fbpx
4 règles pour s’entendre avec les autres et améliorer vos relations

4 règles pour s’entendre avec les autres et améliorer vos relations

Il y a peut être des moments où des individus vous rendent malheureux. Peut-être un collègue de travail ou votre partenaire amoureux. Vous vous sentez attaqué, outré et incompris, ou bien peut être que s’entendre avec les autres n’est pas facile pour vous. Pire encore, vous avez l’impression de vous heurter à un mur de briques et de ne pas être entendu ou pris au sérieux.

Vous désirez connaitre les pensées, émotions et intentions des personnes autour de vous? Téléchargez votre formation offerte pour décoder le langage corporel de vos interlocuteurs de manière simple, rapide, et efficace (cliquez ici).

La psychologue italienne Francesca D’Errico et la philosophe Isabella Poggi (2014) utilisent le terme « communication acide » pour désigner ce qui se passe lorsque des personnes qui se sentent en colère et maltraitées se retiennent d’exprimer ce qu’elles ressentent réellement.

En déclarant: «La personne qui commet une communication acide se sent en colère à cause d’un sentiment d’injustice et voudrait exprimer sa colère, mais ne peut pas le faire en raison d’un sentiment d’impuissance, à la fois pour se remettre de l’injustice subie et pour empêcher les conséquences négatives de son expression ». Vous voulez dire quelque chose de négatif, mais parce que vous sentez que vous ne pouvez pas (pour quelque raison que ce soit), vous libérez votre colère de manière indirecte.

Les “communicateurs acide”, font référence à l’ironie, au sarcasme, à l’insinuation et à la critique indirecte à travers leurs mots et leur ton pour «projeter l’image d’une personne intelligente et brillante». Ils peuvent également utiliser le langage corporel pour atteindre les mêmes objectifs grâce à des gestes, des expressions faciales et des mouvements de la tête et du corps. Nous en avons tous été coupables à un moment ou à un autre: vous vous sentez attaqué, vous ne voulez rien dire, alors vous serrez vos lèvres ou vous croisez les bras, et froncez les sourcils.

Dans une étude où ont été questionné, 80 jeunes adultes italiens, D’Errico et Poggi ont identifié:

  1. Chez les communicateurs acides, des émotions «proactives» telles que la jalousie, l’envie, le désir de vengeance, la haine et le mépris.
  2. Des émotions “passives” incluant impuissance, amertume et ressentiment.

Les participants ont déclaré qu’ils avaient été incités à “communiquer de façon acide” lorsqu’ils pensaient que l’autre personne se comportait de la même manière, était envieuse, voulait que l’autre personne se sente coupable ou se sentait mal comprise. Ils ont déclaré se sentir nerveux, en colère et craindre leurs réels sentiments ou leur véritable réponse.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Améliorer ses relations: 5 règles fondamentales du langage corporel à connaitre

Les “communicateurs acide” ne semblaient pas être bien reçue par les autres. Les adjectifs utilisés par les participants pour décrire ces personnes incluaient irritable, grincheux, arrogant, grossier, et inutile.

Être un “communicateur acide” ne vous mènera donc nulle part avec les autres. Et peut-être pire encore, cela peut même vous mettre de mauvaise humeur. Les chercheurs italiens ont découvert que le résultat d’une communication acide était de se sentir coupable, parmi d’autres émotions négatives concernant votre propre rôle dans l’interaction.

Le meilleur moyen d’éviter d’être un communicateur acide est de s’exprimer directement de manière ouverte et réceptive. Ironiquement, vous pouvez craindre de le faire car vous pourrez alors être perçu comme trop critique. Vous devez plutôt trouver un moyen d’engager des dialogues fructueux.

4 règles pour s’entendre avec les autres et améliorer ses relations

Voici 4 règles qui vous permettront certainement d’améliorer la qualité de vos interactions avec autrui.

Ne pas dominer le dialogue pour s’entendre avec les autres

Un dialogue n’est pas la même chose qu’un monologue. Si vous discutez, il y a certaines règles à respecter.

  • Soyez patient et donnez aux autres une chance de s’exprimer. Certaines personnes sont plus lentes que d’autres à se joindre à la conversation. Que ce soit avec une personne ou avec 50, faites une pause entre vos propres phrases pour permettre aux autres de recueillir leurs pensées et de les mettre en mots.
  • Ne pas interrompre. Si vous voulez énerver une personne, alors interrompez la. Bien que certaines personnes fassent des pauses maladroites dans leur discours et semblent continuer trop longtemps, trouvez un moyen de permettre à la conversation d’être fluide et sans interruption.
  • Ne faites pas de discours. Tout comme vous ne devriez pas interrompre les autres, il ne faut pas empêcher les gens de commenter ce que vous dites. Pensez à une conversation comme à un journal écrit; Si vos commentaires occupent une page entière, vous devez prévoir des espaces entre les paragraphes.
  • Faites participer vos interlocuteurs pour permettre des possibilités d’interaction. L’utilisation de petites questions du genre « Qu’en pensez-vous? » « Est ce que cela vous convient? »  et mettre votre point de vue sous la forme de « je » permettra à vos interlocuteurs de se sentir invités à parler, et ils seront donc moins susceptibles de se déchaîner.

Respectez les opinions de chacun pour s’entendre avec les autres

Montrer que tous les points de vue sont importants.

  • Écoutez-vous les uns les autres avec respect et ouverture d’esprit. Montrez que vous êtes capable d’apprécier ce que les autres ont à dire plutôt que de froncer les sourcils ou d’avoir l’air impatient quand quelqu’un exprime quelque chose avec lequel vous n’êtes pas d’accord. Un visage ouvert communiquera un esprit ouvert.
  • Restez ouvert aux désaccords. Tout le monde n’a pas le même avis que vous, et en acceptant que les opinions divergent des vôtres, vous permettez à votre partenaire d’exprimer ce qu’il a à dire.
  • Toutes les perspectives sont valorisées. En déclarant explicitement que vous appréciez les différentes perspectives, puis en agissant de façon appropriée, vous réduirez vos chances que les autres vous perçoivent comme un “communicateur acide”.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comprendre et interpréter les signaux non verbaux du buste

Pour s’entendre avec les autres chacun est encouragé à participer

Cela vous inclut.

  • Ne permettez pas à vos pensées et à vos opinions de passer inaperçues. Tout comme vous voulez encourager les autres à s’exprimer lorsqu’ils ont une perspective à vous offrir, ne vous sentez pas obligé de vous retenir. Si vous étouffez vos opinions, elles ne s’échapperont que plus tard d’une manière improductive.
  • C’est bien de changer de sujet. Au milieu d’un débat ou d’un dialogue, vous pouvez avoir l’impression qu’un sujet important est négligé. Indiquer explicitement pourquoi vous voulez changer de sujet aidera à montrer aux autres que vous êtes simplement impliqué dans la conversation.
  • Gérez le flux de la discussion plutôt que de dominer la scène. Si vous choisissez de mener une discussion de groupe, ne tirez pas avantage de la situation pour dominer l’interaction.

Parfois, notre meilleure pensée vient après la réflexion

La réflexion aide à mettre un terme à un dialogue psychologique. Posez-vous les questions suivantes après la fin de la conversation:

  • Comment votre réflexion sur un problème a-t-elle changé?
  • Comment votre réflexion sur les opinions des autres a-t-elle changé?

Être capable de s’entendre avec les autres est primordiale si vous devez quotidiennement côtoyer d’autres personnes. Le type de dialogue dans lequel les gens se sentent valorisés, écoutés et respectés est le type de dialogue qui produit les plus grands effets positifs, que ce soit sur vous, ou vos interlocuteurs.

Télécharger votre formation offerte!

Décodez vos interlocuteurs de façon fiable et efficace!

Vous désirez connaitre les pensées, émotions et intentions des personnes autour de vous? Téléchargez votre formation offerte pour décoder le langage corporel de vos interlocuteurs de manière simple, rapide, et efficace (cliquez ici).

A bientôt.

Référence:

D’Errico, F., & Poggi, I. (2014). Acidity. The hidden face of conflictual and stressful situations. Cognitive Computation, 6(4), 661-676. doi:10.1007/s12559-014-9280-1

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu






Téléchargez votre formation offerte pour décrypter le langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :