fbpx
Les stéréotypes et préjugés affectent-ils notre perception du langage corporel?

Les stéréotypes et préjugés affectent-ils notre perception du langage corporel?

Une étude scientifique montre le rôle des stéréotypes et préjugés dans notre perception du langage corporel d’autrui

“En même temps, les stéréotypes ont la vie dure, et surtout contiennent leur part de lucidité.” Jean Philippe Blondel. 

Vous pouvez essayer de maintenir une expression neutre sur votre visage lorsque vous ne voulez pas que les autres lisent vos émotions, mais vous pouvez ne pas réaliser à quel point il est également important de contrôler votre langage corporel lorsque vous désirez paraître impénétrable.

Peut-être que vous avez rencontré une personne sur une application de rencontre et que vous désirez maintenant la voir en vraie. Alors que vous vous asseyez dans un bar, en attendant cette première rencontre très importante, vous affichez sur votre visage, une expression que vous croyez neutre.

Malheureusement, vous n’avez pas pris les mêmes précautions avec votre corps. Vos pieds tapotent le sol, vous vous penchez en avant et vos mains s’agitent. La personne que vous attendez se rendra assez vite compte que vous êtes anxieux ou stressé, et le reste de la rencontre ne se déroulera peut être pas comme vous l’aviez prévu.

Selon une étude réalisée par Gijsbert Bijlstra et son équipe de l’Université Radboud (Pays-Bas), dans certaines conditions, les gens sont mieux à même de reconnaître les émotions du langage corporel que celles de l’expression faciale.

Cependant, il est rare d’entrer dans une situation dans laquelle vous lisez les émotions de quelqu’un d’un point de vue complètement neutre, où vos attentes ne jouent aucun rôle dans l’interprétation du langage corporel de cette personne. Au lieu de cela, vous pouvez être plus influencé que vous ne le pensez par le processus «descendant» qui consiste à laisser vos attentes colorer vos perceptions.

Peut-être que dans ce scénario de rencontre en ligne, vous avez déjà décidé que la personne que vous allez rencontrer sera celle que vous aimerez. Vous serez donc plus susceptible d’ignorer ou de négliger certaines des qualités qui pourraient vous déranger, comme le fait que cette personne ne sourit pas autant que vous le voudriez.

Bijlstra et son équipe ont voulu voir si le processus de lecture du langage corporel d’autrui est influencé par des indices dits de “catégorie sociale” qui identifient la position ou au rang d’une personne dans la société. Dans leur étude, le genre est devenu le repère de la catégorie sociale qui a été au centre de ce processus descendant.

Les auteurs notent que le genre est inséparable de la façon dont les autres vous perçoivent et, par conséquent, de la façon dont ils interprètent votre expression émotionnelle. Si vous êtes un homme affichant une émotion masculine “typique”, telle que la colère , les autres devraient être capables d’identifier votre émotion plus rapidement que si vous êtes une femme affichant la même émotion “masculine”. Inversement, une femme présentant une émotion féminine “typique” de la tristesse devrait également être plus rapidement identifier qu’un homme manifestant la même émotion.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Langage corporel: Comment détecter les micro-expressions

Pour tester leur idée selon laquelle le genre affecte la perception du langage corporel, les auteurs néerlandais ont créé des stimulis illustrant des silhouettes de femmes et d’hommes montrant les mêmes émotions. Les participants ont effectué une tâche de classification accélérée dans laquelle ils ont été chargés d’identifier les émotions décrites dans ces stimulis aussi vite que possible.

Les auteurs ont comparé la rapidité avec laquelle ils classifiaient les émotions liées au genre, à la rapidité avec laquelle ils identifiaient les émotions incongrues entre les sexes. Comme ils l’ont prédit, les participants ont plus facilement identifié la colère chez les hommes et la tristesse chez les femmes que la colère chez les femmes et la tristesse chez les hommes.

Les résultats démontrent que la façon dont vous interprétez les émotions d’autrui est en effet affectée par vos attentes sous la forme de stéréotypes sur la catégorie sociale qu’ils représentent. Bien que le sexe soit la seule information sociale étudiée dans cette étude particulière, il serait raisonnable de s’attendre à ce que des catégories telles que l’âge, la race et la classe sociale puissent jouer un rôle similaire dans l’interprétation des émotions.

En retournant cela, les résultats impliquent également que la façon dont vous êtes perçu est affectée par les indices sociaux que vous envoyez aux autres en vertu des catégories sociales que vous représentez.

Si les observateurs sont essentiellement programmés pour voir les hommes comme en colère et les femmes comme tristes, cela signifie que même si vous essayez délibérément de vous montrer en colère ou triste, votre genre pourrait amener les gens à interpréter votre langage corporel d’une manière stéréotypée. Il peut donc être particulièrement difficile pour les femmes de ne pas paraître tristes ou pour les hommes de ne pas paraître en colère.

Les scientifiques de cette étude ont délibérément pris d’autres indices qui seraient normalement fournis par la façon dont les gens s’habillent, ce qu’ils disent réellement (et comment ils le disent), et ce que leurs visages communiquent en plus.

Les auteurs ont trouvé des effets plus faibles dans les données lorsque les stimulis féminins n’avaient pas de cheveux longs, donc cette caractéristique de l’apparence doit également être prise en compte lorsque vous voyez des gens dans la vraie vie. Quand les autres vous regardent, tous ces facteurs peuvent se combiner pour influencer la façon dont les gens lisent vos indices émotionnels.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  10 conseils pour apprendre le langage corporel à vos enfants

Il peut vous sembler quelque peu déprimant de penser que les gens n’autorisent pas les conclusions “ascendantes” ou axées sur l’expérience, pour diriger la perception qu’ils ont de vous. Il serait préférable de penser que votre comportement seul, à la fois verbal et non verbal, stimule vos interactions avec les autres, de sorte que vous puissiez contrôler ce que les gens pensent de vous.

En revenant à l’exemple de votre première rencontre sur votre application en ligne, est-ce que cette personne vous aurait jugé avant même que vous vous leviez pour lui dire bonjour? Selon ce raisonnement, il ne serait pas important de maintenir un ensemble complètement neutre d’indices non verbaux. Les gens sont prêts à juger vos émotions avant même que vous n’affaliez vos épaules ou que vous ne vous teniez debout avec vos mains sur les hanches.

De même, lorsque vous lisez les signaux d’autres personnes, reconnaissez que vos propres stéréotypes peuvent vous empêcher de faire des jugements précis. Votre propre expérience antérieure peut soit intensifier ou réduire ces stéréotypes, ce qui vous rend encore moins capable de lire les autres.

En résumé, le langage corporel est une forme de communication qui peut couper dans les deux sens, soit pour aider ou entraver vos relations. Mettez-le à votre avantage en reconnaissant les biais qui peuvent l’empêcher de fonctionner.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article.

A bientôt.

Référence:

Bijlstra, G., Holland, R. W., Dotsch, R., & Wigboldus, D. J. (2018). Stereotypes and prejudice affect the recognition of emotional body postures. Emotion, doi:10.1037/emo0000438

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :