fbpx
Le risque Brokaw: Ce qu’il faut éviter dans la détection de mensonge

Le risque Brokaw: Ce qu’il faut éviter dans la détection de mensonge

Qu’est ce que le risque brokaw?

Paul Ekman dans son livre “Je sais que vous mentez“, explique que Tom brokaw, ancien intervieweur du today show, décrivit une source d’indice de tromperie en disant que, ” la plupart des indices que je reçois des gens sont verbaux, et non physiques. Je ne guette pas sur le visage d’un interlocuteur des signes qui indiquent qu’il ment. Ce que je cherche, ce sont des réponses alambiquées ou évasives”. Paul Ekman nomma cela le risque Brokaw.

Plusieurs études sur la tromperie corroborent l’intuition de Brokaw en indiquant que certains individus, lorsqu’ils mentent fournissent des réponses indirectes, compliquées et donnent plus d’informations qu’il ne leur est demandé.

D’autres recherches ont démontré précisément le contraire: la plupart des gens sont trop malins pour être évasifs et indirects dans leurs réponses.

De plus, il serait trop compliqué de savoir quoi tirer de cela et des autres contradictions dans la littérature scientifique sur le mensonge, étant donné que les expériences ne sont elles mêmes guère fiable. Presque tous les participants sont des étudiants, qui mentent sur des questions peu importante sans véritable enjeu.

La majorité des expériences dans ce domaine ont fait preuve d’assez peu de réflexion sur le type de mensonge étudier, et en général choisi pour sa facilité à être organisé en laboratoire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment devenir un homme alpha? 10 conseils de langage corporel

Par exemple, il a été demandé à des étudiants de se faire les avocats d’une opinion contraire à la leur sur la peine capitale ou l’avortement. Ou encore de dire le contraire de ce qu’ils pensaient d’une personne dont on leur montrait la photo.

De telles expériences négligeaient la relation du menteur à sa cible et en quoi elle influençait ses efforts pour mentir avec succès. En général, menteur et cible ne se connaissaient pas et n’avaient aucune raison de penser qu’ils se reverraient. Parfois il n’y avait pas de véritable cible et le sujet mentait simplement devant un micro.

De tels menteurs pourraient donc échapper à Tom Brokaw. Un danger pire encore, serait d’accuser de menteur une personne s’exprimant de manière compliquée ou évasive. Certaines personnes s’expriment ainsi; pour elles, ce n’est pas un signe de mensonge, mais simplement leur façon de parler. Tout comportement qui constitue un indice de tromperie utile sera pour certains individus leur attitude habituelle.

Paul Ekman à nommé cette possibilité de porter un jugement erroné sur de telles personnes, le risque Brokaw.

Un individu est susceptible de risque Brokaw quand il ne connait pas le suspect, et qu’il n’est pas familier des particularités de son comportement habituel.

Aucune autre source de fuite ou d’indice de tromperie dans les paroles n’aurait été découverte par la science pour le moment. Et Paul Ekman ne pense pas que l’on puisse en trouver d’autres, car il est trop facile pour un menteur de dissimuler et feindre ses paroles, même si des erreurs peuvent se produire, négligence, lapsus verbal, tirade, langage alambiqué ou indirect.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  S'habiller pour réussir:Quel est le lien entre succès et tenue vestimentaire?

Pour éviter tout risque de Brokaw, il faut alors établir une ligne de référence bien solide.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu






Téléchargez votre bonus offert de 50 pages pour décrypter le langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :