fbpx
Sourire pour améliorer ses relations: Pour devenir plus confiant et apprécié

Sourire pour améliorer ses relations: Pour devenir plus confiant et apprécié

Sourire pour améliorer ses relations: Comment améliorer ses relations grâce au sourire?

Tout comme les yeux, la bouche peut nous donner un certain nombres d’indices relativement fiable et observable pouvant nous aider dans nos relations avec autrui. Vous devez savoir que sourire pour améliorer ses relations, personnel ou professionnel, est très efficace, le sourire est une arme redoutable comme nous allons le voir dans cet article. Et encore une fois, tout comme les yeux, la bouche peut aussi être manipulée par le cerveau pensant pour émettre de faux signaux. Vous devrez donc faire attention et prendre des précaution en ce qui concerne leur interprétation.

Sourire pour améliorer ses relations: Quelles sont les différents sourires?

Il existe de nombreuses façon de sourire et nous allons voir dans cet article quelques une d’entre elles, qui sont celles que l’on observe le plus souvent au quotidien. Mais avant ça, vous devez savoir que la bouche utilise 9 muscles lorsque nous sourions. Ces muscles se répartissent en quatre paires et un muscle circulaire unique.

Le muscle circulaire qui entoure la bouche se nomme le muscle orbiculaire des lèvres, et sert à ouvrir et fermer la bouche. Il y a ensuite la première paire de muscle qui écarte les lèvres en tirant sur les commissures et qui sont les risorius horizontaux. Après, il y a la paire des grands zygomatiques en diagonale et qui tirent les lèvres vers le haut. Les deux dernières paires sont la paire des muscles releveurs naso-labial et la paire des muscles releveurs de l’angle de la bouche.

Tous ces muscles qui entourent la bouche nous permettent de produire une panoplie de plusieurs sourires que nous allons voir avec quelques un des plus répandus. Ces sourires sont en général accompagnés d’autres comportements non verbaux au niveau des yeux, sourcil, front, etc.. que vous devrez observer.

– Commençons par le sourire de Duchenne, le véritable sourire authentique et sincère.

– Le sourire feint, que nous utilisons quand nous souhaitons établir un lien avec une personne que l’on ne connait pas ou très peu.

– Le sourire narquois/de mépris, dans lequel un seul coin de la bouche se relève. Ce sourire signal l’irrespect ou le dédain.

– Le sourire embarrassé, où les yeux et la tête se baisse, c’est le sourire que nous faisons lorsque nous sommes mal à l’aise.

– Le sourire séducteur, comme le faisait Maryline monroe, avec son sourire la tête tournée et son regard du coin de l’œil.

– Le sourire intéressé, que l’on fait en bougeant à peine les lèvres, toute en soulevant les sourcils.

– Le sourire amusé, en réponse à une blague, il est souvent associé à un hochement de la tête vers l’arrière.

Les premières études scientifiques sur le sourire datent du milieu du 19 ème siècles. Un médecin français, du nom de Guillaume Duchenne, qui utilisait les têtes des guillotinés pour étudier le fonctionnement des muscles faciaux, parvint ainsi à distinguer le sourire de plaisir, des sourires volontaire.

En stimulant par courant alternatif un seul faisceau musculaire à la fois, il isola les deux muscles responsables du sourire: les muscles zygomatiques (le grand et le petit), qui traversent la pommette jusqu’aux commissures des lèvres, et l’orbiculaire des paupières qui tire les yeux vers l’arrière et rétrécit leur ouverture, ce qui provoque la formation des rides en patte d’oie. De leur côté, les zygomatiques font remonter les pommettes et élargissent la bouche, qui découvre les dents.

La distinction entre les deux types de muscles est importante car, si les zygomatiques peuvent être activés consciemment, les orbiculaires des paupières n’agissent qu’involontairement , et leur mouvement révèle donc l’authenticité d’un sourire.

Ce sont donc l’apparition des rides en patte d’oie qu’il faut observer pour savoir si un sourire est feint ou sincère. Une personne ne souriant qu’avec les lèvres cherche juste à paraître aimable ou docile.

sourire et muscle du grand zygomatique
Muscle grand zygomatique

Les êtres humains possèdent donc à la fois un sourire feint et un sourire sincère. Le sourire feint est presque une obligation sociale envers les personnes que nous ne connaissons pas ou très peu, alors que le sourire sincère est réservé aux personnes et événements que nous apprécions sincèrement.

Sourire pour améliorer ses relations: Le sourire sincère

Un sourire sincère apparaît essentiellement suite à l’action de deux muscles: Le grand zygomatique, qui va du coin de la bouche à la pommette, et l’orbiculaire, qui entoure l’œil. Lorsqu’ils fonctionnent bilatéralement, ils tirent les coins de la bouche vers le haut et “frisent” les coins extérieurs des yeux en faisant apparaître les fameuses pattes-d’oie du sourire chaleureux et sincère.

sourire sincère
Dans le sourire sincère l’émotion se voit dans les yeux.

Ce sourire à de multiples avantages:

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Le langage corporel du leader

– Il vous permet d’augmenter votre sympathie aux yeux des autres, les gens aiment être en présence de personnes souriante. Grâce à ce sourire authentique les personnes que vous rencontrez vous apprécierons d’avantage.

– Le sourire change votre état d’esprit, car il y a une connexion entre notre gestuelle, notre comportement, et ce que l’on ressent à l’intérieur. En général, lorsque l’on sourit, nous abordons une attitude positive. Et si vous n’êtes pas positif sur le moment, essayez de sourire pour changer cet état interne négatif.

– Le sourire est contagieux, lorsque vous souriez à une personne, celle-ci va vous sourire en retour. C’est pour cela que nous aimons avoir des personnes autour de nous qui sourient, parce qu’elles nous mettent dans un état très positif.

Sourire pour améliorer ses relations: Le sourire feint

Dans un sourire feint la commissure des lèvres est étirée latéralement par le muscle risorius. La traction bilatérale tire bien les coins de la bouche latéralement, mais non vers le haut, comme c’est le cas dans un sourire authentique. Si vous n’êtes pas content il y a peu de chance que vous réussissiez à sourire en utilisant pleinement le grand zygomatique et l’orbiculaire. Il est difficile de feindre un sourire sincère lorsque l’on éprouve aucune émotion.

sourire feint
Dans le sourire feint peu d’émotion sont visible dans les yeux

Deux psychologues américains du nom de Paul Ekman et Wallace Friesen, ont par la suite mis au point un système de norme, le FACS (Facial Action Coding Système), qui permet de distinguer scientifiquement le sourire sincère, du sourire feint. Le premier est automatique, c’est à dire déclenché par une commande cérébrale inconsciente. Lorsque l’on ressent du plaisir , c’est la zone du cerveau traitant les émotions qui provoque, par transmission musculaire, l’élargissement de la bouche, le rehaussement des pommettes, le plissement des yeux et un léger abaissement des sourcils.

Je me rappel qu’à l’école, pour les photos de classe, le photographe nous demandait de dire “cheese” juste avant que la photo ne soit prise. La prononciation de ce mot tire sur les muscles du zygomatique, et il en résulte un sourire artificiel.

Pour ce qui est des petites rides juste à cotés des yeux, il peut arriver que l’on arrive à les provoquer en simulant un sourire intense, donnant l’impression que les yeux se contractent. Cependant, il y a un signal impossible à simuler, en effet, lorsque le sourire est spontané, la partie charnue située entre le sourcil et la paupière s’abaisse ainsi que l’extrémité du sourcil, et cela ne peut pas être feint.

Sourire pour améliorer ses relations: Le sourire méprisant

sourire de mépris
Un sourire méprisant même rapide, indique l’irrespect ou le dédain. Il peu se traduire par: “Je n’en ai rien à faire de toi et de ce que tu raconte”.

Le sourire narquois ou méprisant, comme le fait de lever les yeux au ciel, est une manifestation universelle de mépris. Ce geste irrespectueux reflètent un manque d’intérêt ou d’empathie de la part de celui qui affiche ce sourire méprisant. Dans cette forme de sourire, les buccinateurs (muscles situés sur le coté du visage) se contractent pour tirer les coins des lèvres vers les oreilles, ce qui fait apparaître dans le joues les fossettes caractéristiques du sourire méprisant. Cette expression est très visible et significative. même si elle disparaît très rapidement. Un sourire méprisant peut en dire long sur les pensées d’une personne et sur ce que cela présage.

Sourire pour améliorer ses relations: Le sourire de peur

Le rire et le sourire sont universellement reconnus comme des signaux de joie. Un bébé crie quand il né, et commence à sourire au bout de cinq semaines, et à rire entre le quatrième et le cinquième mois. Ils s’aperçoivent très rapidement que leurs pleurs attirent l’attention et que leur sourire attendrit les adultes.

Des recherches ont été faite sur des chimpanzés et ont démontré quelque chose d’intéressant sur le sourire. Afin de manifester leur agressivité, les grands singes dénudent les dents du bas, signifiant ainsi qu’ils peuvent mordre. Les chimpanzés disposent de deux types de sourire.

Le premier, associé à une expression conciliante, sert à marquer la soumission envers le dominant du groupe. Dans ce sourire, la mâchoire inférieur tombe et découvre les dents, les coins de la bouche sont tirés vers l’arrière et le bas. C’est ce sourire qui ressemble à celui des humains.

Dans le second, ils découvrent les dents, tire sur les coins de la bouche et relève ceux des yeux, en s’accompagnant de couinement rappelant un peu le rire humain.

Chez les primates, ces deux types de sourire sont des signes de soumission. Le premier signifie “je ne suis pas une menace, c’est moi qui est peur de toi”, et le second, “je ne suis pas une menace, je suis juste heureux”.

Dans la première, les zygomatique du chimpanzé tirent les coins de sa bouche à l’horizontale ou vers le bas, et les muscles orbiculaires des yeux restent immobiles. On trouve le même sourire nerveux chez l’être humain, quand il passe à deux doigts de se faire renverser par une voiture en traversant la rue. C’est la peur qui lui tire les lèvres quand il se dit, ” Ouf, c’est pas passé loin cette fois”.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment améliorer la relation avec son équipe au travail?

Chez les humains, le sourire remplit la même fonction que chez les primates. Il montre à l’autre qu’on est pas agressif et qu’on veut instaurer un rapport cordial. Vous avez certainement remarquer qu’il y a des personnes qui ne sourient jamais ou très rarement, pour citer quelques exemples de personnes connues, je pense notamment à Vladimir poutine, Clint Eastwood, Margaret Thatcher, et bien d’autres, ces personnes peuvent paraître agressive ou mécontente, aux premiers abord. Mais se sont tout simplement des personnes dominatrices qui refusent de manifester la moindre docilité.

Sourire pour améliorer ses relations: Le sourire est contagieux

C’est une caractéristique très intrigante du sourire, lorsqu’on le reçoit, on le renvoie, même quand les deux sourires sont feints.

Une autre expérience mené par le professeur Ulf Dimberg, de l’université d’Uppsala (Suède), a démontré que le cerveau inconscient exerce un contrôle direct sur les muscles faciaux. Grâce à un équipement enregistrant les signaux électriques des fibres musculaires, il a mesuré l’activité des muscles faciaux de 120 individus volontaires, auxquels on montrait des photos de visages joyeux ou fâchés.

On leur demandait de réagir alternativement à chaque photo par un sourire, un froncement des sourcils ou rien. Il arrivait parfois que l’expression qu’on leur imposait ne correspondait pas à ce qu’ils voyaient, il fallait accueillir un sourire par un froncement des sourcils et inversement.

Les résultats ont prouvé que les individus ne contrôlaient pas totalement leurs muscles faciaux. S’il était facile de froncer les sourcils devant un visage fâché, il était beaucoup plus difficile de lui rendre un sourire. Et malgré leurs effort pour maîtriser leurs réactions naturelles, les muscles de leurs visages mimaient par réflexe l’expression de ceux qu’on leur montrait.

Ces découvertes prouvent la nécessité d’intégrer le sourire dans le répertoire de votre langage corporel. Même si il est forcé, il reste communicatif et influe directement sur les réactions et les attitudes des autres à votre égard.

Il est donc scientifiquement prouvé que plus vous souriez, plus vous déclenchez chez les autres des réactions favorables. Sourire pour améliorer ses relations et donc une arme redoutable comme vous pouvez le constater.

Sourire pour améliorer ses relations: Rire et sourire pour être en bonne santé

Une personne qui rit souvent s’attire des amis, soigne sa forme physique et prolonge son espérance de vie. Le rire agit positivement sur tous les organes du corps. La respiration s’accélère, stimulant le diaphragme, le cou, l’estomac, le visage et les épaules. Le taux d’oxygène du sang grimpe, activant la circulation et dilatant les capillaires, ce qui explique pourquoi on rougit. Le rire ralentit également le rythme cardiaque, il tonifie les artères, stimule l’appétit et brûle des calories.

Le neurologue Henri Rubenstein a découvert qu’une minute entière de rire est suivie d’un état de relaxation qui dure 45 minutes. De son coté, le professeur William Fry, de l’université de Standford, a établi qu’après une centaine d’éclats de rire les tissus étaient autant oxygénés qu’après une séance de dix minutes de rameur d’appartement. Une bonne rigolade est un élixir de longue vie.

Plus on vieillit, plus on a tendance à prendre la vie au sérieux. Un adulte rit en moyenne 15 fois par jour, contre 400 fois pour un enfant de moins de six ans.

Les personnes auxquelles vous souriez vous rendront la plupart du temps votre sourire, ce qui déclenchera automatiquement des sentiments positifs chez elles comme chez vous. Les études montrent que si on prend l’habitude de sourire et de rire souvent, les rencontres sont plus faciles, plus durables et plus heureuses, et que les rapports humains s’améliorent considérablement. Vous l’aurez compris, il est conseillé de sourire pour améliorer ses relations avec autrui.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt.

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :