fbpx
Power pose: Ces positions rendent-elles vraiment plus confiant?

Power pose: Ces positions rendent-elles vraiment plus confiant?

En 2012, la power pose était à la mode (j’ai d’ailleurs fait un article sur le sujet), les candidats aux élections, les orateurs et les athlètes prenaient tous quelques minutes pour adopter des postures expansives du corps semblables à celles de Wonder Woman, dans l’espoir de renforcer leur sentiment de puissance. La conférence TED d’Amy Cuddy sur les avantages des power poses a recueilli des dizaines de millions de vues et est devenue l’une des conférences TED la plus populaire de l’histoire.

Puis tout a changé lorsque les recherches de Cuddy ont été attaquées par ses collègues psychologues. Les médias ont fait la une avec des titres suggérant que les power poses ne fonctionnaient pas et que cette étude n’était rien de plus que de la pseudoscience. Mais par la suite, Cuddy et ses nouveaux collaborateurs ont publié une réfutation, suggérant que la power pose est encore et toujours une méthode légitime pour se sentir plus fort et confiant.

Alors qui a raison?

Qu’est-ce que la power pose?

Au cas où vous auriez manqué l’engouement pour les power poses, le message de Cuddy était simple. Elle a suggéré que notre langage corporel régit la façon dont nous pensons, ainsi que ce que nous ressentons envers nous-mêmes et, par conséquent, la manière dont nous positionnons notre corps peut avoir un impact sur notre esprit. En d’autres termes, en adoptant une power pose (ou position de puissance), nous pouvons nous sentir réellement plus fort et confiant.

La preuve des power poses provenait d’une étude réalisée par Cuddy à l’université de Harvard, où les participants étaient assis dans une posture dîtes de “haute puissance ou power poses” (posture expansive) ou de “faible puissance” (posture fermée) pendant deux minutes. Cuddy a constaté que les personnes assises dans une posture de “haute puissance” se sentaient plus confiantes et obtenaient de meilleurs résultats lors d’entrevues simulées que les personnes qui n’avaient pas adoptées de power poses.

Il est important de comprendre que les recherches de Cuddy ont abouti à deux résultats principaux. Le premier était que les personnes adoptant des power poses se sentaient plus fortes et confiantes que leurs homologues ayant adoptaient des postures de “faible puissance”. La seconde était que les power poses avaient réellement un impact sur  leur corps.

En effet, l’étude de Cuddy a suggéré que les personnes qui adoptaient des power poses démontraient une augmentation de la testostérone et une diminution du cortisol. Cuddy a interprété ces effets hormonaux comme une preuve supplémentaire de l’augmentation des sentiments de “puissance”.

Après que le discours TED de Cuddy ait été publié, beaucoup de personnes se mirent à adopter les power poses. Par exemple, avant des entrevues d’emplois, les candidats adoptaient des power poses durant deux minutes, avant de rencontrer le recruteur.

Pourquoi l’étude des power poses a t-elle était remise en question?

Quand une étude conçue pour reproduire les conclusions de Cuddy sur les power poses n’a pas réussi à reproduire les mêmes résultats, beaucoup de personnes ont commencé à se poser des questions. Bien que les universitaires trouvent souvent leur travail critiqué, la critique contre les power poses semblait plus agressive que d’habitude. Une critique est même arrivée dans le New York Times.

Un journaliste qui a couvert la controverse a expliqué que ceux qui étaient au courant des recherches de Cuddy avaient peur de défendre son travail: «Deux professeurs de psychologie permanents des universités de l’Ivy League ont reconnu qu’ils auraient publiquement défendu certaines positions de Cuddy s’ils ne craignaient pas de devenir des cibles. “Même la co-auteur de Cuddy sur l’étude des power poses s’est éloignée de la recherche et, dans une rétractation étrangement libellée, a déclaré que les effets des power poses n’étaient “pas réels “.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  6 conseils pour développer son empathie et améliorer ses relations

Alors quelle était la controverse? Il s’agit principalement d’une technique statistique appelée “p-curve” en anglais. Pour faire simple, si une majorité d’études dans un domaine particulier remplissent à peine les critères de signification statistique, la recherche risque de ne pas être légitime.

Cela peut indiquer que les chercheurs ont peut-être manipulé leurs données (par exemple, en choisissant d’exclure certains points de données pour obtenir des résultats significatifs) ou que les chercheurs ont peut-être eu de la chance. Selon ses détracteurs, les travaux de Cuddy sur les power poses n’ont pas réussi ce test. En conséquence, ses recherches ont été considérées comme de la pseudoscience.

Power pose – Science ou pseudoscience – Qu’en est-il vraiment?

Un article plus récent de Cuddy, publié dans Psychological Science, offre de nombreuses preuves (qui réussissent même le test de la p-curve) que l’adoption d’une posture expansive peut accroître la “puissance” d’une personne. Cuddy parle maintenant des bienfaits comme d’un avantage postural plutôt que de “position de puissance” (peut-être pour apaiser ceux qui prétendent que ses recherches sont plus aguicheuses que scientifiques).

L’analyse de Cuddy a examiné plus de 55 études et démontre clairement un lien entre des postures expansives et des sentiments de puissances. Même l’étude qui a déclenché la controverse initiale a révélé que les personnes qui adoptaient des power poses se sentaient plus fortes et confiantes que leurs homologues aux positions de “faible puissance”.

Toutefois, rappelons-nous que l’affirmation initiale concernant les power poses était qu’elle entraînait deux effets: une augmentation du sentiment de puissance et une modification des hormones. Les effets des power poses sur les hormones sont encore discutables. La réplication de l’aspect hormonal des résultats de Cuddy est insuffisante pour affirmer que les power poses ont un effet réel sur nos hormones.

Néanmoins, se sentir plus confiant après avoir adopté une power pose est une découverte intéressante. Nous nous trouvons tous les jours dans des situations où nous aimerions nous sentir plus fort et confiant. Alors si le simple fait d’adopter une power pose peut aider, alors allons-y!

Pourquoi toutes ces attaques sur Cuddy et les power pose?

Personne ne peut dire avec certitude pourquoi les attaques du travail de Cuddy ont été particulièrement sévères, mais il y a peut être deux choses qui pourraient en être la cause:

Premièrement, Amy est une femme qui connait un certain succès. De nombreuses recherches suggèrent que les femmes ambitieuses et qui réussissent sont moins appréciées. Et en plus d’avoir du succès, le but de ses recherches était de renforcer la “puissance” que peuvent dégager les femmes. Si les gens aiment généralement moins les femmes “puissantes”, nous ne pouvons qu’imaginer ce qu’ils pensent des femmes “puissantes” qui tentent d’aider d’autres femmes à devenir “puissantes”.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Séduction: Reconnaître les signes qui montrent qu'elle est intéressée

La deuxième cause de la critique acerbe est que les universitaires n’apprécient pas spécialement les recherches que les personnes non scientifique peuvent comprendre et appliquer dans leur vie quotidienne.

Je sais que cela peut sembler absurde, mais j’ai déjà entendu certaines personnes faire ce genre de critique. Cuddy a traduit ses recherches pour que ce soit simple et compréhensible pour “Monsieur et Madame tout le monde”. Les médias ont aimé et le grand public aussi, mais ses détracteurs y ont vu un autre défaut. Une de ses principales critiques a qualifié sa recherche de «science géniale», suggérant que toute recherche intéressante pour le grand public devait être imparfaite.

Alors que penser des power poses?

Dans un premier temps, je tiens à préciser que je n’ai pas un avis bien tranché sur le sujet. Je ne suis pas un scientifique et je ne me considère pas comme un expert non plus, je suis juste un gars qui partage son admiration pour la communication non verbale et les études scientifiques qui en parlent.

De toute manière, il ne peut y avoir que des avantages à adopter des postures ouvertes et à éviter les postures fermées. Même si les power poses n’ont pas d’effet sur votre taux de testostérone et de cortisol, cela ne vous coûtes rien d’adopter une de ses postures pendant 2 minutes, avant un événement important.

La bonne nouvelle est que Cuddy a réussi à faire valoir ses idées. Sous la pression des critiques sévères, il lui aurait été facile d’abandonner ses recherches, et de ne plus en parler. Mais elle est passée au-dessus des critiques et était bien déterminée à prouver la véracité de son étude.

De toute évidence, de nombreuses questions restent sans réponse et des recherches supplémentaires sont donc nécessaires. Mais la persistance de Cuddy inspirera, espérons-le, d’autres personnes à poursuivre leurs recherches dans ce domaine.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :