fbpx
Tout savoir sur la séduction

Tout savoir sur la séduction

Vous allez voir dans cet article que beaucoup de nos comportements son inconsciemment primitifs, animal et profondément ancrés dans nos gênes. La phase de séduction est donc un processus intéressant à connaitre et à maîtriser.

Vous désirez connaitre les pensées, émotions et intentions des personnes autour de vous? Téléchargez votre formation offerte pour décoder le langage corporel de vos interlocuteurs de manière simple, rapide, et efficace (cliquez ici).

Quels sont les différents comportements liés à la séduction

Le Dr Albert Scheflen a découvert qu’une personne peut subir certains changements physiologiques quand elle croise un individu du sexe opposé. En effet, le tonus musculaire s’améliore en vue d’une possible rencontre sexuelle, les poches sous les yeux s’estompent, les contours du visage et du corps se raffermissent, le torse se bombe, le ventre se rentre automatiquement, le corps se redresse et la personne parait soudain plus jeune.

Scheflen a remarqué qu’hommes et femmes adoptent une démarche plus vive, plus élastique, pour témoigner de leur bonne santé et de leur vitalité et montrer qu’ils ont les qualités requises d’un partenaire. Les hommes se redressent, font saillir leur mâchoire et bombent le torse pour paraître plus dominants.

Si elles éprouvent de l’intérêt, les femmes bombent leur poitrine en avant, inclinent la tête, touchent leurs cheveux, exposent leurs poignets, gestes qui leur confèrent une apparence plus soumise, plus mignonne.

La plage est le lieu idéal pour observer ces changements, au moment où un homme et une femme vont se croiser. Ces “transformations” surviennent quand ils sont assez proches pour échanger des regards, et persistent jusqu’à ce qu’ils se soient dépassés, après quoi ils reprennent leur posture initiale.

La séduction au fil de l’évolution

Chez beaucoup de mammifères, c’est le mâle qui se met “sur son 31” afin d’impressionner les femelles, qui elle, sont un peu plus “ternes”. Chez les humains, c’est le contraire. Depuis des siècles, les femmes prennent davantage soin d’elle, afin de séduire, en se maquillant et en s’ornant de vêtements et de bijoux de couleurs vives.

Seuls ont fait exception à la règle les 16 et 17 ème siècles en Europe, au cours desquels les hommes se paraient de superbes perruques, de jolis habits, et soignaient davantage leur apparence extérieure que les femmes. Rappelons par ailleurs qu’historiquement, si les femmes se sont toujours habillées pour plaire aux hommes, chez ces derniers, les vêtements ont toujours eu pour fonction de symboliser leur statut ou d’effrayer leur ennemi.

Aujourd’hui, de plus en plus d’hommes se soucient de leur apparence, et font en sorte d’être le plus séduisant possible afin d’attirer l’attention sur lui.

Des recherches effectuées par des zoologistes spécialistes de la parade nuptiale et par des spécialistes du comportement ont montré que les animaux, mâles et femelles, ont recours à une série de gestes complexes de parade, certains évidents d’autres beaucoup plus subtils, et pour la plupart inconscients. Dans le monde animal, le comportement nuptial de chaque espèce suit un schéma spécifique prédéterminé.

Chez plusieurs espèces d’oiseaux , par exemple, le mâle se pavane autour de la femelle en poussant des cris, en ébouriffant son plumage et en exécutant divers mouvements pour attirer son attention, tandis que la femelle fait mine de ne pas le remarquer. Ce rituel est proche de celui pratiqué par les humains lorsqu’ils entreprennent lors de la phase de séduction.

Chez les humains, la séduction implique des séquences de gestes et d’expressions qui ne sont pas sans rappeler les danses nuptiales des animaux, telles qu’on les voit dans le documentaires animaliers.

En résumé, lorsqu’une personne tente d’attirer l’attention d’un individu du sexe opposé, elle le fait en mettant l’accent sur ses différences sexuelles. A l’inverse, pour dissuader une personne de l’autre sexe, on atténue ou on cache ces différences.

Le degré de succès d’une femme dans ses rencontres amoureuses dépend directement de sa capacité à envoyer des signaux de séduction aux hommes, et à décoder ceux qu’ils lui renvoient.

Chez un homme, le succès dans le jeu de séduction repose essentiellement de sa capacité à décoder les signaux qui lui sont transmis, et la virtuosité de sa technique de séduction vient loin derrière.

En général, les femmes sont conscientes des signaux de séduction masculins, tandis que les hommes y sont beaucoup moins réceptifs, voire totalement aveugles. C’est pourquoi tant d’hommes peinent à trouver des partenaires potentielles. Le handicap des femmes pour trouver un partenaire réside, lui, non dans leur capacité à lire les signaux, mais dans la difficulté à trouver un partenaire qui corresponde à leurs critères.

Pourquoi ce sont toujours les femmes qui commencent le jeu de séduction

Demandez à un homme qui fait généralement le premier pas, et il répondra invariablement que ce sont les hommes. Pourtant, toutes les études sur la séduction montrent que dans 90% des cas, les femmes sont les véritables initiatrices.

Elles envoient une série de signaux de séduction oculaires, corporels et faciaux à leur cible, qui, à condition de les repérer, y réagit. Certains hommes abordent des femmes dans un club ou un bar sans avoir reçu de feu vert; si quelques-uns réussissent régulièrement à trouver une partenaire, en règle générale, les chances de succès avec ce procédé sont statistiquement faibles, parce qu’ils n’y ont pas été invités.

Dans ce cas de figure, un homme qui sent que son approche va se solder par un échec tente souvent de faire croire qu’il est simplement venu pour bavarder, et se rabat sur des questions bateau du type: “Alors comme ça vous travaillez dans une salle de sport? ou bien ” Vous êtes bien la cousine d’un tel ou d’un tel?”.

Pour aboutir en cherchant une partenaire sur le principe du “hasard”, un homme doit aborder beaucoup de femmes, à moins bien sûr d’avoir un physique irrésistible.

Quand un homme traverse la salle pour aborder une femme, il le fait généralement sur son initiative à elle, en réaction à ses signaux de séduction du langage corporel. Il semble faire le premier pas, parce que c’est lui qui s’est physiquement déplacé. Or, 90% du temps, les femmes sont à l’origine de la rencontre amoureuse, mais elles le font si subtilement que les hommes s’imaginent en être les initiateurs.

Les différences entre hommes et femmes dans la phase de séduction

Les hommes ont souvent du mal à interpréter les subtilités du langage corporel féminin, et tendent à confondre comportement amical et souriant avec attirance sexuelle. Cela vient du fait que leur rapport au monde est plus sexuel que celui des femmes, à cause d’un niveau 10 à 20 fois plus élevé de testostérone.

Lorsqu’elles rencontrent un partenaire potentiel, les femmes lui envoient des signaux de séduction subtils, mais souvent trompeurs, pour s’assurer que la piste vaut la peine d’être suivie. Elles ont tendance à bombarder les hommes de signaux sexuels dans les premières minutes, avec le risque que ces signaux soient mal interprétés et que leur cible réponde par des avances maladroites. En envoyant des signaux de séduction ambigus et décousus au tout début, les femmes manipulent les hommes pour les pousser à abattre leurs cartes. C’est l’une des raisons pour lesquelles elles ont souvent du mal à attirer les hommes; déstabilisés, ils ont alors tendance à battre en retraite.

Le processus de séduction

Tout comme chez les animaux, la phase de séduction chez les êtres humains respecte une séquence prévisible constituée de 5 étapes principales et immuables dans le rituel de séduction.

Etape 1: Le contact visuel

La fille inspecte la pièce et repère un homme qui lui plait. Elle attend que l’homme qui lui plait, la remarque. Elle soutient son regard environ 5 secondes, puis détourne le regard. L’homme doit surveiller pour voir si elle recommence. Sachant qu’une femme doit en moyenne lancer 3 fois ce regard pour qu’un homme la remarque.

Ce comportement, qui peut se répéter à plusieurs reprises, enclenche le processus de séduction.

Etape 2: Le sourire

Elle esquisse un sourire, à une ou plusieurs reprises. Ces petits sourires rapides ont pour but de donner le feu vert, et d’autoriser l’homme à approcher. Malheureusement, trop d’hommes ne sont pas réceptifs à ces signaux, ce qui peut faire croire aux femmes qu’elles ne les intéressent pas.

Etape 3: La mise en valeur

La femme se redresse afin de faire ressortir sa poitrine et croise les jambes ou les chevilles pour les mettre en valeur ou, si elle est debout, elle se déhanche en inclinant la tête sur le coté de manière à exposer son cou. Elle joue avec ses cheveux pendant quelques secondes, suggérant qu’elle se fait belle pour son homme.

Elle peut également passer la langue sur ses lèvres, rejeter un mèche de cheveux, ajuster ses bijoux ou ses vêtements. L’homme à son tour répond en se redressant, en bombant le torse, en ajustant ses vêtements, et en touchant ses cheveux.

L’homme comme la femme, pointent tout deux leur pieds ou orientent la totalité de leur corps vers l’autre.

Etape 4: La conversation

L’homme aborde la femme, et tente de bavarder, en recourant à des phrases d’approches qu’il aura soigneusement concocté 😉 . C’est phrase n’auront pas d’autres fonctions que de “briser la glace”.

Etape 5: Le contact physique

La femme peut trouver un prétexte pour toucher ou effleurer votre bras. Le toucher dénote un degré d’intimité supérieur. Chaque nouveau contact physique se répète, afin de vérifier que l’autre accepte ce degré d’intimité accru, et lui faire savoir que le premier contact n’était pas accidentel. En effleurant ou en touchant l’épaule d’un homme, une femme lui montre qu’elle tient et s’intéresse à lui.

Ces cinq premières étapes de séduction peuvent paraître anecdotiques, voir insignifiantes pour certain, mais elles sont essentielles pour initier toute nouvelle relation. Ce sont des étapes que la plupart des gens, notamment les hommes, trouvent difficiles.

Dans cet article nous allons voir plus en détails les signaux corporels qu’hommes et femmes émettent le plus fréquemment lors de la parade séduction.

Les 13 signaux de séduction féminin les plus courants

Généralement, les femmes ont recours aux mêmes gestes de “pomponnage” que les hommes. Les femmes se touchent les cheveux, lissent leurs vêtements, posent une main ou les deux sur les hanches, pointent le pied ou orientent leur corps vers l’homme, lui lancent des regards insistants et multiplient les contacts oculaires.

Les femmes se montrent sexuellement plus actives au milieu de leur cycle menstruel, au moment où elles ont le plus de chances de concevoir. C’est à cette période qu’elles sortent de préférence en jupes courtes et en talon hauts, qu’elles marchent, dansent et parlent de manière provocante et qu’elles privilégient les signaux de séduction que nous allons maintenant aborder.

Les 13 signaux de séductions qui suivent sont ceux que les femmes utilisent le plus couramment, aux quatre coins du monde, pour montrer à un homme qu’elles sont disponibles.

Je tiens à préciser que tous ces comportements (comme tous les comportement non verbaux), doivent être analyser en respectant bien sûr les 3 règles d’or que sont: Le contexte, la ligne de référence, et le cluster. Sans prendre cela en compte, les gestuelles et comportements que vous observez ne signifient pas grand chose.

Secouer la tête pour rejeter un mèche de cheveux vers l’arrière

C’est en général le premier geste de séduction qu’une femme présente en présence d’un homme qui lui plait. Elle renverse la tête afin de rejeter ses cheveux derrière les épaules et dégager son visage. Cela peut également être fait à l’aide de sa main. Même les femmes au cheveux cours, présentent ce comportement.

C’est pour elles un moyen subtil de signaler qu’elles attachent de l’importance à l’apparence qu’elles montrent à un homme. Ce comportement leur permet également d’exposer leur aisselle et de sécréter des phéromones à destination de l’homme qui leur plait.

Lèvres et séduction

Lèvres et séduction

A la puberté, la structure osseuse du visage des garçons se modifie considérablement; la testostérone leur donne une mâchoire plus forte, plus proéminente, un nez plus prononcé et un front marqué; tous ces éléments sont essentiels à la protection du visage lors d’affrontement avec des ennemis, hommes, ou animaux (et oui encore un phénomène remontant au temps des premiers hommes, et qui est encore bien ancré dans nos gênes).

La structure osseuse des filles quant à elles, change beaucoup moins et reste plus enfantine, avec un apport de graisse sous-cutanée, ce qui donne aux visages des adolescentes un aspect plus plein et plus épais, surtout au niveau des lèvres.

De grandes lèvres charnue deviennent alors un signal de féminité, contrastant en volume avec celle des hommes. Certaines femmes se font injecter du collagène pour accentuer cette différence sexuelle et se rendre ainsi plus séduisantes aux yeux des hommes. De même, faire la moue permet d’exposer davantage la bouche.

Les grandes lèvres du sexe de la femme sont proportionnellement de la même épaisseur que sa bouche. Ce phénomène décrit par Desmond Morris sous le nom “d’auto-imitation”, a pour but de symboliser la zone génitale féminine. Les lèvres peuvent être humidifiées soit par la salive, soit par le maquillage, et des lèvres brillantes sont un signal sexuel fort.

Lorsqu’une femme est sexuellement excitée, ses lèvres, ses seins et son sexe grossissent et rougissent à cause de l’afflux sanguin. Le rouge à lèvres est une invention égyptienne vieille de 4 mille ans, visant à reproduire sur le visage les parties génitales de la femme en état d’excitation.

Voilà pourquoi, au cours de test faisant intervenir des photos de femmes portant diverses teintes de rouges à lèvres, les hommes sont invariablement plus attirés par les rouges vifs.

Les auto-attouchements

Comme nous l’avons déjà vu dans d’autres articles, notre tête pousse notre corps à traduire nos désirs secrets; il en va de même pour les attouchements. Les femmes disposent de plus de capteurs sensoriels que les hommes. Quand une femme se caresse la cuisse, la gorge ou le cou dans un geste lent et sensuel, cela implique que, s’il joue bien ses cartes, un homme pourra peut être la toucher à ces endroits là. Grâce à ces auto-attouchements, elle peut par ailleurs s’imaginer ce qu’elle ressentirait s’il la touchait.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Sourire: Quels sont les différents types de sourires et pourquoi sourions-nous?

Le poignet relâché

Etre assis ou marcher avec le poignet relâché (ou poignet cassé) est un signe de soumission spécifique aux femmes. C’est un moyen très efficace d’attirer l’attention. Cette posture séduit beaucoup les hommes, auxquels elle donne le sentiment qu’ils peuvent dominer.

Dans des situation professionnelles, toutefois, une femme qui arbore un poignet relâché perd en crédibilité, et aura du mal à se faire prendre au sérieux, même si elle a toutes les chances de se voir proposer un rendez-vous galant.

Les caresses

Alors pour celui là, il faut être prudent et ne pas faire de conclusion hâtives. C’est pour cela que j’ai précisé plus au qu’il fallait prendre en compte certain critère lors de vos analyses.

Une femme qui caresse sa cigarette, son doigt, le pied d’un verre à vin, ou tout autre objet, peut révéler inconsciemment ce qu’elle désire vraiment. Retirer et remettre à plusieurs reprises sa bague de son doigt peut également constituer une représentation mentale de l’acte sexuel.

Face à une femme qui accomplit ces gestes, un homme est susceptible de tenter de la posséder symboliquement en caressant le briquet ou les clés de la femme, ou tout autre objet personnel qu’elle aura laissé à portée de main.

Exposer ses poignets

Une femme attirée par un homme va progressivement exposer la peau lisse et tendre de l’intérieur de son poignet au regard de son partenaire potentiel, à une fréquence qui va croître au rythme de son intérêt pour lui. La région du poignet est depuis longtemps considérée comme une zone hautement érogène du corps féminin, parce que c’est l’une de celles où la peau est la plus fine.

On ignore s’il s’agit d’un comportement acquis ou inné, mais il fonctionne de toute évidence au niveau inconscient. Souvent, la femme expose aussi ses paumes au regard de l’homme en parlant. Cette exposition paume/poignet est plus facile pour les femmes qui fument, à qui il suffit de tenir leur cigarette paume relevée au niveau de l’épaule.

Exposer la peau tendre de l’intérieur du poignet est un puissant signal d’attraction. Les femmes se parfument l’intérieur du poignet avec l’idée que la chaleur de la peau en assurera une meilleure diffusion. Mais l’objectif réel est de mettre son poignet en avant vers le partenaire potentiel. Le parfum attire alors l’attention de l’homme sur la femme et sur la face interne de son poignet.

Regard par-dessus l’épaule

regard de séduction

Hausser une épaule est pour la femme un moyen d’évoquer la rondeur des seins. En baissant partiellement les paupières, elle retient le regard de l’homme le temps nécessaire pour qu’il la remarque, puis elle détourne rapidement les yeux. Cette action donne à la femme le sentiment de regarder l’homme à la dérobée, et à l’homme visé, celui d’être furtivement observé.

Hanche et séduction

Parce qu’elle portent les enfants et les mettent au monde, les femmes ont des hanches et un entrejambe plus larges que les hommes. En conséquence, elles roulent davantage des hanches en marchant, ce qui met en évidence leur région pelvienne. Du fait que les hommes ne peuvent les imiter, ce mouvement a pris valeur de puissant signal de différence sexuelle.

C’est également pour cette raison que les femmes courent globalement “moins bien” que les hommes, la largeur de leurs hanches axant leurs jambes vers l’extérieur. Depuis des siècles, rouler des hanches fait partie des gestes de parade féminins exploités par la publicité pour vendre des biens et des services. En leur présentant des modèles auxquels elles voudront s’identifier, la publicité sensibilise les femmes aux produits qu’elle promeut.

Déhanchement et séduction

Il est médicalement prouvé que les femmes en bonne santé qui ont le plus de chances de porter des enfants à terme sont celles qui ont un rapport taille-hanche de 70% c’est à dire que leur tour de taille représente 70% de leur tour de hanches. Ce rapport leur donne une silhouette de sablier.

Quelque soit l’époque, c’est ce qui a toujours le plus séduit les hommes. Ceux-ci commencent à se détourner quand le rapport excède 80%, et le degré d’attention qu’ils accordent à une femme est souvent directement proportionnel à ce rapport. Et l’intérêt disparaît totalement lorsque le rapport atteint 100%; s’il se maintient en dessous de 70%, ce chiffre reste cependant le rapport idéal en termes de chances de reproduction.

Les femmes ont un moyen très simple de valoriser ce rapport: il leur suffit de se déhancher en position debout.

Le professeur Devendra Singh, psychologue spécialiste de l’évolution à l’université du Texas, a étudié les attraits physiques des candidates au titre de Miss Amérique et des mannequins posant des les dépliants de Playboy, sur une période de cinquante ans.

Sa conclusion est que le rapport taille-hanches le plus attirant pour les hommes se situe entre 67% et 80%.

Madame Singh a effectué un test en montrant à des hommes des images de femmes “trop maigres”, de poids moyen et en surpoids. Les images de femmes de corpulence moyenne, avec un rapport aux alentours de 70%, ont été sélectionnées en priorité.

Parmi les catégories surpoids ou trop maigres, les hommes ont préférée les femmes à la taille plus fine. La vraie surprise de ce test est que les hommes persistent à privilégier le rapport taille-hanches à 70%, même quand la femme est assez forte. Ce qui montre qu’ils se détournent également sur les femmes rondes, pour peu qu’elles aient le bon rapport taille-hanches.

Le sac à main

Beaucoup d’hommes n’ont jamais vu le contenu d’un sac à main de femme, et des études montrent qu’ils ont souvent peur à la simple idée de le toucher, a fortiori de l’ouvrir. Le sac à main est un objet personnel, la femme le traite presque comme s’il s’agissait d’une extension d’elle même. C’est pourquoi, lorsqu’elle le pose près d’un homme, ce geste est un signal fort d’intimité. Le garder à distance, au contraire indique une distance émotionnelle.

Si une femme trouve un homme particulièrement attirant, elle est susceptible de caresser lentement son sac. Éventuellement, elle lui demandera de le lui passer, ou même d’y prendre quelque chose.

Le genou pointé

Une jambe est glissée sous l’autre, le genou pointé vers la personne jugée la plus intéressante. C’est une position décontractée, qui enlève tout aspect formel à une conversation et permet d’exposer fugitivement les cuisses.

Les jambes croisées, lorsque l’on est assis, sont elles aussi révélatrices. Lorsque des personnes sont assises l’une à coté de l’autre, la direction des jambes croisées en dit long. Si deux personnes s’apprécient et s’entendent bien, la jambe placée au-dessus est pointée vers l’autre. Si l’une des deux n’aiment pas la discussion lancée par la personne en face d’elle, la position change de façon à ce que la jambe placée au-dessus devienne une “barrière“. C’est un comportement de blocage, du cerveau limbique.

Jouer avec la chaussure

jambe séduction

Balancer la chaussure de la pointe du pied dénote également une attitude détendue; en faisant entrer et sortir le pied de la chaussure, ce geste a en outre une connotation phallique. C’est pourquoi il trouble beaucoup d’hommes, même s’ils ne sont pas en mesure de l’expliquer.

Pendant les jeux de séductions, les femmes, notamment lorsqu’elles sont assises, jouent souvent avec leurs chaussures, en les faisant balancer au bout de leurs orteils lorsqu’elle se sentent à l’aise avec leur compagnon. L’homme peut savoir quelles sont ses chances en se basant sur ce comportement de jeu avec les chaussures.

Quand au bout de quelques minutes de conversation, elle arrête de jouer avec sa chaussure et la remet, notamment si elle détourne légèrement du galant et se saisit de son sac à main, l’homme a perdu toutes chances.

Même si une femme ne fait pas du pied à son amoureux, le balancement du pied et le jeu avec la chaussure ne passent pas inaperçus. Ce comportement non verbal signifie “regardez-moi”, ce qui est l’opposé de la réaction d’immobilité et fait partie du réflexe instinctif d’orientation qui nous rapproche des gens et des choses que nous apprécions ou désirons et qui nous éloigne des choses que nous n’aimons pas, auxquelles nous ne faisons pas confiance ou qui sont incertaines.

La jambe enroulée

croiser les jambes séduction

Beaucoup d’hommes considèrent la jambe enroulée comme la position assise la plus séduisante pour une femme. C’est une posture qu’elles adoptent consciemment pour attirer l’attention sur leurs jambes. Pour reprendre la description d’Albert Scheflen, une jambe s’appuie fermement sur l’autre pour donner apparence de tonus musculaire, position qu’une personne adopte quand elle est prête à s’accoupler.

Parmi les autres signaux féminins types, notons le fait de croiser et de décroiser les jambes lentement en face du partenaire masculin et de se passer doucement la main sur les cuisses pour montrer son désir d’être caressée.

Ce qui retient l’attention des hommes sur le corps d’une femme

Le cerveau masculin est conditionné pour aller vers les femmes qui montrent la plus grande capacité à la reproduction, et à la plus grande disponibilité sexuelle. Quant à l’apparence, hommes et femmes favorisent les silhouettes athlétiques. Au yeux des hommes, elles témoignent d’une bonne santé et de la capacité d’une femme à transmettre ses gènes.

Il est avéré que les hommes préfèrent les femmes au visage enfantin: grand yeux, petit nez, joues et lèvres pleines; parce que ces signaux réveillent chez beaucoup d’hommes un instinct paternel et protecteur. C’est pourquoi la publicité pour la chirurgie esthétique met autant l’accent sur ces caractéristiques. A l’inverse, les femmes préfèrent chez les hommes un visage adulte qui traduit leur habilité à défendre: un front large, mâchoire carrée et un nez forts.

La bonne nouvelle est que même si la beauté constitue un avantage de départ, une femme n’a pas besoin d’être belle pour attirer un homme; il lui suffit d’émettre des signaux indiquant qu’elle est peut être disponible. Voilà pourquoi certaines femmes dont le physique n’a rien d’exceptionnel semblent toujours attirer une ribambelle de soupirants. Globalement, ce sont d’abord les signaux de disponibilité émis par une femme qui attirent un homme, avant la séduction physique en soi. Et ces signaux de disponibilité peuvent s’acquérir.

Certaines femmes sont choquées par l’idée que l’homme moderne soit réduit initialement par l’apparence et la disponibilité d’une femme, et non par sa capacité à prendre soin de lui, à communiquer, à être une déesse au foyer ou à jouer du piano. Ces considérations leur paraissent dégradantes pour l’image de la femme.

Pourtant, la majorité des études menées sur la séduction au cours des six dernières décennies sont parvenues à la même conclusion que les peintres, les poètes et les écrivains des six derniers millénaires: L’apparence et le corps d’une femme et ce qu’elle peut en faire attirent davantage les hommes que son intelligence ou ses talents.

De prime d’abord, l’homme du 21 ème siècle recherche la même chose que ses ancêtres, même si ses critères changent lorsqu’il se met en quête d’une partenaire à long terme. Le fait est que pour avoir l’occasion de faire apprécier à un homme ses qualités profondes, une femme doit commencer par l’attirer.

On est souvent tenté de penser que l’apparence physique est la clé de la séduction, idée largement véhiculé par les médias. Mais voilà, l’homme ou la femme au physique parfait ne se trouve pas à tous les coins de rue, et c’est bien injuste de nous les présenter comme les modèles auxquels nous devrions ressembler. Or, les études montrent qu’une trop grande beauté peu inquiéter. Certaines personnes préféreront trouver des partenaires qui ont à peu près le même “niveau de beauté” qu’elles, car elles estiment qu’elles  risquent moins que leur partenaire aille chercher mieux ailleurs par la suite.

A quoi les hommes sont-ils le plus sensibles

Sur la question des préférences concernant le corps féminin, les hommes se divisent en trois catégories à peu près égales: seins, fesses et jambes. Nous nous en tiendrons aux caractéristiques physiques du corps de la femme et aux raisons de leur impact sur les hommes.

Le corps de la femme, en évoluant, est devenu un système ambulant de signaux permanents conçu pour attirer l’attention des hommes à des fins de reproduction. Dans ce processus, les seins, les fesses et les jambes jouent le premier rôle.

Les fesses

Les hommes préfèrent les fessiers arrondis, et musclées. A la différence des autres femelles primates, qui n’arborent des fesses proéminentes que lorsqu’elles sont prêtes pour l’accouplement, les femmes ont les fesses constamment hypertrophiées et proéminentes, et ne présentent pas de période de non disponibilité sexuelle.

Cette régularité de l’activité sexuelle chez les humains a pour fonction de favoriser la durabilité du couple, nécessaire à la réussite de l’éducation des enfants.

Les humains sont les seuls primates qui s’accouplent face à face, chez les autres primates, la femelle est abordée par-derrière, ses fesses rouges et gonflées servant de signal pour indiquer au mâle qu’elle est prête à s’accoupler. C’est la clé de l’attirance masculine pour les fesses des femmes: elles donnent toujours l’impression que celles-ci sont disponibles. Les fesses servent également à  stocker la graisse, sorte de réserve en cas d’urgence.

Si les jeans des designers ont autant de succès, c’est parce qu’ils mettent les fesses en valeur en leur donnant une apparence ferme et ronde. Les chaussures à talons hauts obligent les femmes à se cambrer, font saillir leurs fesses et les incitent à se tortiller en marchant, ce qui attire invariablement l’attention masculine.

On dit que Maryline Monroe raccourcissait de 2cm le talon de sa chaussure gauche pour accentuer sa démarche chaloupée. Dans le règne animal, les femelles de plusieurs espèces de scarabées tortillent elles aussi de l’arrière train devant des partenaires potentiels pour attirer leur attention.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  L'importance de la communication non verbale dans votre vie

Les seins

Ces dernières années, toute la planète semble avoir développé une obsession sur les seins et les décolletés et le chiffre d’affaires de la chirurgie esthétique mammaire s’estime aujourd’hui en milliards de dollars. Les seins sont essentiellement constitués de tissu graisseux, qui leur donne leur forme arrondie. Or ce tissu graisseux ne joue pratiquement aucun rôle dans la production de lait.

Globalement, les seins remplissent un rôle d’air: celui de signal sexuel. Ils rappellent l’apparence des fesses, vestige d’un autre temps où les humains marchaient à quatre pattes. Si un singe s’approchait de vous en marchant sur ses pattes arrière, vous seriez incapable de déterminer si c’est un mâle ou une femelle.

Les humains étant bipèdes, les seins des femmes ont fini par rappeler l’image de leur arrière-train. Des tests menés avec des photos en gros plans de fesses et de décolletés pigeonnants montrent d’ailleurs que les hommes sont incapables de faire la différence entre l’un ou l’autre.

Les décolletés plongeants et les balconnets accentuent ce signal en créant une fente. Heureusement, les études révèlent une grande diversité dans les goûts masculins en matière de forme et de volume. Peut importe la taille des seins, les hommes les aiment toujours. C’est l’aspect pigeonnant qui les excite avant tout. Une femme qui veut plaire à un homme aura tendance à se pencher et à resserrer les bras sur les cotés pour rehausser ses seins en avant et dessiner la fente médiane.

Les hommes préfèrent les seins des femmes au pic de leur activité reproductive et sexuelle; de la fin de l’adolescence jusqu’à vingt-cinq ans environ. C’est précisément ceux qu’on choisit de représenter dans les dépliants des magazines érotiques pour hommes, dans les danses érotiques et les publicités axées sur la séduction. Des chercheurs de l’université américaine de Purdue ont vérifié qu’une auto-stoppeuse a deux fois plus de chances d’être prise si elle “étoffe” son tour de poitrine de 5cm par le port de coussinets.

Les jambes

Le gout des hommes pour les longues jambes répond à une explication biologique. Lorsqu’une fille atteint la puberté, ses jambes s’allongent subitement au moment où les hormones envahissent son corps et la transforment en femme. Cette élongation devient ainsi un signal fort, prévenant les mâles qu’elle parvient à la maturité sexuelle, et qu’elle est en âge de porter des enfants.

C’est pourquoi les longues jambes ont toujours été un puissant symbole de sexualité féminine. Les hommes adorent les hauts talons parce qu’ils prêtent au corps féminin tous les attributs de la fertilité. Ils allongent les jambes, renforcent la cambrure, font saillir les fesses, rapetissent les pieds et projettent son bassin en avant; bref il accentuent les formes. C’est pourquoi les chaussures à talons aiguilles et à lanières constituent l’accessoire le plus érotique.

Les hommes préfèrent également les jambes rondes et bien galbées aux jambes maigres, parce que les réserves de graisses les différencient davantage des jambes masculines, et qu’elles constituent un indicateur de meilleur potentiel d’allaitement. Ils apprécient les jambes musclées, mais se détourneront si la femme qu’ils convoitent a l’air de préparer le prochain concours de Mister Olympia.

La température émotionnelle

Si la température du corps humain est de 37°C, celle de la peau varie en fonction de notre état émotionnel. Les gens décrit comme “froid” ou “distants” ont souvent le corps affectivement plus froid que la moyenne parce que leur sang afflue vers les muscles de leurs membres pour se préparer au réflexe “lutter ou fuir” provoqué par la tension.

Ainsi, lorsque l’on qualifie quelqu’un de “froid comme un glaçon”, c’est tout à fait exact, tant sur le plan émotionnel que physique. A l’inverse, quand une personne est attirée par une autre, son sang afflue à la surface de la peau et lui fait éprouver une sensation de chaleur.

Voilà pourquoi les amants sont “dans le feu de la passion”, qu’ils s’étreignent avec “chaleur”, ou qu’ils sont “tout feu tout flamme”.

Chez les femmes, cette hausse de la température corporelle peut se traduire par une coloration ou des rougeurs sur la poitrine et les joues.

En ce qui concerne les rituels de parade, les hommes sont en général à peu près aussi efficaces que quelqu’un qui essaierait d’attraper des poissons dans une rivière en leur tapant sur la tête avec un bâton. Les femmes ont plus d’appâts et de dons pour la “pêche” qu’aucun homme ne peut jamais espérer en avoir.

Nous allons aborder ici les signaux corporels masculins les plus répandus, qui sont le plus souvent centrés sur leur bas-ventre. Les hommes sont rarement très doués pour émettre ou percevoir les signaux

Les signaux masculins de séduction

La parade masculine implique l’étalage du pouvoir, de la richesse et du statut social. Les femmes seront sans doute déçues par l’énumération des signaux de parade masculins, plutôt maigres comparés aux leurs. Là où une femme porte des vêtements sensuels, du maquillage, et recourt à toute une gamme de gestes ad hoc, ils font vrombir leur moteur de voiture, se vantent de leur salaire et défient d’autres hommes.intervenant dans la recherche d’un partenaire; comme nous l’avons vu ce sont les femmes qui contrôlent le jeu de séduction et dictent les règles, mais elles commandent aussi le tableau d’affichage des résultats. La plupart du temps, les hommes ne font que réagir aux signaux qu’ils reçoivent.

Quelques magazines tentent de persuader leurs lecteurs que l’augmentation du nombre d’hommes soucieux de leur apparence s’accompagne d’une amélioration de leurs talents de séducteurs. En 2004 au Royaume-Uni, une étude commandée par Gillette a montré que les Ecossais étaient les plus coquets du pays, passant en moyenne 16 minutes par jour à se pomponner devant leur miroir.

Mais ce comportement ne traduit nullement une meilleure capacité à lire les signaux de séduction émis par les femmes.

Comme chez la plupart des espèces animales, l’homme commence à se pomponner à l’apparition d’une partenaire potentielle. Outre les réactions physiologiques automatiques déjà abordées, il ajuste sa cravate, lisse son col, balaye des poussières imaginaires sur son épaule, triture ses manchettes ou sa montre, arrange sa chemise, son manteau ou autres articles vestimentaires.

Pourquoi les hommes parlent aux femmes au début d’une relation

Beaucoup d’hommes sont conscients qu’en prenant le temps de parler avec une femme des détails intimes de leur vie respective, ils la pousseront à leur ouvrir son esprit, voir plus. Ils utilisent souvent cette stratégie au début d’une relation, mais tendent à revenir à leur comportement stéréotypé de mutisme une fois passée la lune de miel; n’en sortant que pour évoquer des faits, des informations et des solutions aux problèmes.

L’obsession masculine de l’entrejambe

Main dans la ceinture

Le geste sexuel le plus direct qu’un homme puisse effectuer devant une femme est de glisser les pouces dans la ceinture, encadrant le bassin. Il peut aussi orienter son corps vers elle de manière à lui faire face, pointer son pied vers elle, l’envelopper de regards intimes et soutenir son regard de manière prolongée. S’il est assis ou appuyé contre un mur, il peut également étendre les jambes pour mettre en évidence son entrejambe.

Dans les groupes de babouins et chez d’autres primates, les mâles affichent leur domination en exposant leur pénis. En écartant les pattes pour faire admirer aux autres la taille de leurs bijoux de famille, et en les réajustant périodiquement, ils affirment et réaffirment leur statut dominant. Les hommes recourent exactement à la même exposition pour affirmer leur virilité, même s’ils le font avec un peu plus de discrétion.

Le 15ème siècle a vu l’apparition d’une braguette peu discrète en forme de coquille, censée exposer la taille de la virilité et par conséquent, le statut de l’homme.

Au 21ème siècle, les indigènes de Nouvelle-Guinée continuent à exposer leur pénis, tandis que les occidentaux parviennent au même résultat en portant des pantalons serrés et des slips de bain ajustés, ou en laissant pendre devant leur entrejambe de gros trousseaux de clés ou le bout de leur ceinture.

Ces objets suspendus leur donnent l’occasion d’effectuer d’occasionnels ajustements.

Ajustement des parties génitales

La forme la plus courante d’exposition virile en public est l’ajustement des parties génitales. Dans tous les pays, les femmes se plaignent des hommes qui se mettent soudain à ajuster ou à toucher leurs parties génitales sans raison apparente au milieu de la conversation. Ce geste laisse entendre que la taille et l’encombrement de leurs organes génitaux les obligent à une attention régulière pour éviter des troubles de la circulation sanguine.

Observer n’importe quel groupe d’hommes jeunes, en particulier dans un contexte qui valorise les attitudes machos, comme une équipe de sport, et vous remarquerez qu’ils réajustent constamment leurs parties génitales, chaque homme s’efforçant d’affirmer sa virilité aux yeux des autres.

Le port de la cravate sur le coté

Si un homme veut connaitre l’attitude d’une femme à son égard, il lui suffit de porter sa cravate légèrement sur le coté et de laisser traîner quelques peluches sur son épaule. Une femme qui vous trouve séduisant ne pourra s’empêcher de vous épousseter les épaules et rajuster votre cravate afin que votre apparence soit vraiment impeccable.

Ce que les femmes aiment sur le corps des hommes

Les enquêtes montrent que les femmes expriment une préférence pour les voix graves, parce qu’elles sont directement liées à un niveau élevé de testostérone. La mue est un phénomène frappant chez les adolescents parce qu’à la puberté, alors qu’ils commencent à se transformer en homme, leur corps se gorge d’hormones mâles et leur voix “se casse”. En présence d’une femme qui lui plaît, un homme est susceptible de prendre une voix plus grave pour accentuer sa virilité, tandis qu’une femme aura tendance à parler d’une voix plus aiguë pour mettre en valeur sa féminité.

Elle préfère le torse, les jambes ou les fesses?

Les femmes sont visuellement stimulés par certaines parties du corps de l’homme. En termes de préférences, comme les hommes, elles se divisent en trois groupes: jambes, fesses et torse/bras, les fesses arrivant en première position avec 40% des suffrages. Nous allons ici analyser ces caractéristiques physiques du corps masculin, et les raisons de leur impact sur les femmes.

En règle générale, les femmes sont sensibles à une silhouette athlétique, aux épaules larges, à la poitrine, et aux bras musclés, et aux fessiers compacts. Les enquêtes montrent sans conteste que même au 21ème siècle, le modèle masculin reste celui d’un homme qui parait physiquement apte à combattre un animal sauvage et repousser des intrus.

De larges épaules, une poitrine et des bras musclés

Le torse d’un chasseur est large dans sa partie supérieure et se rétrécit progressivement jusqu’aux hanches pour former un triangle inversé, à l’inverse de celui d’une femme. Ces caractéristiques masculines permettaient aux hommes des cavernes de porter sur de longues distances de lourdes armes et le produit de leur chasse.

La poitrine s’est développée pour héberger des poumons volumineux, permettant une distribution plus efficace de l’oxygène et une meilleure respiration pour courir et chasser. Dans le générations précédentes, plus un homme avait la poitrine large, plus il inspirait le respect et détenait de pouvoir, ce qui reste le cas dans beaucoup de tribu primitives.

Les petites fesses compactes

Les petites fesses compactes sont les préférées des femmes partout dans le monde, mais peu sont en mesure de dire pourquoi. Le secret est qu’un arrière-train ramassé et musclé est plus efficace pour exercer le mouvement puissant nécessaire au transfert du sperme pendant l’acte sexuel. Une homme au derrière plat ou mou aura des difficultés à effectuer ce mouvement de poussée, et tendra à jeter tout son poids dans l’action. Ce poids peut être source d’inconfort pour la femme et entraver sa respiration. Par contraste, des petites fesses musclées sont prometteuses.

Les jambes des hommes n’attirent pas les femmes que parce qu’elles symbolisent la force et l’endurance masculine. Les jambes puissantes, anguleuses, de l’homme sont plus longues que celles de tous les autres primates, et ses hanches étroites lui permettent de courir vite sur de longues distances pour chasser.

Les femmes peuvent parfois avoir plus de mal à courir à cause de la largeur de leurs hanches, leurs pieds et la partie inférieure de leurs jambes ayant tendance à partir vers l’extérieur pour équilibrer le poids du corps. Le rapport taille-hanches que les femmes privilégient chez les hommes se situe aux alentours de 90%.

En résumé

Le monde est submergé par une épidémie de célibat. Dans les pays occidentaux, le chiffre actuel des mariages est le plus faible enregistré depuis un siècle; deux fois plus bas qu’il y a 25 ans. Dans des pays comme l’Australie, 28% des adultes n’ont jamais été mariés.

L’idée que les premiers critères de séduction restent d’ordre physique peut en décourager certains; or, le point positif est que tout le monde peut améliorer son apparence et décider de travailler sa séduction. Pour ceux qui choisissent de rester tels qu’ils sont, les rencontres par internet, les rencontres assistées par ordinateur et le speed-dating sont en pleine explosion, avec un chiffre d’affaires annuel mondial estimé par le New York Times à 3 milliards de dollars. Et pour compenser leurs difficultés à entrer en contact avec le sexe opposé, dans le monde entier les hommes sont plus nombreux que les femmes à s’inscrire à des formations dans le domaine de la séduction.

Télécharger votre formation offerte!

Décodez vos interlocuteurs de façon fiable et efficace!

Vous désirez connaitre les pensées, émotions et intentions des personnes autour de vous? Téléchargez votre formation offerte pour décoder le langage corporel de vos interlocuteurs de manière simple, rapide, et efficace (cliquez ici).

A bientôt

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu






Téléchargez votre formation offerte pour décrypter le langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :