choses à faire. En tant qu’animaux sociaux, nous avons une variété d’émotions et d’attitudes, et si nous essayons d’en appliquer une seule tout le temps, nous paraîtrons faux.

Donc, exprimer une attitude positive et attentive tout le temps, peut réellement nuire à votre réputation et à votre statut. Il y a certaines personnes avec qui un langage corporel ouvert n’est pas la meilleure des choses à appliquer. Vous devriez vous soucier et accorder de l’attention seulement aux personnes qui le méritent.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  10 façons de devenir un leader efficace grâce au langage corporel

Soumission et domination

Quand nous parlons de domination et de soumission, nous parlons de notre niveau d’influence sur les autres. Quelle est notre force par rapport au reste du groupe? À quel point sommes-nous à l’aise de prendre le commandement et de prendre les décisions? Sommes-nous les mâles/femelles alpha ? Ou sommes-nous les “suiveurs”? Tous ces signes sont visibles à travers la façon dont nous parlons et marchons.

Parce que nous sommes des créatures sociales, nous avons besoin de hiérarchie pour maintenir l’ordre. Qui prend les décisions et qui suit? Nous décidons automatiquement de cela dans tout nouveau groupe auquel nous appartenons. Nous n’avons pas besoin de voter et nous n’avons pas besoin de poser de questions. D’une manière ou d’une autre, tout le monde trouve sa place. Comment ça se passe? Avec l’aide de 2 facteurs principaux:

1. Le contexte de l’interaction: Environnement et statut dictent souvent qui devrait être dominant dans chaque scénario particulier. Un général pourrait être la figure la plus dominante sur le champ de bataille, mais de retour à la maison, il pourrait laisser sa femme prendre les décisions concernant leur mariage. Nous nous soumettons automatiquement aux personnes que nous pensons meilleurs que nous dans un domaine particulier.

2. Communication non verbale: Ce que nous communiquons réellement aux autres. Cela pourrait être en conséquence, ou pas, à la façon dont les autres nous perçoivent. Par exemple, si un jeune stagiaire agit en dominateur devant son supérieur, il sera considéré comme insolent, car il défie l’autorité de son supérieur hiérarchique.

Le plus souvent nous ne pouvons pas contrôler le contexte mais nous pouvons toujours choisir comment agir. L’utilisation du langage corporel est un excellent moyen de délivrer le message que vous voulez sans avoir à faire quelque chose d’aussi évident que de crier: “Je suis un leader, écoutez-moi!”

Nous allons donc voir quelles postures montrent une attitude dominante, et quelles postures conviennent à la soumission. En utilisant le langage corporel comme vous voulez que les autres vous perçoivent, vous gagnerez plus de contrôle sur l’interaction.

Langage corporel dominant

Adopter une posture dominante peut être le résultat de deux choses : l’habitude, si nous avons l’habitude d’être en charge des autres. Tout comme vous attendriez de notre général à la retraite d’avoir encore un peu d’appétit pour le commandement, par exemple; Ou notre impression que nous sommes au sommet de la chaîne alimentaire dans un certain scénario. Alternativement, nous nous soumettons à ceux que nous reconnaissons comme plus puissants et mieux informés que nous.

Alors, comment pouvez-vous repérer qui est le chef?

1. D’abord, faites attention à la dynamique de groupe : Qui se penche vers qui? Dans quelle direction les membres du groupe orientent t-ils leur corps (ou leurs pieds, ou leur tête)? Qui établit un contact visuel avec qui?

La plupart des membres orienteront leur corps vers le leader du groupe, peut-être inconsciemment pour rechercher son attention et son approbation.

2. Le comportement de la personne que vous soupçonnez être la chef. Un leader ne doit pas être agressif ou fort, ou même au centre de l’attention. Une personne dominante se sent juste à l’aise dans sa position, elle a le contrôle et prend les décisions importantes. Ceci est représenté dans le langage corporel, le ton de la voix et la façon dont elle interagit avec les autres.

Restons centrés sur les postures, cependant. Une figure dominante utilisera le langage corporel pour prendre beaucoup de place et paraître de plus en plus grand. Tout comme dans le règne animal, le leader est le plus grand, le plus fort et a la plus grande part, il en est de même pour nous. Seulement, nous sommes un peu plus sophistiqués, de sorte que vous n’avez pas vraiment besoin d’être le plus fort ou le plus grand physiquement pour être le dominant.

En adoptant une posture dominante, même une personne de “petit taille” peut avoir une aura de commandement (Napoléon, par exemple). Tout est dans la façon dont vous utilisez le langage corporel et votre posture. Voici quelques exemples:

– Debout avec la poitrine ouverte et la tête haute.

– Prend de l’espace en écartant les bras et les jambes.

– Exposer les zones vulnérables. “Frappez-moi si vous osez” attitude intrépide.

– Mains sur les hanches, ce qui fait paraître plus grand et plus intimidant.

– Les mains rentrées dans la ceinture ou dans les poches avec les pouces dépassant vers la région génitale montrant la “virilité”. Ce comportement est plus populaire pour les hommes pour des raisons évidentes.

– Main dans la main derrière le dos. Imaginez un policier qui patrouille dans la rue. Une posture très confiante.

femme dominante

Ce sont des exemples mais il y en a beaucoup plus, ils sont généralement à l’opposé des postures du langage corporel défensif. Il s’agit d’exposer les parties vulnérables du corps et de gagner beaucoup d’espace personnel.

Les femmes utilisent des postures similaires, mais de façon plus subtile pour conserver une touche féminine plus délicate: garder une main sur les hanches au lieu des deux, lever la tête (exposant leur cou), marcher avec des foulées rapides et fortes.

Langage corporel de soumission

Le langage corporel de la soumission consiste à “céder” les gestes et les postures. Il reflète un comportement défensif, reclus ou indécis. Les personnes soumisses préfèrent abandonner leur pouvoir aux autres et éviter d’être en contrôle. Cela signifie qu’ils vont essayer d’apparaître aussi petit que possible et éviter de faire “beaucoup de bruit”.

Les raisons de ce comportement sont nombreuses: la peur du commandement, l’admiration totale de l’autre partie, la faible estime de soi, l’insécurité ou simplement le manque de motivation à agir.

Alors, quelles sont les postures soumises? Le contraire des dominantes, évidemment:

  • Le corps va paraître plus petit et moins menaçant.
  • La tête s’incline légèrement.
  • La poitrine moins sortie.
  • Des yeux grand ouvert et un regard innocent.
  • Épaules voûtées, montrant la passivité et même la tristesse.
  • Les postures croisées et défensives peuvent aussi être considérées comme soumises et indécises. Lorsque vous “protégez” votre corps, vous entravez votre capacité à bouger et, par conséquent, vous devenez plus passif.

Beaucoup de femmes ont tendance à afficher des traits de soumission parce qu’ont leurs a culturellement enseignées à le faire dès leur plus jeune âge. Pour être plus féminines, elles n’ont pas besoin d’étendre leur corps, d’utiliser de petits gestes et de parler calmement. Bien que ces gestes ajoutent de la délicatesse et de l’innocence à leur attitude, ils en font aussi une proie plus facile pour les figures dominantes et nuisent souvent à leur estime de soi. Pour éviter cela, ces femmes doivent adopter des postures plus dominantes comme se tenir droit, garder la tête et la poitrine  sortie et ne pas avoir peur d’utiliser de fortes gestuelles.

Garder la bonne mesure

Je tiens à clarifier que l’utilisation du langage corporel soumis n’est pas forcément une mauvaise chose. Il a ses propres utilisations et peut être un outil puissant entre de bonnes mains. Beaucoup de femmes savent comment jouer les filles innocentes et vulnérables pour obtenir ce qu’elles veulent d’une façon beaucoup plus efficace que l’intimidation.

Le langage corporel dominant est une épée à double tranchant. Agissez souvent comme cela et vous risquez d’y laisser quelques plumes. Car comme vous vous en doutez, les gens n’aiment pas être intimidés et dominés, alors faites attention et n’en abusez pas.

L’utilisation de gestes de soumission, dans une certaine mesure, peut aider à créer de l’empathie et des liens avec les autres. Même le sourire peut être est considéré comme un geste “soumis”, mais le plus souvent, il aide plutôt que de nuire à vos relations. Nous ne sommes plus dans la jungle et nous avons besoin de la coopération des autres, ce que nous pouvons souvent avoir sans l’utilisation de la puissance brute.

Être flexible et savoir s’adapter est la clé de l’utilisation du langage corporel. Par exemple, être agressif dans le milieu de la vente peut souvent nuire à vos efforts et à vos résultats, car la plupart des acheteurs n’aiment pas se sentir bousculer.

Que dit la science?

Je mentionne souvent que le langage corporel affecte la façon dont nous nous percevons nous-même, et pour la démonstration, je recommande fortement de regarder cette étonnante conférence TED d’Amy Cuddy sur l’utilisation du langage corporel. Elle a fait une étude fascinante qui révèle comment l’adoption de postures dominantes aide à réduire les hormones du stress et rend plus détendu et confiant.

J’ai également écrit un article sur cette étude, cliquez ici.

Pensez à mettre les sous-titre si vous ne comprenez pas l’anglais.

Vous avez manqué un article?

Il y a beaucoup d’autres façons d’utiliser le langage corporel pour afficher les attitudes que nous avons vu dans cette article, mais mon but était de livrer les idées clés et de montrer des exemples à des gestes communs afin que vous puissiez tirer vos propres conclusions.

J’espère que cet article vous a plus, et plus important encore, qu’il vous a appris des choses. Comme toujours, pour toute question, suggestion ou même si vous voulez simplement dire bonjour, vous pouvez laissez un commentaire 🙂 .

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :