Les yeux: Comprendre et interpréter les comportements du regard

Les yeux: Comprendre et interpréter les comportements du regard

Comprendre et interpréter les comportements du regard: Comment analyser les mouvements des yeux?

Les yeux sont une des parties du corps les plus employés et les plus observés lorsque nous interagissons avec autrui que se soit avec nos proches, dans le milieu professionnel ou encore dans la séduction où le regard à une place très importante. Observer et comprendre les mouvements des yeux de nos interlocuteurs peut se faire de façon naturelle et nous apporter grand nombres d’informations. En effet, les yeux laissent apparaître des expressions très honnête, tel que le clignement des yeux ou encore la dilatation des pupilles qui sont des choses que nous ne contrôlons pas. C’est pour cela que dans cet article je vais faire au mieux pour vous expliquer comment comprendre et interpréter les comportements du regard de vos interlocuteurs et ainsi améliorer vos rapports avec autrui.

Au premier abord, les yeux non pas l’air si facile que ça à analyser, car il y a de nombreux paramètres sur une petite zone, les clignements, les sourcils, la direction, les yeux sont ils grand ouvert ou se ferment-ils, etc…

On peut très vite être amené à faire des erreurs d’interprétation, et rajouter à cela que les mouvements oculaires sont la plupart du temps très rapide, vous comprendrez que la tache parait compliqué.

Mais ne vous en faites pas, nous allons voir tout cela en détail, et à la fin de l’article vous serait capable de comprendre et interpréter les comportements du regard de façon plus fiable et efficace 🙂 .

Comprendre et interpréter les comportements du regard grâce à la direction du regard

Je voudrais avant toute chose parler rapidement de l’étude la PNL (programmation neuro linguistique) qui découpe les mouvements des yeux en 6 directions et qui explique par exemple, qu’en fonction d’où se trouve le regard de votre interlocuteur, cela pourrait avoir plusieurs significations. Par exemple, le visuel construit (imagination) ou le visuel remémoré (souvenir), se ferait en fonction de si le regard va à droite ou gauche, cela permettrait de savoir si une personne invente ou non ce qu’elle raconte. J’ai écrit un article sur le sujet si cela vous intéresse. Car oui, en réalité ce n’est pas si simple de savoir si une personne ment ou non, j’y revient plus en détails d’en un autre article dédier au mensonge ainsi que dans mon bonus gratuit que vous pouvez vous procurer.

Cependant ce que l’on peut dire sur la direction des yeux c’est que généralement un individu qui réfléchi, a tendance à les orienter vers le haut afin de rassembler tous les éléments nécessaire à sa réponse.

Biologiquement, le fait de lever les yeux augmenterait la connexion avec le lobe près frontal qui est l’un des principaux sièges de la réflexion. Lors d’une discussion, si vous voyez que votre interlocuteur à les yeux qui partent vers le haut, c’est tout simplement qu’il construit la réponse à votre question ou la suite de la conversation, donc évitez de l’interrompre pendant qu’il réfléchi 😉 . Mais cela ne veux pas forcément dire qu’il ment.

En revanche, notre corps a tendance à s’orienter vers ce que l’on apprécie et c’est exactement pareil pour les yeux. Vous vous apercevrez assez rapidement de ce qui intéresse votre interlocuteur en observant ce sur quoi ses yeux portent leur attention, si c’est sur vous, ou bien, sur autre chose.

Quand nous regardons des personnes en face, cela signifie généralement que nous les apprécions, qu’elles nous intriguent ou que nous les fixons du regard comme pour les menacer. Le cerveau utilise un seul comportement oculaire, un regard intense, afin de communiquer l’amour, l’intérêt ou la haine. Il faut donc se fier à d’autres manifestations faciales accompagnant le regard afin de déterminer l’affection ( sourire détendu) ou l’antipathie ( mâchoires tendues, lèvres serrées).

Au contraire, lorsque l’on détourne le regard durant une conversation, c’est en général pour suivre une pensée sans être distrait par l’interlocuteur. Ce comportement est malheureusement interprété la plupart du temps, à tort comme de l’insolence ou du rejet. Ce n’est pas non plus un signe de duplicité ou de désintérêt; au contraire, c’est une manifestation de bien être.

Quand nous discutons avec des amis, il nous arrive de regarder au loin durant la conversation car nous nous sentons assez à l’aise pour le faire, le cerveau limbique ne détecte pas de menace à travers ces individus. Ne pensez donc pas qu’une personne manque forcément de franchise, s’ennuie ou soit mécontente car elle détourne son regard. Nos pensées sont plus clair lorsque l’on détourne le regard et il existe bien d’autres raisons de ne pas regarder la personne en face de nous. Retenez bien cela lorsque vous désirez comprendre et interpréter les comportements du regard de vos interlocuteurs.

Comprendre et interpréter les comportements du regard avec les trois catégories d’ouverture des yeux

Pour nous simplifier la tache nous allons classer en trois catégories “l’ouverture” des yeux. Les yeux écarquillés, les yeux fermés et les clignements.attitude de surprise

– Les yeux qui s’écarquillent, peuvent montrer plusieurs émotions, la surprise, comme la peur, à la grande différence que la surprise est une émotion qui se produit instantanément, en effet nous n’avons jamais l’air surpris plus d’une demie seconde, et en générale une personne gardant les yeux écarquillé de surprise trop longtemps n’est en vérité pas si surprise que ça. Afin d’aiguiser votre analyse, vous devrez aussi observez le front et la bouche.

– Lorsque votre interlocuteur ferme ses paupières c’est qu’il procède à un geste de protection émotionnelle. En effet le fait de fermer les yeux empêche notre cerveau d’être soumis à une information que nous voulons refouler. Si votre interlocuteur ferme les yeux au moment d’entendre un certain sujet, c’est qu’il y a de forte chance qu’il ne se sente pas à l’aise par rapport à celui-ci.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Ce qu'indique la position des pieds et des jambes de vos interlocuteurs

Les yeux ont évolué afin de devenir le premier moyen grâce auquel les humains reçoivent des informations. Notre cerveau essai donc de bloquer les images désagréables. Toutes diminution de la tailles des yeux que se soient fermer complètement les yeux, les plisser ou encore la contraction de pupilles, est une forme de blocage inconscient. Et tous les comportements de blocage sont liés à la préoccupation, à l’antipathie, au désaccord, ou à la perception d’une potentielle menace. Les diverses formes de blocage oculaire font partie des expressions du langage non verbal que la majorité des gens ignorent car ils ne les voient pas ou qu’ils n’en connaissent pas le sens. Retenez bien cela afin de  comprendre et interpréter les comportements du regard d’autrui de manière plus fiable et efficace.

Le blocage oculaire peut s’observer le plusieurs façon, quand survient un événement tragique, on se pose une main sur les deux yeux ou une main sur chaque œil, certain ce cache même le visage derrière des objets. Comme toujours, des comportements de blocage oculaire interprété en contexte sont de très bon alliés pouvant vous indiquer les pensées et sentiments d’autrui. Les comportements de blocage oculaire sont en général lié à un déclencheur négatif qui provoque le malaise, mais ils peuvent également montrer un manque de confiance. Comme pour la plupart des comportements non verbaux, la réaction de blocage oculaire est bien plus fiable et utilisable quand elle se produit directement après un événement significatif que vous pouvez identifier.

Lorsque le blocage oculaire se passe juste après la communication d’une information précise ou après une quelconque proposition, cela signifie que quelque chose ne va pas et que la personne est ennuyé.

– On cligne ( le fait de cligner des yeux s’appelle aussi la nictation) d’avantage des yeux quand on est excité, inquiet, nerveux ou soucieux, puis les clignements reprennent leur rythme normal lorsque nous sommes détendu. En effet, lorsque la fréquence des clignements augmente, cela est souvent un signe d’inconfort mais aussi de mensonge ( je vous met le lien d’une étude très intéressante concernant cela en bas de l’article).

Comme toujours, il faut établir une ligne de référence, sachant que la moyenne pour un être humain est de 6 à 8 clignements par minute. Par exemple, si vous discutez et qu’à un certain moment la fréquence des clignements de votre interlocuteur augmente, posez vous des questions, sur le pourquoi. Cependant lorsque nous sommes excités, comme durant la séduction par exemple, la nictation peut être plus élevé car le cerveau libère de la dopamine, qui à justement pour effet secondaire d’augmenter la fréquence des clignements des yeux.

Plusieurs clignements d’yeux successif et rapide peuvent refléter un certain combat intérieur, par exemple, si un individu nous fait une remarque qui nous ne plait pas, nous pouvons battre des cils, un peu comme quand nous avons du mal à nous exprimer lors d’une conversation. Le battement des paupières est un signe de lutte, soit par rapport à ce que nous faisons, soir par rapport à ce que nous disons ou écoutons. La fréquence des clignements d’yeux augmente avec le stress, que l’on mente ou non.

Même si je dis un peu plus haut que des clignements plus fréquent peuvent être un signe de mensonge, il ne faut pas déduire qu’une personne ment juste à cause de cela, car tout stress peut engendrer une telle accélération du clignement des yeux.

Comprendre et interpréter les comportements du regard avec les yeux plissés

Quand une personne se met à plisser les yeux à la vue de quelqu’un ou de quelque chose, cela signifie qu’un élément ne lui convient pas, et le malaise et le doute s’installe dans son regard. En plus de plisser les yeux en signe de malaise, certaines personnes baissent les sourcils après avoir observé quelque chose qui les perturbe dans leur environnement. Des sourcils arqués montrent une grande confiance ainsi que des sentiments positifs, alors qu’à l’inverse des sourcils bas sont en général le signe d’un manque de confiance et de sentiment négatif, c’est un comportement qui révèle un sentiment d’insécurité et de faiblesse.

Le plissement des yeux associé à un abaissement des sourcils peut avoir de multiples significations. Afin de les différencier, il faut évaluer l’importance du mouvement des sourcils et le contexte dans lequel il se produit. Par exemple, lorsque l’on est d’humeur agressive il arrive parfois que l’on baisse les sourcils et que l’on plisse les yeux. On baisse aussi les sourcils face à un danger ou une menace, qu’elle soit réelle ou imaginaire. Ou encore quand nous sommes mécontent, en colère, ou ennuyés. Lorsque les sourcils descendent trop bas, c’est un signe universel de faiblesse et d’insécurité. C’est un point important à retenir si vous désirez comprendre et interpréter les comportements du regard de vos interlocuteurs.

Comprendre et interpréter les comportement du regard avec les haussement des sourcils

Voici une variante des yeux écarquillés vu plus haut, le haussement des sourcils à lieu très rapidement durant un événement émotionnel positif. Ce comportement est un signe universel de surprise agréable, mais il est également employé pour souligné certains propos. Il n’est pas rare d’observer des personnes s’exclamer de surprise en haussant les sourcils. C’est donc une manifestation positive très sincère. Est cela est un indice à prendre en compte pour comprendre et interpréter les comportements du regard de manière efficace.

Quand nous voyons une personne que nous apprécions, ou bien que nous sommes surpris de rencontrer quelqu’un que nous n’avons pas vu depuis un bon moment, nous écarquillons les yeux afin de les agrandir au maximum. Plus les yeux sont grand mieux c’est, et à l’inverse, quand les yeux rétrécissent en se plissant, que les sourcils tombent ou que les pupilles se contractent, c’est que quelque chose ne va pas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Power pose: Ces positions rendent-elles vraiment plus confiant?

Quand une personne souligne avec emphase ses paroles, elle hausse les sourcils, ce qui montre sa véritable humeur. L’intérêt principal de l’observation des haussements de sourcil est surement de pouvoir noter le moment où l’individu cesse de le faire durant la discussion. Quand on est pas émotionnellement impliqués dans ce que l’on dit, l’œil de conforte pas les paroles. Cela peut simplement signifier une baisse d’intérêt ou montrer que ce qui est dit est faux.

Etant donné qu’il est compliqué de faire la distinction entre ces causes, il faut observer une diminution de la fréquence des haussements de sourcils ou bien leur soudaine absence, afin de vous avertir d’un changement. Vous remarquerez à quel point le changement de comportement des sourcils évolue vite quand une personne est de moins en moins impliqué dans ce qu’elle dit ou fait.

Comprendre et interpréter les comportements du regard avec les pupilles

Pour faire simple, la pupilles est le cercle foncé situé au milieu de l’iris. La taille de la pupille est influencée par le système nerveux autonome (c’est lui qui provoque aussi les modifications de la salivation, de la respiration, et de la transpiration), ainsi nous ne contrôlons pas les mouvements de contractions du muscle de l’iris. Ces mouvements constituent le réflexe pupillaire qui permet de réguler la quantité et l’intensité de lumière rentrant dans l’œil. Les pupilles se dilatent quand nous aimons ce que nous voyons et rétrécissent dans le cas contraire.

Des études ont prouvé que nos pupilles se dilatent lorsque nous sommes excités par quelqu’un ou quelque chose. Vous comprendrez que cette information à son importance dans les jeux de séduction. De plus quelqu’un ayant les pupilles dilaté serait plus attirants, observez les photos de mannequin vous verrez que la plupart sont retouché de façon à ce que les pupilles ai l’air dilaté.

A lumière constante, la dilatation de la pupille peut manifester le passage d’une émotion, qu’elle soit positive (joie) ou négative (colère).

Mais d’autres éléments peuvent avoir une influence sur la taille de la pupille, tel que la prise de certaine drogue ou de médicament. La complexité d’une tache à réaliser peut aussi augmenter la taille de la pupille (plus la tache est compliqué, plus la pupille ce dilate).

Les pupilles montrent parfaitement la relation qu’il y a entre les émotions et la cognition, car elles réagissent aussi bien aux fortes émotions, qu’aux taches complexe que l’on essai de résoudre. Elles sont un très bon allié pour comprendre et interpréter les comportements du regard.

Malheureusement comme les pupilles sont petites et compliqués à voir, notamment sur des yeux foncés, et comme leur changement de taille se fait vite, leur réaction son difficiles à observer.

Regarder les yeux dans les yeux

Les yeux n’ont pas le surnom de “fenêtre de l’âme” pour rien, vous comprenez donc qu’il est important d’analyser avec précautions les messages non verbaux qu’ils nous transmettent. Les yeux sont un baromètre très précis de nos sentiments car la plupart du temps nous les contrôlons peu. Contrairement à d’autres zones du visage dont les mouvements tiennent bien moins du réflexe, l’évolution, de manière à protéger les yeux du danger, a modifié les muscles se trouvant à l’intérieur et sur le contour des yeux. Et ainsi, les muscles se trouvant à l’intérieur du globe oculaire protègent les récepteurs délicats contre une luminosité importante en contractant la pupille, et les muscles du contour de l’œil les ferment immédiatement dès qu’un objet dangereux approche. Ces réactions automatiques contribuent donc à faire des yeux une partie très honnête de notre visage. C’est pour cela que comprendre et interpréter les comportements du regard de vos interlocuteurs peut vous aider à mieux percevoir les émotions, pensées et intentions des personnes en face de vous.

Je pense que vous avez désormais les armes nécessaire pour commencer à comprendre et interpréter les comportements du regard de vos interlocuteurs. Vous l’aurez compris les yeux sont une partie très honnête et il est donc important des les observer. De plus le meilleur moyen de montrer de l’attention à votre interlocuteur est de le regarder dans les yeux. Vous verrez que cette attitude est perçue de manière très positive par la personne en face de vous. Ce comportement est parmi les comportements d’écoute non verbale active, et vous ne pourrez être que plus apprécié par autrui en faisant cela 😉 .

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aidera dans votre apprentissage du non verbal. En complément vous pouvez vous procurer le guide du non verbal, qui est un bonus offert que je propose à mes lecteurs :). Vous pouvez aussi partager cet article autour de vous et me suivre sur les réseaux sociaux.

A bientôt 🙂

Lien de l’étude concernant le mensonge et le clignement de paupière.

 

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 150
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "le guide du non verbal", un guide de 60 pages qui vous aidera à devenir meilleur dans le décryptage du langage corporel.

%d blogueurs aiment cette page :