fbpx
L’importance du système limbique en communication non verbale

L’importance du système limbique en communication non verbale

Qu’est ce que le système limbique

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi votre corps fait-il tous ces gestes? Dans cet article nous allons voir plus en détail le rapport entre, système limbique et communication non verbale, et comment notre cerveau mobilise notre corps afin d’exprimer notre comportement non verbal. Je vais utiliser la théorie du cerveau triunique du scientifique Paul Maclean, pour illustrer mes propos, même si cette théorie à était remise en question plusieurs fois, elle a le mérite d’être clair et permet de comprendre avec précision comment fonctionne notre cerveau.

Je vous met des liens concernant tout cela en bas de l’article si vous voulez en savoir plus. Nous allons donc représenter le cerveau en trois parties, sachant que chacune d’entre elle serait apparue successivement au cours de l’évolution de notre espèce.

Dans l’ordre serait apparue, le cerveau reptilien (le plus ancien), le cerveau limbique (apparue chez les premiers mammifères) et le néocortex (le cerveau humain). Comme nous allons le voir, chacune de ces couches a des fonctions bien spécifique. Vous vous en doutez, ici nous nous intéresseront principalement au système limbique, mais avant faisons tout de même connaissance avec ses voisins 😉 .

Le cerveau reptilien

Le cerveau reptilien est la couche la plus profonde, c’est lui qui s’occupe des fonctions de base de notre survie, tel que, le sommeil, la respiration, la reproduction, les battements du cœur et autres. Il provoque nos comportements instinctif ancrés en nous depuis des millions d’années.

Le néocortex

Le néocortex est la couche supérieur qui nous différencie des animaux de part sa masse plus importante nous servant essentiellement à penser. C’est la partie la plus récente, c’est le cerveau intelligent qui est le centre du traitement des connaissances et de la mémoire. Mais c’est aussi le cerveau le moins honnête.

Etant donné qu’il est capable de penser de manière compliqué, ce cerveau, à l’inverse du système limbique, est la partie à laquelle l’on peut le moins se fier, car il peut tromper. Le néocortex peut nous faire dire des choses que nous ne pensons pas, et comme il est capable de mentir, nul ne peut s’y fier. C’est pour cela que lorsqu’il s’agit de communication non verbale, le système limbique est l’allié idéal à qui faire confiance, et nous allons voir sans plus tarder pourquoi cela.

Système limbique et communication non verbale

Le système limbique est donc la partie du cerveau qui réagit  immédiatement par réflexe, il a pour mission d’assurer notre survie, il fonctionne continuellement. C’est aussi de lui que partent toutes nos émotions, ainsi que les signaux lié à la survie. Il est possible d’analyser et de décoder ces comportements qui se manifestent sur tout notre corps. Etant donné que ces réactions ne demande aucune réflexion (à l’inverse des mots), elles sont authentiques.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Contact physique: L'importance du toucher dans vos relations

C’est pour cela que le cerveau limbique gagne le prix de l’honnêteté en communication non verbale. Toutes ces réactions remontent très loin dans l’histoire de l’espèce humaine. Etant donné quels sont très ancrées en nous, elles sont très compliqué à cacher.

L’une des principales manière par laquelle le système limbique a contribuer à la survie de l’espèce humaine, est le contrôle face à un danger. Le cerveau nous donne trois instructions en cas de danger: S’immobiliser, fuir, combattre.

Face à une menace, l’humain, se fige, fuit, puis en dernier recours se bat. Ce contrôle du stress et du danger a été conservé et affûté au fil des années. Voyons donc plus en détails chacune de ces réactions, afin de nous aider à comprendre les sentiments, intentions et pensées d’autrui.

Immobilité

Il y a de cela des millions d’années, pour assurer notre survie face à des prédateurs plus fort et plus rapide que nous, notre cerveau limbique, trouva des stratégies nous permettant de survivre face aux menaces. La première tactique du système limbique fut de s’immobiliser face à un danger. Sachant que les mouvements attirent l’attention, le cerveau limbique nous fait premièrement agir de la manière la plus efficace, en ne bougeant plus.

Dans la société d’aujourd’hui, cette réaction d’immobilité s’utilise de façon plus subtile. Observez par exemple, une personne prise en flagrant délit de vol, mensonge ou autres, elle se fige aussitôt durant quelques instants. Lorsque nous sommes menacés ou même démasqués, nous réagissons de la même manière que les humains d’autres fois, en nous figeant.

Quand on se trouve soudainement dans une situation potentiellement dangereuse, on s’immobilise, avant d’entreprendre une autre action.

Fuite

Quand la réaction d’immobilité ne suffit pas à écarter la menace, la seconde réaction limbique est la fuite, qui a pour but d’échapper à la menace. Dans notre société il est plus compliqué de fuir comme le faisaient nos ancêtres. Cette réaction de fuite s’est donc adaptée à notre environnement moderne, et a toujours pour objectif de nous protéger et de nous éloigner de situations ou personnes menaçantes.

Ces actions peuvent aujourd’hui s’observer sous plusieurs formes tel que le fait qu’une personne s’écarte d’un individu qu’il n’apprécie pas ou évite les situations le mettant mal à l’aise. On peut par exemple, maintenir ses distances en se penchant en arrière ou bien sur le coté. Tous ces comportements sont contrôlés par le système limbique est montre que l’on désire garder ses distances avec toute situation ou personne que nous n’apprécions guère.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Qu'est ce que le langage corporel? Tout ce que vous devez savoir

Affrontement

Lorsqu’une personne n’est pas capable de passer inaperçue en cessant tout mouvement, ou bien de s’échapper en fuyant, elle doit alors se préparer à l’affrontement. Aujourd’hui agir par le combat pur comme le faisait les premiers homme face aux prédateurs, n’est pas forcément très recommandé dans la majorité des cas, n’y très légal 😉 . Le cerveau limbique a donc mis en place d’autres tactiques.

Les insultes, affrontements verbaux, provocation etc… sont à leur manière, des équivalents modernes de la bagarre car se sont des formes d’agression. La réaction d’affrontement doit rester le dernier recours en cas de menace, car il vaut mieux l’éviter autant que possible. Cette réaction peut entraîner un désarroi émotionnel nous empêchant de nous concentrer et de réfléchir en gardant les idées claires.

Après une violente altercations, qu’elle soit physique ou verbale, nous sommes excités émotionnellement, et malheureusement notre capacité à réfléchir de manière efficace est affectée.

Vous l’aurez compris nous possédons un mécanisme de survie formidable, car il est également possible de s’en servir afin d’analyser et décoder les sentiments et pensées d’autrui. Le système limbique est donc fondamentale dans notre apprentissage du non verbale, car il est notre allié le plus fiable, c’est lui qui produit les signaux non verbaux les plus significatifs pour déterminer les sentiments et pensées authentiques.

En complément de cet article je vous invite à vous procurer le bonus offert que je propose à mes lecteurs. Vous pouvez également partager cet article si il vous a plu et me suivre sur les réseaux sociaux ;).

A bientôt.

Lien pour en savoir plus sur le cerveau triunique.

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :